• Le vol de la statue de Bacchus en 1973

    Le vol de la statue de Bacchus au musée de Châtillon sur Seine

    Le vol de la statue de Bacchus en 1973

    Dans la nuit du mardi 18 au mercredi 19 décembre 1973, un ou des individus déplombe(nt) puis fracture(nt), à l’aide d’une pierre retrouvée à l’intérieur, la vitre d’une fenêtre du rez-de-chaussée afin de la déverrouiller de l’intérieur.

    Une fois la fenêtre ouverte, le/es cambrioleurs se faufilent entre les trois barreaux bien trop espacés pour être efficaces contre une intrusion pour pénétrer au rez-de-chaussée.

    Pour circuler dans les différents espaces intérieurs, plusieurs portes sont forcées.

    MM. Louis Dupas et André Seuriot, gardiens au musée, constatent le cambriolage en prenant leur service, le mercredi 19 décembre 1973 vers 9h15.

    Les voleurs repartent avec ce qu’ils pensent être le célèbre torque en or celtique de Vix, qui n’est heureusement qu’une copie, la statue de Bacchus, un pendentif antique en or, une bague en or, 4 800 monnaies de bronze et 200 monnaies d’argent, sans oublier l’argent de la recette de la billetterie, environ 80 francs.

    La pose de barreaux aux fenêtres du musée avait été entreprise, à l’initiative de René Joffroy, le conservateur du musée, en avril 1973, mais espacés de 22 cm, ils n’étaient d’aucune efficacité pour empêcher une intrusion.

    Le vol de la statue de Bacchus en 1973

    (Document d’archives relatif au pendentif antique en or volé en 1973)

    Le vol de la statue de Bacchus en 1973

    (Communiqué de presse de la ville de Châtillon-sur-Seine suite au vol de pièces de collection du musée)

    Le vol de la statue de Bacchus en 1973

    (Article du journal  le Bien Public, en décembre 1973 relatif à la polémique touchant à la sûreté des collections du musée)

    Le vol de la statue de Bacchus en 1973

    (Article du journal le Châtillonnais-l’Auxois en 1973 relatant le cambriolage du musée)

    Une copie en plâtre

    Salomon Hermann Reinach (1858-1932), conservateur adjoint du musée des Antiquités nationales (MAN), à Saint-Germain-en-Laye, de 1893 à 1902, puis directeur de ce musée, de 1902 à sa mort en 1932, systématise les moulages en plâtre des pièces de collection de sculpture afin de les cataloguer et de faire des analyses comparatives.

    C’est l’une de ces copies en plâtre qui était exposée au musée depuis le vol de 1973.

    Le vol de la statue de Bacchus en 1973


  • Commentaires

    1
    Edwige
    Jeudi 10 Mars à 11:01

    Émouvant et inespéré ce retour du Bacchus...
    Bonne journée smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :