• Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

     Jean-Pierre Gurga, qui réalise de superbes photographies de notre Châtillonnais (paysages, faune, flore...) a pris de très beaux clichés de la très forte inondation de janvier 2018 à Châtillon sur Seine et aux alentours.

    Merci à lui d'en faire profiter les lecteurs du blog.

    De nombreuses régions ont été touchées par l’épisode pluvieux de ces dernières semaines et le Châtillonnais, lui-même n’a pas été épargné. La crue de la Seine et de l’Ource a été une des plus importantes observées depuis de nombreuses années.
    Même à l’écart des cours d’eau et malgré de nombreux fossés, les nappes se forment. La terre est à saturation.

    Photo 1 : Comme dans bien d’autres endroits, entre la route de Laignes et celle de Marcenay, la terre n’arrive plus à absorber :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 2 : entre Marcenay et Larrey , une poche d’eau s’est formée. Deux cygnes,(difficilement visibles sur la photo) y ont même élu domicile :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 3 : Entre Bouix (au fond), Cérilly et Etrochey, un « étang » en formation :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 4 :A Gommeville, le niveau de l’eau est tellement élevé que le bief à gauche, et le bras de Seine à droite ne font plus qu’un . Le vannage est submergé :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 5 : Entre Villers-Patras, Vix et Pothières, la plaine est inondée sur de nombreux hectares. (Au loin le Mont Lassois) :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 6 : Le pont des « Romains » à Etrochey, côté aval :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 7 :Entre Ste Colombe et Etrochey, de nombreux débris et végétaux s’amoncellent le long des clôtures bordant la Seine (Amont du pont de « Roche ») :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 8 La Seine sortie de son lit entre le pont « de roche » et Etrochey :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 9 et 10 : A quelques dizaines de mètres du pont « de roche », en parallèle avec la Seine,l’eau jaillit sous la petite route menant au pont. Si l’eau de la Seine est trouble, celle de la source est très limpide :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 11 : une « carte postale » d’Etrochey et de son lac « éphémère » :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photos 12,13,14 : Au pont de Vix, côté amont, la Seine et, à droite du muret, la place Maurice Moisson submergée :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photos 15 «et 16 : côté aval les vagues et les remous témoignent de la force phénoménale du courant :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photos 17 et 18 : A Châtillon, au pont route de Montbard, la photo prise en contre-jour donne là-aussi, une idée de la masse d’eau en mouvement et de la violence du courant.Au centre gauche de la photo on peut même y voir ce qui semble être un tourbillon en formation :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 19 et 20 :La rue de la Douix et les maisons attenantes sont inondées :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 21 : le « théâtre de verdure » et le lavoir à droite :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 22 : La Douix, à sa jonction avec la Seine :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 23 : Le niveau de la Seine est tellement haut que la Douix passe en force sous le pont dont l’arche n’est plus visible :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 24 : Les rochers formant la cascade sont pratiquement recouverts :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photos 25, 26, et 27 : Le bras de Seine et le jardin de la Mairie inondé :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 28 : Les arches du pont  « des grilles » ne sont plus visibles :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 29 : Entre le Monument aux Morts et le parc des Sports :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photo 30 : Vus du pont « Emélie Poupée », les deux bras de Seine habituellement séparés par l’ancien jardin « Lemoine » sont réunis. Le vannage est submergé :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Photos 31 et 32 : La jolie promenade entre les deux anciens moulins est, elle aussi, recouverte :

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais

    Jean-Pierre Gurga a photographié les inondations de janvier 2018, à Châtillon sur Seine et dans le Châtillonnais


  • Commentaires

    1
    anny ch'ti
    Samedi 10 Février à 09:59

    toujours de très belles photos . Mème si les circonstances ne sont pas très belles !!!!!

    Bravo JP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :