• Hommage à Alain Aubert, maire de Vix durant 50 ans....

    Une très triste nouvelle : Alain Aubert, maire de Vix  nous a quittés...

    Je l'ai plusieurs fois rencontré et j'appréciais son naturel, sa bonhomie et son amour pour son village.

    J'aimais l'entendre raconter la première fois où il a vu le vase de Vix...Il avait sept  ans.

    Alain Aubert se souvenait de son enfance, lorsqu'avec ses camarades d'école, emmenés par l'institutrice, il allait voir les fouilles de janvier 1953 sous la pluie et la neige.

    Peu de personnes encore vivantes se souviennent de ces moments magiques où une merveille fut sortie de terre...d'abord le vase, puis l'autre mobilier de la sépulture.

    Le vase, très bien emmailloté, m'avait-il dit,  avait  été placé sur une charrette tirée par des chevaux, ce fut une expédition incroyable car les routes étaient verglacées et Châtillon sur Seine parut à tous très, très loin, alors qu'il n'est séparé de Châtillon que par quelques kilomètres !

    Voici Alain Aubert devant le vase de Vix au Musée du Pays Châtillonnais , lors d'une exposition ( d'Alésia à Vertault) en 2010 .

    Il était très fier que le nom de son village soit connu du monde entier grâce au plus beau et au plus grand vase de l'antiquité, découvert sur les terres de sa commune.

    Hommage à Alain Aubert, maire de Vix durant 50 ans....

    Le voici encore  lors d'une exposition réalisée par la SAHC lors des nouvelles fouilles du tumulus princier, en 2019, devant  la salle des fêtes de Vix.

    Hommage à Alain Aubert, maire de Vix durant 50 ans....

    Généreux, Alain Aubert prêtait sa salle des Fêtes aux adhérents de la Société Mycologique, pour de petites réunions amicales.

    Toutes mes condoléances aux membres de  sa famille, soyez sûrs que nous ne l'oublierons pas.


  • Commentaires

    1
    Martine
    Samedi 14 Mai à 10:57

    adieu Alain mon camarade d'enfance, l'autre jour je t'ai demandé "Alain nous allons monter ensemble à ST-Marcel afin que je choisisse ma place" tu m'as dit "t'es fou toi"  (c'était ton mot) pourquoi penses tu à cela ? nous n'y sommes pas allés et voilà que c'est toi qui t'y retrouve, on ne verra plus ta silhouette "sur le pont" où tu étais invariablement, tu nous manques déjà - tu aimais ton village que tu n'as jamais quitté -

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :