• L'Abbaye du Val des Choux...

    Au printemps, en allant aux étangs des Marots, j'ai parcouru  jusqu'au bout  la route qui les longe, et par la route Mathey , j'ai pu admirer l'Abbaye du Val des Choux..

    Pourquoi ne pas dire "Val des Choues", autrement plus poétique ? ..et bien parce qu'il s'agit de la véritable appellation de cette Abbaye (je suis sûre qu'"Historien" va être ravi !!), c'est à dire "Vallis Caulium"..(et non Caudium comme je l'avais écrit par erreur, merci David pour votre correction !)

     Voici la belle légende de la fondation du Val des Choux :

    Rapportée par un ancien Maire d'Aignay en 1820 (Roydot-Mignard).

    Le duc Eudes III étant à la chasse avant son voyage de la 4ème croisade, dans la forêt de Villiers, poursuivait seul un chevreuil à l'ouverture d'un vallon sous de grandes roches (roches que les moines montraient encore dans l'enceinte de leur vaste jardin en 1789) d'où sort la fontaine du couvent. La rentrée de ce chevreuil fit sortir du rocher un homme; s'en étant approché, l'interroge et lui répond qu'il était VIARD, frère convers de la Chartreuse de Lugny, qu'il s'était retiré sous ces roches pour y vivre ignoré comme les premiers cénobites et lui réitère son vœu de mourir dans ces lieux. Le duc édifié de la résolution de cet homme lui dit que s'il réussissait dans le voyage qu'il allait entreprendre, à son retour il lui ferait bâtir un couvent. Le frère lui répond qu'il était aussi certain qu'il réussirait qu'il allait sortir un chou de dessous son pied; à l'instant frappe et le choux paraît. Le duc de retour ayant parfaitement réussi fonda le couvent du Val des Choux, duquel ce pieux cénobite fut le chef en 1202.

    Voilà comment ce prince fonda le Val des Choux.

    -L'Abbaye du Val des Choux

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Nesle , dans son ouvrage "Voyage d'un touriste dans l'arrondissement de Châtillon sur Seine" nous dit:

    Un saisissement invincible s'empare de nos êtres à l'approche de cette effrayante solitude, d'où l'on ne découvre absolument que le ciel et les sombres montagnes boisées qui l'environnent..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Ce grand prieuré, fondé à la fin du XIIème siècle,par Eudes III duc de Bourgogne fut chef d'ordre pendant 5 siècles avec 17 monastères en France.

    Peu après sa fondation, Frère Viard, venu de la Chartreuse de Lugny, y installa la vie monastique sous une règle inspirée de celle des Bénédictins et de celle de Citeaux.

    Jadis fortifié, Le Val des Choux  fut transformé en ferme, mais on retrouve des traces de l'époque renaissance dans  sa façade, et ses bâtiments à droite de la cour intérieure..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Malheureusement il ne reste rien des bâtiments du Moyen-Âge, la chapelle et le cloître ayant été détruits au début du XiX ème siècle par, nous dit René Paris, la "bande noire" des vendeurs de matériaux.

    L'ancien moulin subsiste encore, près de la grotte qui fut le premier asile de Frère Viard..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Les bâtiments  ont été inscrits en 1943 parmi les sites protégés.

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Inès Monot , l'actuelle propriétaire a aménagé de superbes jardins à la Française  derrière les bâtiments..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    En partant par la route Mathey, j'ai repéré la borne qu'une lectrice du blog m'avait signalée..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Un dernier coup d'oeil à la magnifique forêt Châtillonnaise en automne..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Une très belle vidéo de Pierre Magès vous montrera l'Abbaye du Val des Choux (Choues) en été..

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


  • Commentaires

    7
    PIMPIN
    Lundi 23 Février 2015 à 06:14

    Je possède de nombreux documents sur le Val des Choux et sur le Pieuré du Quartier (Valduc) Prieuré du Val des Choux. Mon Père a fait beaucoup de recherches sur ce sujet. Il avait prévu d'éditer un livre: "Du Lutrin à l'Atôme - Souvenir sur Valduc". Son décès en 1989 ne lui a pas permis de mener à bien cette tâche. J'ai conservé tous ses documents.

    Par ailleurs, je cherche à me procurer le livre paru sur le Val des Choux, dont je ne retrouve plus la trace sur Internet. Pouvez-vous me renseigner ?

    Restant à votre disposition.

    Jean TELLECEY

    6
    garnier jacqueline
    Dimanche 31 Mars 2013 à 15:10

    Bon et énorme travail sur ce sujet, mais, sur tout le blog en général!

    Continuez.......Je vous encourage.

    Une ancienne habitante de cette belle région.

    5
    Kikibailly
    Dimanche 7 Novembre 2010 à 15:43

    Pendant la révolution il est surtout dénommé Val st Lieu. Les moines possédaient (avant) cette époque la Maladière à Aignay.

    4
    diey
    Lundi 1er Novembre 2010 à 08:42

    Je ne peux que confirmer l'appellation "choux". Cet été, j'ai acquis à l'abbaye de Sept-Fons (Allier), abbaye toujours en activité et qui avant la Révolution de 1789 avait "fusionné" avec le Val des Choux, un ouvrage intitulé  "Abbaye Notre Dame de Sept-Fons" par Firmin Lamy et réédité en 2010. On y lit :


    "Il est appelé diversement dans les titres, le Val-des-Chaux, le Val-des-Coteaux, le Val des Herbes, mais plus universellement le Val-des-Choux, à cause des beaux et gros choux qu'il produit" (Dom Jallouz)


    De même, nous possédons dans la Bibliothèque de notre association un ouvrage :"Cisterciens au Val-des-Choux et à Sept-Fons - Règlements généraux" de ce même Dom Dorothée Jallouz, textes présentés par Fr. Placide Vernet, moine de Cîteaux, publié en 2005 .


    Il n'est jamais question de "choues"

    3
    Camus Jenry
    Dimanche 31 Octobre 2010 à 17:00

    Un chou est un chou et des choux non jamais été choues. Que la vérité est bonne à dire.


     


     

    2
    dominique Chassard
    Dimanche 31 Octobre 2010 à 15:59

    encore mes félicitations "" toujours curieuse a découvrir les nouveaux titres du CHATILLONNAIS ""  Toutes mes amitiés , Dominique CHASSARD.

    1
    DL
    Dimanche 31 Octobre 2010 à 13:04

     Vallis Caulium ! et non Caudium


    Voici quelques renseignements supplémentaires sur le fait qu'il faille plus que jamais écrire Val-des-Choux


    BELOTTE M., Histoire de Châtillon-sur-Seine des origines à nos jours, Aux Dépens de l’Auteur, Dijon, 1997, p.286 : « l’abbaye tire son nom des légumes (caulis, is : chou) qui y étaient cultivés car on trouve parfois dans les anciennes chartes « Vallis Olerum » (pour holerum) c’est-à-dire Val-des-Légumes. On a tendance de nos jours à écrire Val-des-Choues comme l’admet l’administration depuis 1892, et à faire dériver son nom de chouette, en contradiction avec la carte de Cassini, avec  la plupart des documents anciens repris par les érudits les plus compétents et la langue latine qui employait « noctua » pour désigner la chouette. » 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :