• Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

    2015, c'est le 9ème centenaire de la Fondation de l’Abbaye de Clairvaux par Bernard de Fontaine, le futur saint Bernard.

     Yolande Estrat, Présidente de Châtillon Scènes a présenté à la presse, en compagnie de Dominique Masson, Président des Amis du Châtillonnais, le programme des animations consacrées au neuf centième anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard.

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

    Une brochure, diffusée il y a plusieurs années par le diocèse faisait état d'un "chemin bernardin", allant de Citeaux à Clairvaux, en passant par Pontigny... en ignorant superbement Châtillon sur Seine ! C'est pourtant dans notre ville que Bernard passa des années d'études, près des chanoines de Saint Vorles, c'est là qu'il vécut le mystère de la lactation...

    Yolande Estrat nous en dit plus sur saint Bernard :

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

     Un peu d’histoire : "Châtillon noble bourg, le boulevard du royaume" comme avait pu l’écrire Guillaume le Breton au XIIème siècle a accueilli Bernard à l’âge de 8 ans (1098). Il arriva dans notre cité où il passa une partie de sa jeunesse et fut instruit par les chanoines de Saint-Vorles selon les souhaits de sa mère. En effet, son père Tescelin "le Roux", possédait une demeure sise dans l’ancienne rue Truchot sur laquelle au XVIIème siècle fut installé le couvent "des Feuillants" qui devint au fil des années "Pensionnat" puis "Collège Saint-Bernard" et depuis la fin du XXème siècle "école Saint-Bernard" (rue Saint-Bernard).

    Châtillon-sur-Seine : sur un chemin bernardin ?

    Deux associations culturelles : Les Amis du Châtillonnais et Châtillon-Scènes ont décidé d’unir leurs compétences, soutenues en ceci par la municipalité de la ville, afin de fêter ce 9ème centenaire de la Fondation de l’Abbaye de Clairvaux.

    En effet, pour nombre de Châtillonnais, saint Bernard c’est, à l’église Saint-Vorles, la chapelle Saint-Bernard, "Le Mystère de la lactation", Notre-Dame de Toutes grâces.

    Mais nous pouvons citer un autre lieu à Châtillon-sur-Seine. Un autre lieu où saint Bernard a laissé une trace pour le moins significative c’est l’Abbaye Notre-Dame.

    Édifiée au XIIème siècle, de conception cistercienne au niveau de son architecture comme l’est encore l’Abbaye de Fontenay, fille de Cîteaux, qui fut commandée par le saint. L’Abbaye Notre-Dame, inspirée par l’abbé de Clairvaux saint Bernard, amputée de son transept au XIXème siècle fut en partie transformée en salle d’hôpital. L’église prit alors le vocable "d’église Saint-Pierre". Tous ces lieux marqués, à Châtillon-sur-Seine, par Bernard de Clairvaux, nous permettent de dire :

    Châtillon-sur-Seine est bien sur un chemin bernardin !

     Programme des Festivités du 26 Mars au 9 Octobre :

     Théâtre, musique, conférences, audiovisuel, visites d’Abbayes et de granges cisterciennes, ateliers pour enfants… Et dédicace d’une œuvre poétique pour ce 9ème centenaire s’allient à la convivialité.  

    Les associations investies :

    Châtillon-Scènes, Les Amis du Châtillonnais, l'Université pour tous ,l' Association Saint-Vorles, la Société philatélique, les Orgues des églises de Châtillon-sur-Seine, l’Association pour la sauvegarde et l’animation du château de Jully, la Société des Amis du Musée Châtillonnais-Trésor de Vix.

     Les Conférences

     Jeudi 26 mars à 16h et 20h30(salle des Conférences) Jean Ponsignon présentera un  audiovisuel "Les Cisterciens : Spiritualité, architecture, enluminures et granges claravaliennes." Nous y verrons que saint Bernard s'intéressait à l'économie !

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

     Lundi 20 avril à 20h30 (Salle des Conférences) François Poillotte :

    "Clairvaux au temps de saint Bernard". François Poillotte nous contera l'histoire des origines de Clairvaux, de la vie de l'abbaye à partir de documents du XIIème siècle  comme la "Charte de Charité", mais aussi évoquera les "abbayes-filles" de Clairvaux.

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

    Lundi 13 avril à 14h.30(salle L.Pascal,lycée D.Nisard) Jean-François Leroux :"Architecture cistercienne" (Université pour tous)

    Les Visites

     Mercredi 20 mai : Prieuré de Jully et la grande Vesvre

    Claude Garino nous présentera le prieuré que son association a contribué à rénover, prieuré qui eut à sa tête Hombeline, sœur de saint Bernard.

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

    Samedi 13 juin : l’ancienne Abbaye d’Auberive

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

     Ce sera ensuite la coupure normale, saison estivale oblige. Mais pour la semaine musicale l’association Saint-Vorles organisera un mini Concert :

    le 25 Août à18h30 "cour du cloître" à l’école Saint-Bernard

     2 ème partie de la saison

      Vendredi 4 septembre 18h30 salle des Conférences Mairie :

    Présentation des manifestations automnales et vernissage des expositions :

    La Société Philatélique par Jacqueline Porta

    La Lutherie au Moyen-Âge et des mélodies du XIIème siècle avec les Ménestrels de Bourgogne

    Les Artistes en herbe du Pays Châtillonnais : enluminures, lettrines et calligraphie : les élèves de Grande Section du Directeur de la Maternelle Cailletet, Rénald Fry vont participer (ainsi que ceux du Collège Fontaine des Ducs avec Anne-Marie Blondon, et ceux du collège Saint-Vincent-Saint-Bernard avec monsieur Duverger)

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

    Dégustation de mets du Moyen-Âge, préparés par les adhérentes de Châtillon-Scènes !

     Visites

    Samedi 5 septembre à 15h

    Abbaye de Clairvaux (visite guidée 5 €) et la grange de Beaumont qui se trouve en Côte d'Or.(covoiturage)

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

     Journées du Patrimoine 19 et 20 sept."Les expos." 

    Exposition à l’église Saint-Pierre : Saint Bernard et le Châtillonnais, L’Abbaye Notre- Dame

    Musée du Pays Châtillonnais : Présentation des travaux d’élèves enluminures, calligraphie,abécédaire du châtillonnais et audiovisuel : la vie quotidienne au moyen âge (Jean Ponsignon)

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

     Journées du Patrimoine "suite"

      Samedi 19 septembre 17h. Église Notre-Dame : Concert spirituel : "Hildegard Von Bingen et saint Bernard" par les ensembles grégoriens :

    Les Dames de Pontigny, La Schola de Pontigny, et les Ambrosiniens

    Hildegard et Bernard, deux immenses personnalités qui ont influencé la spiritualité du XIIème siècle

     Après le concert -même lieu-

     Dédicace de l’œuvre de Michel Lagrange et Bernard Béros, déjà préfacée par Monseigneur Minnerath : "Le dernier jour de saint Bernard" Suivi de "Clairvaux : Prison, Prière"

    Poèmes : Michel Lagrange  -   Photographies : Bernard Béros

    Ce livre sera donc composé de deux textes, complémentaires. Le plus long est une réflexion poétique, intitulé « Le Dernier Jour de Saint-Bernard » qui est, alors qu’il attend la mort, une vision de sa vie, des étapes marquantes de sa vocation. Châtillon, bien sûr, y occupe une belle place. Ce texte vient de recevoir une très belle et flatteuse préface de Monseigneur Minnerath, archevêque de Dijon.

    Ecoutons Michel Lagrange :

       Le second texte m’a été inspiré par une « vision » que j’ai eue devant Clairvaux, longeant le long mur de cette abbaye devenue prison. J’ai été saisi par le contraste existant entre les miradors, du haut desquels les surveillants orientaient leur regard de haut en bas, et la montée verticale des prières monacales. De là ce texte « Clairvaux Prison-Prière ».

       L’ensemble devrait constituer un livre d’une soixantaine de pages, au format 17 X 17 cm, illustrées des photos de Bernard Béros, dans l’esprit des collaborations précédentes qui ont engendré les ouvrages concernant « Les Pleurants » et « La Chartreuse de Champmol ».

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

     Dimanche 20 septembre 11h. Église Saint-Vorles :

    Messe dominicale animée par les chœurs grégoriens, invités la veille pour le concert spirituel, et la chorale paroissiale .

     Dimanche 27 septembre 17h. Église Notre-Dame :théâtre et Musique

    avec le Rocher des Doms et Evelyne Peudon violoncelle : "De Bernard à saint Bernard". En une dizaine de tableaux vivants, sera déroulé le parcours géographique et spirituel du jeune Bernard devenant le grand saint Bernard de Clairvaux.

     Dimanche 4 octobre à 17h. Sous l’égide des l’Associations"Orgues des églises" de Châtillon-sur-Seine et Châtillon-Scènes à l’église Notre-Dame : Chœur de femmes "Elles à croches"  avec à l’orgue Mathilde Verguet, Direction Sylvie Haller

    Programme : "Missa secunda, Cantate Domino, Missa Brevis propace"

     - Conférence 9 octobre 20h. (Salle des Conférences)

    Monsieur Bouyé, Directeur des Archives Départementales de Côte d’Or :

    "saint Bernard, Abélard et la Théologie au XIIème siècle."

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

     François Gaillard a remercié toutes les associations qui s'impliquent dans cette belle évocation de notre passé, de son histoire magnifique ...Il faut, a-t-il dit, retirer toutes les bonnes idées de ce passé et avoir "un esprit de résistance" face aux événements que nous venons de vivre.

    Une belle année 2015, autour de saint Bernard nous attend,  qui fera rayonner notre Châtillonnais bien au delà de ses frontières.

    Présentation  des animations prévues à Châtillon sur Seine pour commémorer le 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux

    Des affiches imaginées et réalisées par Judith Baudinet, graphiste,et des affichettes comme celle reproduite au début de l'article ont été distribuées.

    Renseignements à l’OTSI 03 80 91 13 19

     


    1 commentaire
  • Dans le cadre des manifestations du 9ème centenaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux, deux audiovisuels relatifs aux :

    • Cisterciens, spiritualité, architecture, enluminures
    • Granges claravaliennes et frères convers

     

    réalisés par Jean & Sophie Ponsignon, seront projetés

    le jeudi 26 mars à 16 heures et 20 h 30

    à la salle des conférences de la mairie de Châtillon.

    Entrée libre.

     

    De Molesme à Cîteaux, et de la fondation de Cîteaux à nos jours : les Cisterciens : spiritualité, architecture, économie.

     Le neuvième centenaire de la fondation de l'abbaye de Cîteaux fait ressortir l'importance qu'a eu l'Ordre des cisterciens au fil des siècles : réformateurs au sein de leur Eglise, citoyens d'Europe plusieurs siècles avant les débats des deux dernières décennies, bâtisseurs d'économies à la fois intégrées et multinationales.

    Le montage audiovisuel proposé nous fait suivre, en 1098, les précurseurs accompagnant Robert de Molesmes jusqu'aux forêts de Cîteaux. Nous vivrons les péripéties de la fondation, la succession rapide des pères abbés Etienne Harding et Albéric, la trajectoire fulgurante de Bernard de Clairvaux, et l'extension rapide de l'Ordre qui, moins d'un siècle après sa fondation, ne compte pas moins de 800 abbayes filles dans toute l'Europe.

     Nous découvrirons que chez les Cisterciens, l'efficacité d'une abbaye vient de ce que Dieu et l'homme ne sont pas rivaux, et que progrès spirituel et progrès temporel, loin de se nuire, concourent ensemble au rayonnement de l'Ordre, dont le maître mot pourrait être l'efficacité. Ils ont l'éternité devant eux, mais ils avancent vite, creusant des canaux, domestiquant la force hydraulique, inventant des architectures fonctionnelles, donnant un important essor à l'art de l'enluminure, "démocratisant" le livre (un pour chaque moine) à une époque où un livre valait le coût d'une voiture de nos jours, rénovant les techniques de la sidérurgie, et pratiquant l'agriculture extensive à travers le système des "granges" (vastes entrepôts aux dimensions de cathédrales).

    Une conférence de Jean Ponsignon sur les enluminures et les granges cisterciennes

     Vous constaterez l'influence de la révolution qui, disséminant les moines, va les conduire jusqu'en Russie, pendant qu'un anglais original et précurseur s'efforce, voici un peu plus d'un siècle avant Disney de transformer Cîteaux en parc de loisirs et d'attractions. Mais heureusement, voici les moines qui reprennent possession des lieux en 1898.      

     Des convers et des granges, pourquoi et comment ?

    Une conférence de Jean Ponsignon sur les enluminures et les granges cisterciennes

     Les Cisterciens avaient décidé d’observer fidèlement la règle bénédictine en ses deux points fondamentaux : oraison et travail dans un système autarcique ; par vertu de pauvreté ils ne devaient rien posséder personnellement, mais la communauté pouvait accepter des domaines, ériger des granges, pratiquer le travail manuel. C’est Etienne Harding qui posa les fondements de l’économie cistercienne en circuit fermé, et qui aurait décidé d’admettre des convers.

    En principe, la construction des granges se justifiait, quand le temps de trajet pour aller exploiter les terres depuis le monastère, prenait plusieurs heures. La plupart se situaient en fait de 5 à 25 kilomètres du monastère. Chacune exploitait une superficie comprise entre quelque dizaines et deux cents hectares. Clairvaux comptait une trentaine de granges. La première de toutes les granges claravaliennes et sans doute aussi la première cistercienne, Fraville est à 5 kilomètres. La plupart des granges sont à moins de 20 km ; mais la plus éloignée Marsal est située à 153 km.

     Qui étaient les convers ? Ce sont le plus souvent des paysans attirés par le gîte, le couvert et la protection contre les famines et les pillards. Mais à cette époque, l’essor démographique était plus rapide que l’expansion du territoire cultivé ; aussi trouve-t’on quelques cadets de famille et des célibataires, attirés par la vie monastique et se sentant sanctifiés par la proximité des moines. De ce fait, ils entrent en religion en tant que paysans pour accomplir les gros travaux des champs. A partir de 1188, le Chapitre interdit aux chevaliers de se faire convers.

     Il semble que les premiers convers apparaissent vers 1120. Ils vivent alors comme des laïcs célibataires, conviés aux offices du matin et du soir. L’activité économique des moines fut intense pendant le premier siècle de l’ordre. Elle s’explique par l’organisation rationnelle et le sérieux avec laquelle elle fut conduite et la richesse qui en découla n’était que la conséquence normale de la mise en valeur intelligente de toutes les ressources du domaine monastique.


    votre commentaire
  • Invitation pour tous mes lecteurs...

    (Cliquer pour mieux lire)


    votre commentaire
  • François Poillotte a présenté cette conférence, entièrement de mémoire, sur l'abbaye de Clairvaux, dans le cadre de la célébration du 900ème anniversaire de la fondation de cette abbaye, par saint Bernard.

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    L'abbaye de Citeaux créée par Robert de Molesme, reçut 30 postulants emmenés par Bernard de Fontaine,  pratiquement toute sa famille et quelques amis.

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    Ci dessous, l'entrée de  Bernard et de ses compagnons à Citeaux. (Miniature extraite du Miroir Historial de Vincent de Beauvais (XVème siècle) Chantilly - Musée Condé.)

    Cette miniature représente saint Bernard auréolé. Il semblerait que les quatre autres moines soit ses frères, Guy, Gérard, André et Barthelemy. L'autre personnage en cours de vêture serait Nivard. La scène se déroule sous le regard de Tescelin le Saur, leur père.
    A droite, il pourrait s'agir d'Hombeline entrant en religion en présence d'Aleth, sa mère.

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    Généalogie de Bernard :

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    Quels sont les compagnons de saint Bernard, partis pour l'abbaye de Citeaux et ensuite pour fonder l'abbaye de Clairvaux ?

    Cliquer sur ce lien pour lire les informations détaillées de François Poillotte , données lors d'une précédente conférence sur saint Bernard, (trop longues pour être recopiées ici) :

    Saint Bernard et ses compagnons, par François Poillotte

    Départ de Bernard et ses compagnons de l'abbaye de Citeaux pour fonder l'abbaye de Clairvaux:

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

     C'est l'Abbé de Citeaux, Etienne Harding (successeur d'Albéric, lui-même successeur de Robert de Molesme) qui envoya Bernard et ses compagnons fonder une nouvelle abbaye dans le Val d'Absinthe (pas fâché sans doute, nous dit François Poillotte, de se débarrasser d'un élément encombrant, Bernard ayant un caractère assez fort !)

    Comme cet endroit recevait le soleil du matin au soir, le lieu fut appelé rapidement Clairval, puis Clairvaux.

    La vie des moines fut au début très difficile, ils se nourrissaient souvent de plats à base de feuilles de hêtre !

    Mais à force de travail, l'abbaye se dota de "granges" de plus en plus éloignées. Celles-ci furent exploitées par des "convers", les moines, suivant la règle bénédictine, étant astreints à sept offices quotidiens ne pouvaient se déplacer et travailler aux granges.

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    Les forêts intéressaient les moines de Clairvaux, pour leurs bois de charpente, de chauffage, mais aussi pour alimenter les forges.

    L'eau était importante aussi  pour les forges et les moulins.

    La vigne était prisée par l'abbaye, il nous reste un bâtiment dijonnais qui nous le prouve : le cellier de Clairvaux

    L'abbaye de Clairvaux sur une estampe ancienne :

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    Plan de l'abbaye de Clairvaux :

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    L'abbaye de Citeaux eut des "filles " : La Ferté, Pontigny, Morimond et Clairvaux.

    Celles-ci, à leur tour eurent des "filles", , mais ce fut l'abbaye de Clairvaux qui en eut le plus, du fait de la notoriété de Bernard de Clairvaux : en 1230 on en comptera 357(filles directes et indirectes)

    Voici la liste des quatre "filles" de Citeaux et de leur "descendance" :

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte

    Le conférencier termina en nous révélant que beaucoup de personnalités connues passèrent par Clairvaux : Henri de France, mais surtout Bernardo Paganelli qui devint moine à Clairvaux avant de devenir le pape Eugène III.

    François Poillotte fut très applaudi par la nombreuse assistance pour son érudition et son humour !

    Jenry Camus me transmet une gravure intéressante de Roussel d'après Davéria, illustrant la nouvelle "Humbeline" d'Antoinette Quarré, parue dans le Journal des Demoiselles de 1842 et représentant la rencontre entre St Bernard et sa sœur à Clairvaux.

    "L'Abbaye de Clairvaux au temps de saint Bernard" une conférence de François Poillotte


    votre commentaire
  •  En 2015, on fête le neuf centième anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux.

    Les moines cisterciens, qui partageaient leur temps entre spiritualité et travail de la terre, étaient aussi de remarquables moines copistes qui pratiquaient l'enluminure en décorant magnifiquement les majuscules qui débutaient les textes.

    La technique de l'enluminure comporte trois parties : l'esquisse, le mélange des pigments de couleurs avec la colle animale et le coloriage par couches.

    Reynald Fry, Directeur-Professeur des Ecoles à l'école Louis Cailletet de Châtillon sur Seine, a eu l'excellente idée d'initier ses élèves (Moyenne et Grande Sections) à la technique de l'enluminure, telle qu'elle se pratiquait au temps de Bernard de Clairvaux.

    Un exemple d'enluminure présenté aux enfants :

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Reynald a fait connaître à ses petits élèves une charmante comptine qui explique la façon d'obtenir une peinture colorée par le principe de la "détrempe".

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Il faut donc tout d'abord frotter de petits cailloux de craie et d'argile bien sèche. On obtient des poudres colorées...

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Mais on peut aussi obtenir de la poudre en concassant les pierres avec un marteau....

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    La poudre seule, appliquée sur le papier n'y reste pas, au moindre souffle elle s'envole !  Pour la faire "tenir", il faut lui adjoindre une colle animale, par exemple...du jaune d'œuf.

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Le jaune d'œuf doit être pur, c'est à dire débarrassé de son  germe et de la pellicule fine qui l'entoure.

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    On ajoute un peu d'eau au jaune d'œuf, et ensuite on y mélange un peu de poudre colorée...

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Après essai des deux poudres qu'ils ont réalisées, mélangées au jaune d'œuf + l'eau, les enfants se sont aperçus que les couleurs ne "rendaient" pas très bien car trop pâles.

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Reynald leur a donc proposé d'utiliser des poudres beaucoup plus colorées, des pigments, dans les tons bleus et rouges.

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Reynald a ensuite proposé aux enfants des esquisses simples pour les Moyens, un peu plus complexes pour les Grands. Chacun a choisi son modèle préféré.

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Voici ce qu'il faudra faire :

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Avant de commencer l'enluminure, il faudra bien penser à écrire son prénom au dos de la feuille !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Le maître prépare les palettes, les enfants feront le mélange en  tournant bien le pinceau, attention, on ne mélange pas les couleurs !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Les Moyens se lancent....

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    et les Grands aussi, mais avec un peu plus de soin et surtout d'adresse !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Voici déjà le bel ensemble du travail des Moyens...

    Celui des Grands, demandant plus de minutie, n'était pas terminé lorsque je suis partie, je le verrai lorsque je reviendrai dans la classe de Reynald Fry un jour prochain.

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Cette initiation à l'enluminure a été pour les enfants une expérience très intéressante, ils ont été très attentifs, très intéressés, ils ont appris beaucoup de vocabulaire et découvert de nouvelles techniques, bravo à eux et à leur enseignant bien sûr !

    Voici quelque temps plus tard, les enluminures terminées, tout d'abord celles des Moyens :

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Les Moyens se sont aussi inspirés des poissons de la porte de l'abbaye Notre Dame :

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Les enluminures réalisées par les élèves de la Grande Section :

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Le tour a été peint avec un produit de mixion et de la poudre d'or

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Les Grands ont été revêtus de vêtements moyen-âgeux et ont posé dans  l'église Saint-Vorles avec des instruments de musique, ceux qui figurent sur leurs enluminures.

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !

    Une initiation à l'art des enluminures à l'école maternelle Cailletet !


    votre commentaire
  • Mercredi 20 mai 2015, dans le cadre du 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard, une visite guidée de l'ancien prieuré de Jully les Nonnains et des églises de Jully et de Gigny, a été organisée par les Amis du Châtillonnais et Châtillon-Scènes.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Claude Garino, membre de l'Association pour la sauvegarde et l'animation du château de Jully, nous attendait au sommet de la butte-témoin où se trouve ce qui reste du château et du prieuré de Jully-les-Nonnains.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Claude Garino est passionné par ce lieu qui fut tout d'abord un château construit par Milon, comte de Tonnerre, mais qui passa ensuite au Comté de Bar sur Seine.

    Il nous a conté son histoire.

    Le futur saint Bernard demanda au Comte de Bar sur Seine son château de Jully pour accueillir les épouses et les filles, nobles pour la plupart, entrant en religion. Le Comte offrit alors Jully à l'abbaye de Molesme.

    Le prieuré de Jully fonctionna sous la règle bénédictine, Elisabeth, femme de Guy, frère aîné de Bernard en fut la première prieure . En 1124,  Hombeline (Ombeline, Humbeline) sœur de Bernard, entra à son tour en religion, après son père et tous ses frères, et devint la seconde prieure de Jully.

    Vitrail de l'église Sainte Urse de Montbard, montrant toute la famille de Bernard qui entra en religion (photo Claude Garino)

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Hombeline mourut à Jully le 21 août 1141, Bernard le 20 août 1153 à Clairvaux.

    Le milieu du XIIIème siècle vit l'apogée du prieuré,  mais, suite au relâchement dans l'observation de la règle et la discorde avec Molesme, il déclina en 1406, et fut appauvri par la guerre de cent ans. Les terres de Jully furent alors réunies à l'abbaye de Molesme, les six dernières religieuses de Jully rejoignirent alors l'abbaye.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    A la fin du XVIème siècle, les bâtiments et les terres furent loués par bail, par l'abbaye de Molesme, et devinrent une simple ferme.

    A la Révolution, la ferme du château de Jully fut vendue comme bien national, la chapelle fut démolie, et plus tard, au XXème siècle les bâtiments furent abandonnés (à la suite, sans doute, de l'horrible crime qui y eut lieu, j'en parlerai plus loin )

    Sur cette photo que nous montre Claude Garino, on voit l'état du bâtiment au début du XXème siècle ! Heureusement, en 1987, vit le jour une association qui eut pour but de restaurer les bâtiments. Ces derniers furent acquis par la petite commune de Jully qui s'employa à faire renaître le lieu, avec beaucoup de courage ...

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

     Voici le résultat de la magnifique rénovation qui commença en 1982...et qui continue de nos jours (à l'intérieur).

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Ces fenêtres de style XVIème siècle ont été restaurées  avec moulures et meneaux.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    La porte est surmontée d'une sculpture datée de 1544, qui représente deux oiseaux disposés symétriquement de part et d'autre d'un blason très érodé.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Nous sommes ici dans la salle qui abritait , du temps de la ferme, les étables. Les poutres qui menaçaient de céder ont été refaites, sauf la quatrième poutre qui sert de base à la mezzanine.

    Cette salle abrite de nos jours beaucoup d'événements : biennales du livre, expositions comme celle dernièrement sur le chemin de fer entre Nuits sous Ravières et Châtillon sur Seine etc...

    http://www.christaldesaintmarc.com/une-tres-belle-exposition-sur-les-150-ans-de-la-voie-ferree-de-raviere-a112463334

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Nous sommes maintenant à l'intérieur de la partie habitation de l'ancienne ferme. Claude nous montre l'épar qui pénétrait de toute sa longueur dans un tunnel aménagé dans le mur et fermait l'habitation.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    C'est dans cette partie habitable de la ferme qu'eut lieu en 1909, l'horrible "crime de Jully" où deux jeunes vachers tuèrent les patrons, la bonne, un autre commis et en blessèrent grièvement un autre. Seuls les quatre enfants furent épargnés par hasard, car les assassins pris de peur s'enfuirent.

    On comprend qu'ensuite, la ferme ne trouva plus de locataires !

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Claude Garino nous présente cette "pierre d'évier" qui pourrait être  l'autel de la chapelle du prieuré !

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Un peu plus à droite des bâtiments, se dresse un calvaire  érigé à la fin de la seconde guerre mondiale.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    on peut lire sur la face principale de son socle, cet hommage à Hombeline, Elisabeth et à Pron, prieur.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Le croisillon représente Hombeline et Bernard aux pieds de Jésus, ce groupe a été sculpté en pierre de Nod sur Seine par Edgar Delvaux qui vivait en Puisaye.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Nous avons terminé cette visite enrichissante par la présentation d'un  cadran solaire analemmatique, qui a été inauguré en 2012.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Installé sur le sol horizontal, le cadran analemmatique ne comporte pas de lignes horaires, mais seulement des repères disposés sur une ellipse. au centre, une dalle orientée selon le méridien local (soit la direction sud-nord) porte des graduations.ce cadran est un cadran "à style humain". l'utilisateur se place debout, le dos au soleil, sur cette dalle, les talons positionnés selon la date. la direction de l'ombre, qui dépend en fait de la position du soleil dans le ciel, fournit l'heure solaire.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Au loin, on aperçoit le hameau de Jully-la-Maine et son église que nous avons ensuite visitée.

    Avant de partir Claude Garino nous a indiqué les deux prochaines animations qui auront lieu à Jully :

    -Le 13 juin : spectacle consacré à Ricet Barrier

    -Le 9 août : 5ème fête du livre

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    L'église Notre Dame de l'Assomption de Jully-la-Maine a eu plusieurs fois son clocher remanié.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Au fond du chœur on peut admirer une copie d'une œuvre de Murillo, l'Assomption de la Vierge.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Un vitrail nous rappelle Hombeline :

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Une belle surprise nous a été réservée : voir deux reliques...

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Celles d'Hombeline :

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Et celles de Pron, dit saint Pierre de Jully :

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Un beau baptistère se trouve sous le porche de l'église :

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Nous nous sommes ensuite rendus à l'église de Gigny, qui possède un beau clocher tors (le seul dans l'Yonne).

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Ce vitrail nous montre à gauche la mort de Pron, et à droite Hombeline apparaissant à son frère Bernard.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Le vitrail suivant est un vitrail peint, ce qui explique son très mauvais état. Heureusement on peut voir, à droite, en haut, Bernard assistant sa sœur Hombeline au moment de sa mort.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Deux reliquaires se situent près de l'autel, celui d'Hombeline...

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    et celui de Pron, prieur dit saint Pierre de Jully

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Une maquette de l'église rappelle son clocher tors.

    Visite du prieuré de Jully les Nonnains avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon Scènes

    Nous avons poursuivi notre promenade par la visite de la Grande Vesvre, qui n'a aucun rapport avec Hombeline et le Prieuré de Jully-les-Nonnains, car c'est une ancienne ferme templière.

    Mais saint Bernard  ne favorisa-t-il pas la création de l'ordre du Temple ?

    Des images demain.


    1 commentaire
  •  Les Amis du Châtillonnais, en la personne de son Président Dominique Masson, nous ont fait découvrir une très ancienne ferme, à la limite de l'Yonne et de la Côte d'Or, "La Grande Vesvre".

    La grande Vesvre n'est pas une abbaye, ou un prieuré, c'est une ferme templière. A première vue il n'y a pas de rapport avec la fondation de Clairvaux, et pourtant saint Bernard s'intéressa à l'ordre des Templiers....

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    L'implantation de l'ordre Templier dans l'Yonne remonte à 1186. A cette date, Hugues Curebon et son frère Pierre font don aux frères du Temple de leurs biens, sis au village de Nuits-sous-Ravières, comprenant bâtisses, prés et pâturages, ainsi que deux serfs, Germain et Constant, leur famille et postérité.

    Le village de Nuits était à cette date sous le contrôle de l'évêque de Langres. Manassès, l'évêque confirma l'acte de donation. Cette première ferme qui devint commanderie, fut appelée Saint Médard. Bientôt y furent rattachées trois autres fermes :Fontenay (près de Chablis), Marchessoif (près de Tonnerre) et la Vesvre entre Gigny et Nicey.

    Guibert de Gigny donna aux Templiers les bois et pâturages de la Vesvre et un homme qui devait 4 sous à son frère Mathieu.

    Les donations se suivirent au cours des siècles, agrandissant le domaine de la Vesvre.

    En 1307, Philippe le Bel et son conseiller Nogaret, instruisirent un procès en hérésie aux Templiers. L'ordre fut dissout par le pape ClémentVI, et les possessions des Templiers : la Vesvre, Marchessoif et Saint Médard (qui devint Saint Marc) passèrent sous l'autorité des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem qui les conserveront jusqu'à la Révolution.

    En 1752 le terrier de la Grande Vesvre contient un état très détaillé des biens et des droits appartenant à l'ordre de Malte.


      -Une chapelle sous l'invocation de Saint-Georges, bâtie de pierres et couvertes de laves, assise joignant le Rupt de Jarcey, peu éloignée de Granges et construite tout à neuf.


    -Un grand corps de logis à gauche en entrant dans la cour, de longueur de 114 pieds sur 28 de large, hors-oeuvre, et flanqué de deux tours carrées aux extrémités, dans lequel sont les logements ci-après déclarés, savoir : ceux pour l'habitation dudit sieur commandeur, composés par le bas d'une cuisine, à côté et à gauche dans la tour un grand office, de même côté un grand cabinet qui règne pour partie sur l'escalier; dans la dite cuisine un escalier à rampe de bois de chêne, sur la cuisine une grande chambre, à côté un cabinet joignant l'escalier, un autre grand cabinet dans la tour, attenant de la dite chambre, une autre fort grande et à cheminée comme la précédente et sûr les dites chambres deux grands greniers.

     
    -Pour les logements des fermiers une cuisine à cheminée, une autre chambre attenant dans laquelle est un escalier tournant ; une chambre haute sur la cuisine, etc...

     
    Suit l'indication des autres bâtiments destinés à l'exploitation du domaine, puis le procès-verbal ajoute : « les dites constructions entourées d'un grand fossé dans lequel l'eau du Rupt de Jarcey passe, à l'exception des deux granges et de la chapelle qui sont au-delà dudit Rupt de Jarcey. »

    (source :http://www.templiers.net/etudes/index.php?page=La-Grande-Vevre-de-Gigny )

    Voici ce qui reste de cette ferme templière de nos jours :

    Une ferme templière, à la limite de la Côte s'Or et de l'Yonne : la Grande Vesvre

    Une ferme templière, à la limite de la Côte s'Or et de l'Yonne : la Grande Vesvre

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    Dominique Masson nous montre où se trouvaient les fermes templières de notre région.

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    A la place de ce pont en pierre se trouvait autrefois un pont levis.

    Une ferme templière, à la limite de la Côte s'Or et de l'Yonne : la Grande Vesvre

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    Le ruisseau du Rupt de Jarcey coule le long des bâtiments.

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    On peut encore admirer les superbes charpentes des granges.

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre

    Une ferme templière, dépendant de la Commanderie de Voulaines les Templiers : la Grande Vesvre


    votre commentaire
  •  Un atelier "enluminures", destiné aux élèves volontaires du Collège Fontaine des Ducs de Châtillon sur Seine, fonctionne tous les lundis de 13heures à 14 heures, à l'initiative de la Conseillère d'éducation Anne-Marie Blondon.

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Anne-Marie conseille les "enlumineurs" sur le choix de la lettre à décorer.

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Les élèves se sont inspirés de livres sur le Moyen-Âge...

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    On utilise des encres colorées, alors qu'à la Maternelle Cailletet, le choix s'était porté sur la "détrempe".

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Il faut beaucoup de soin pour réussir une enluminure...

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Avant de peindre, il faut déjà dessiner...

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    et soumettre le dessin à l'initiatrice de l'atelier.

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....

    Cet atelier d'enluminures fait partie du programme de Châtillon-Scènes pour la célébration du 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux.

    Madame Estrat, Présidente de Châtillon-Scènes a demandé aux jeunes artistes du collège de réaliser les lettres composant le mot "programme".

    Ce programme original sera présenté en septembre.

    Les élèves du Collège Fontaine des Ducs, réalisent eux-aussi des enluminures ....


    votre commentaire
  • Sortie à l'abbaye d'Auberive avec les Amis du Châtillonnais et Châtillon-Scènes

    Dans le cadre de l’année Clairvaux, sortie à AUBERIVE (Hte Marne)

                   Visite de l’ancienne abbaye cistercienne (payant)

                   Rendez-vous pour un départ précis à 14 heures devant l’Office de Tourisme de Châtillon sur Seine, 1 rue du Bourg, en covoiturage

     

     


    votre commentaire
  •  Après avoir réalisé des enluminures, destinées à apparaître dans une exposition sur le 900ème anniversaire de la fondation de Clairvaux par saint Bernard :

    http://www.christaldesaintmarc.com/une-initiation-a-l-art-des-enluminures-a-l-ecole-maternelle-cailletet-a117626758

    (article complété ce jour par les enluminures terminées, vues dernièrement)

    les élèves de la Moyenne et Grande Section de l'Ecole Maternelle Cailletet ont été initiés à la sculpture sur pierre par Arno Mercier, célèbre sculpteur châtillonnais..

    Arno Mercier a réalisé ce superbe buste de Louis Cailletet qui se trouve devant le Groupe Scolaire qui porte son nom.

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Reynald Fry, Directeur de l'Ecole Maternelle Louis Cailletet, et professeur des écoles chargé de la Moyenne et de la Grande Section, a eu la très belle idée de faire graver sur des carrés de pierre, en écriture gothique :

     C L A I R V A U X

    1 1 1 5 - 2 0 1 5

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Reynald présente aux enfants les carrés de pierre qu'ils devront graver...

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    tandis qu'Arno sort ses outils de sculpteur...

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Très pédagogue, Arno présente ses outils aux enfants...

    Les ciseaux :

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les massettes, les ciseaux, la gradine...et les lunettes que l'on doit absolument porter pour être en sécurité.

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Tout est en place, le travail peut commencer.

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Une démonstration par l'artiste...

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    La pose des lunettes obligatoires :

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Puis c'est au tour des enfants...

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Je suis partie sans bruit, laissant les petits artistes travailler...

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Voici quelques réalisations vues le lendemain...

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

    Les élèves de la Moyenne Section et de la Grande section de la Maternelle Cailletet se sont initiés à la sculpture avec Arno Mercier

     Ces lettres gravées seront aussi visibles lors de l'exposition que Châtillon-Scènes organise, salle des Conférences, le 4 septembre 2015.


    votre commentaire
  •  

    Un très bel ouvrage de Michel Lagrange en souscription


    votre commentaire
  • La présentation des différentes manifestations relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Vendredi 4 septembre, le coup d'envoi des festivités relatives au 900ème centenaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux a eu lieu salle des Conférences de l'Hôtel de Ville de Châtillon sur Seine.

    L'abbaye de Clairvaux a été fondée par Bernard de Fontaine  qui devint  saint Bernard. La ville de Châtillon sur Seine est très liée au parcours terrestre de saint Bernard : c'est en effet dans notre ville qu'il fit ses études auprès des chanoines de Saint-Vorles, c'est là, un jour de Noël, qu'il eut la vision de la Nativité, et qu'il assista, dans l'église Saint-Vorles, au miracle de la Lactation.

    Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais ont donc voulu fêter cet anniversaire par de multiples événements culturels.

    Hubert Brigand a félicité les deux associations pour leur implication dans la vie locale. L'an dernier, Châtillon-Scènes avait organisé un festival Francis Carco, qui  avait eu untrès grand succès. La ville, a-t-il confié, a acquis un fonds "Francis Carco" et pense l'exposer dans la future médiathèque . (Rappelons que comme saint Bernard, Francis Carco a vécu son enfance à Châtillon sur Seine !)

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le programme a été détaillé par Yolande Estrat, Présidente de Châtillon-Scènes....

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    et par Dominique Masson, Président des Amis du Châtillonnais.

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Voici le très riche programme automnal de ce 900ème anniversaire : expositions, concerts, théâtre, visites, conférences, présentation de livre.

    (rappelons qu'au printemps, des conférences sur saint Bernard et les granges claravaliennes avaient été présentées par François Poillotte et Jean et Sophie Ponsignon, des visites avaient été organisées à Jully-les -Nonnains où vécut la sœur de saint Bernard, Hombeline, à la Grande Vesvre et à l'abbaye d'Auberive)

    (cliquez pour mieux lire.)

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Michel Lagrange a présenté son nouveau livre, illustré des photos de son ami Bernard Béros :

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    "Le dernier jour de saint Bernard" suivi de "Clairvaux : Prison, Prière".

    Ce dernier opus lui a été inspiré par la vision des sinistres miradors de la Maison Centrale de Clairvaux où les gardiens surveillent les prisonniers de haut en bas, alors que les prières des moines de l'abbaye, elles, s'élevaient vers le ciel...

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Dominique Masson a lui aussi présenté un livre qu'il a écrit sur Bernard de Clairvaux, édité par les Amis du Châtillonnais.

    La présentation des différentes manifestations relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le public, venu très nombreux, a ensuite assisté à un très beau concert des Ménestrels de Bourgogne

    La présentation des différentes manifestations relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Les Ménestrels de Bourgogne, superbement vêtus de costumes inspirés de gravures du Moyen-Âge, ont ravi les auditeurs, avec des chants et des musiques médiévaux.

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Après le concert, les spectateurs ont pu déguster des plats de l'époque de saint Bernard, préparés par les adhérents de Châtillon-Scènes, voici le menu :

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    La salle des Conférences et des Mariages abritaient une exposition de miniatures réalisées par les élèves de trois établissements scolaires châtillonnais : Le collège Fontaine des Ducs, le Collège Saint-Bernard et l'école Maternelle Louis Cailletet.

    J'ai fait la connaissance du professeur du collège Saint-Bernard :

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Et j'ai retrouvé Reynald Fry Directeur de l'école Maternelle Louis Cailletet où j'étais allée photographier le travail des moyenne et grande Sections.

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

    Le travail des élèves du Collège Fontaine des Ducs :

    http://www.christaldesaintmarc.com/les-eleves-du-college-fontaine-des-ducs-realisent-eux-aussi-des-enlumi-a117735534

    Le travail des élèves de moyenne et Grande Sections de l'école Maternelle Cailletet :

    http://www.christaldesaintmarc.com/une-initiation-a-l-art-des-enluminures-a-l-ecole-maternelle-cailletet-a117626758

    Prochainement je vous montrerai les réalisations de tous ces enfants et adolescents, complétées par une exposition philatélique sur saint Bernard, organisée par la Société Philatélique de Châtillon sur Seine.

    Yolande Estrat au nom de Châtillon-Scènes et Dominique Masson au nom  des Amis du Châtillonnais, ont remercié :

    La paroisse de Châtillon sur Seine

    La Municipalité de Châtillon sur Seine : soutien logistique et financier

    La Communauté de Communes du Pays Châtillonnais

    Le Conseil départemental de Côte d'Or

    Les partenaires privés

    Les association locales

    Monsieur Poillotte, monsieur et madame Ponsignon pour les conférences données au printemps

    Les guides des visites de Jully, la Grande Vesvre et Auberive

    Judith Baudinet photographe et graphiste

    Les élèves de l'école maternelle Cailletet, du collège Fontaine des Ducs, du collège Saint-Bernard, et leurs professeurs qui ont adhéré au projet lancé par les Amis du Châtillonnais et Châtillon-Scènes.

    Sans oublier Michel Lagrange et Bernard Béros pour leur ouvrage.

    Ce dernier est toujours en souscription.

    Le vernissage des différentes expositions relatives au 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard

     


    2 commentaires
  • Lors du vernissage du lancement des manifestations relatives à l'anniversaire du 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard , nous avons pu admirer une exposition réalisée par des enfants et des adolescents des écoles de la ville de Châtillon sur Seine.

    Dans la salle des Conférences, on pouvait voir des enluminures réalisées par les élèves du Collège Saint-Bernard, et du Collège Fontaine des Ducs de Châtillon sur Seine.

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    La Société Philatélique de Châtillon sur Seine présentait des timbres et des enveloppes 1er jour, dédiés à saint Bernard de Clairvaux, et aux abbayes cisterciennes et bénédictines.

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    De nombreux livres consacrés à saint Bernard et à l'abbaye de Clairvaux étaient exposés dans des vitrines.

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Les élèves de moyenne et grande section de l'école maternelle Cailletet présentaient des animaux fabuleux en papier mâché, inspirés par les dessins de manuscrits.

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Dans la salle des mariages, on pouvait admirer les enluminures réalisées par les enfants de la maternelle Cailletet.

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Les enfants ont aussi sculpté des carreaux de pierre avec Arno Mercier, en gravant les lettres composant le nom de  "Clairvaux" et les nombres 1115-2015.

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    L'atelier de sculpture avec Arno :

    http://www.christaldesaintmarc.com/les-eleves-de-la-moyenne-section-et-de-la-grande-section-de-la-materne-a118072816

    Reynald Fry, directeur et professeur des écoles  à la Maternelle Cailletet a eu également la très belle idée d'habiller ses élèves en costume médiéval et de les photographier à Saint-Vorles, jouant d'un instrument ancien...

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Une belle exposition de mini-enluminures réalisées par des enfants en l'honneur du 900ème anniversaire de la création de l'abbaye de Clairvaux

    Ces enluminures seront visibles bientôt de nouveau au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix .


    2 commentaires
  • Profitant du 900ème anniversaire de la fondation de l'abbaye de Clairvaux par saint Bernard, Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais ont proposé la visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravalienne de Beaumont aux personnes intéressées.

    Une trentaine de personnes a participé à cette visite.

    Une partie de ce qui reste de l'abbaye de Clairvaux a été transformée en une prison, une Centrale si sécurisée qu'on ne peut y faire aucune photo.

    Je ne peux donc rien vous montrer de cette visite, sauf la porterie...

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    la chapelle Sainte-Anne...

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Et l'inscription des visiteurs châtillonnais (entrée 5 euros et remise de la carte d'identité).

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Notre guide nous a prévenus : aucun appareil-photo n'est toléré, même à l'intérieur du bâtiment des convers... Pas de visiteur qui s'écarte du groupe : les guetteurs en haut des miradors rappellent à l'ordre les guides qui surveillent mal les visiteurs.

    Ce fut une visite très intéressante, avec une guide extrêmement  érudite, mais tout de même un peu frustrante à cause du manque de photos.

    Bernard Béros et Michel Lagrange ont eu le droit de prendre des photos : vous pourrez les voir dans le livre "le dernier jour de saint Bernard" suivi de "Prison-Prière" que  vous pouvez encore obtenir par souscription :

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, ave Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

     Quelques photos de l'extérieur, dans l'hostellerie des Dames :

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Une statue de saint Bernard, tenant la maquette de son abbaye.

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Des chapiteaux, peut-être de l'ancien cloître.

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    et quelques objets...

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Cette pierre peinte de l'ancienne abbaye de Clairvaux (Clairvaux II-XVIème siècle) a été retrouvée alors qu'elle servait en réemploi dans un mur du grand cloître de Clairvaux III(XVIIIème siècle)

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Une vidéo en images de synthèse nous fait visiter l'ancienne abbaye, à voir en grand écran.

    Lorsque je l'ai regardée, j'ai cru être dans l'abbaye de Fontenay ! Pas étonnant car saint Bernard exigeait que ses "abbayes-filles" soient toutes construites sur le même modèle.

    Après la visite de l'abbaye de Clairvaux (et aussi de l'ancienne prison, avec la vision des horribles "cages à poules" où les prisonniers étaient enfermés), nous nous sommes rendus à la grange claravalienne de Beaumont, située aux confins des départements de Côte d'Or, de l'Aube et de la Haute-Marne.

     La Grange de Beaumont est l'une des cinq exploitations agricoles de l'ancienne abbaye de Clairvaux, créées par saint Bernard. Au coeur d'une belle clairière enchâssée dans un puissant et austère environnement forestier, elle demeure le seul des domaines primitifs de la grande abbaye à avoir conservé un paysage hérité des temps médiévaux. Le site appartenait à l'abbaye de Molesme et était occupé par quelques paysans quand l'abbé de Clairvaux entreprit en 1131 d'acheter les terres et d'y envoyer une équipe de convers pour les cultiver. On construisit alors la belle grange qui domine les lieux avec son grand toit de vieilles tuiles, un bâtiment pour les convers, une digue pour barrer le ru local et créer un étang, puis plus tard une tuilerie. La vocation céréalière des terres fut confirmée au cours des siècles d'exploitation par Clairvaux.

     (Source : Charte européenne des abbayes et sites Cisterciens)

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Dominique Masson, Président des Amis du Châtillonnais, nous présente un ouvrage très documenté sur la grange de Beaumont, écrit par Christophe Wissenberg...

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    et cette lithographie  qui a été réalisée à la demande du Maréchal Marmont, dont le père avait acheté cette grange.

    La grange de Beaumont apparaît pour la première fois sur les registres en 1159.

    Les convers cultivaient les terres, géraient des bois, élevaient des bovins et des ovins. Une tuilerie existait sur le domaine. Lors de la construction de l'abbaye Notre-Dame de Châtillon, on utilisa des tuiles de Beaumont pour en recouvrir le toit.

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    La grange possède un magnifique toit asymétrique.

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Magnifiquement restaurée, la grange présente une impressionnante charpente en chêne équarri, culminant à 12 mètres au faîte et couvrant une surface de 1000 m2 répartie en 5 nefs et 8 travées. Elle reste un témoignage incontestable du talent des charpentiers qui couvrirent l'espace cistercien d'œuvres majeures de l'architecture médiévale.

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    La grange vue de l'autre côté :

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Le bâtiment des convers :

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

    Visite de l'abbaye de Clairvaux et de la grange claravallienne de Beaumont, avec Châtillon-Scènes et les Amis du Châtillonnais

     
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique