• Le sabot de Vénus...

    Guidée par Marie-France, une amie  de Villiers le Duc, je suis allée photographier les sabots de Vénus dans la grande forêt Châtillonnaise..
    Quelle joie de découvrir , grâce à elle,  ce magnifique ensemble de fleurs...

    -Des cadrans solaires en Châtillonnais

    Le Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus), aussi appelé Sabot de la Vierge ou Soulier de Notre-Dame est une plante herbacée vivace de la famille des Orchidaceae (sous-famille des Cypripedioideae) qui se rencontre sur des sols alcalins.

    Notre Châtillonnais possède un micro-climat alpin qui permet à cette belle fleur de prospérer..

    -Des cadrans solaires en Châtillonnais

    Chaque fleur possède trois sépales et trois pétales. Les sépales, longs de 5 cm sont de forme lancéolée. Leur couleur varie entre brun rouge et brun chocolat. Les deux sépales latéraux sont soudés et pointent vers le bas sous le labelle tandis que le sépale central qui s'étend verticalement vers le haut prend la position opposée. Deux pétales assez étroits et souvent un peu torsés, sont de même couleur et forme que les sépales. Ceux-là sont disposés des deux côtés et entourent — bien écartés tout comme les sépales — le sabot jaune.

    -Des cadrans solaires en Châtillonnais

     Le sabot  naît par une transformation du troisième pétale, le labelle. Il est en forme de sabot ventru de couleur jaune paille parsemé de taches brunes, il atteint une longueur de 4 cm .

    -Des cadrans solaires en Châtillonnais

    La fleur du sabot de Vénus compte parmi les fleurs les plus grandes de la flore d'Europe occidentale, et possède la fleur la plus grande parmi les orchidées européennes.

     Très rare, c'est seule orchidée de la sous-famille des Cypripedioideae en Europe, elle est protégée.

    On ne la touche que du regard...

    -Des cadrans solaires en Châtillonnais

    Vénus, surprise pendant son sommeil dans la forêt aurait oublié son chausson d'or… dit la légende dans laquelle, l'histoire de la fleur protégée trouve son origine.

    -Des cadrans solaires en Châtillonnais

    Et voici mon guide,Marie-France à côté d'une touffe de sabots de Vénus..

    Marie-France  aime passionnément la nature et la vie..C'est chez elle ,sur le bord de la fenêtre, que les mésanges avaient fait leur nid...

    (documentation Wikipedia)

     

    -Le Général Guichard de Grancey sur Ource

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Orchideeus
    Samedi 10 Juin à 08:18

    A la recherche de l'original de ce dessin:

    A la rencontre Sabot des Venus:
    Qui suis je?
    Connais tu ma vie?
    Ou peux tu m`admirer?
    Pourquoi ma proteger?
    Est-il possible d'obtenir? Je serais très reconnaissant.

    3
    erberouge
    Dimanche 13 Juin 2010 à 10:02
    bonjour
    Hier 12 juin  ,un peu tètu je suis retourne sur les hauteurs de Leuglay au lieu dit sèchebouteille(quel joli nom)et miracle ,parmi les fourrés j ai trouvé quelques sabots de venus encore fleuris et presque présentables que je me suis fait un plaisir d immortaliser mais j aimerais bien avoir les coordonneés de Marie France pour faire une rando photo guidée avec petit groupe de personnes responsables du club alpin de Troyes
    2
    erberouge
    Mardi 8 Juin 2010 à 15:30
    C est heureux d avoir trouve un si bon guide!
    Le deux juin j ai randonne dans la forèt du coté de leuglay avec mon appareil photo et de l espoir mais sans guide alors pas de sabot mais du regret
    Vos photos sont bien belles et votre guide a l air bien sympathique
    1
    Viviane 1959
    Samedi 5 Juin 2010 à 09:28
    Je suis heureuse de voir que mes photos de Boston vous ont permis de voyager, mais il y a à côté de chez nous de pures merveilles et ces Sabots de Vénus en sont un exemple... je trouve ces photos magnifiques témoignant de ce qu'une nature préservée peut receller comme trésor.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :