• Marie-Philippe-Guillaume-Joseph Vaillant de Savoisy, major dans l'armée de Napoléon 1er...

     Alain Pigeard, dans son superbe livre "Dictionnaire des Officiers de Napoléon 1er", donne la biographie de plusieurs officiers originaires du Châtillonnais, et le lieu de leurs sépultures.

    Beaucoup de ces sépultures ont disparu, mais j'ai retrouvé les tombes de certains de ces officiers au cimetière Saint-Vorles de Châtillon sur Seine, et en particulier celle de Marie-Philippe Vaillant de Savoisy. (que monsieur Pigeard ne signale pas)

    Marie-Philippe-Guillaume-Joseph  Vaillant de Savoisy, major dans l'armée de Napoléon 1er...

    Marie-Philippe-Guillaume-Joseph  Vaillant de Savoisy, major dans l'armée de Napoléon 1er...

    Sur la stèle on lit :

    Ici repose le corps

    de Marie-Philippe

    Guillaume -Joseph

    VAILLANT

    Comte de Savoisy

    Colonel d'Etat-Major

    Chevalier de Saint-Louis

    Commandeur

    de la Légion d'Honneur

    Né à Châtillon sur Seine

    le 27 février 1781

    décédé le 20 juin 1860

    Priez pour lui

    Voici la biographie de cet Officier  de la Grande Armée de Napoléon 1er , recueillie par Alain Pigeard :

    Marie-Philippe Guillaume Joseph Vaillant de Savoisy, né le 27 février 1781 à Châtillon sur Seine, était le fils de messire Bénigne Joseph Vaillant de Savoisy, capitaine de dragons au régiment Dauphin, et de Marie-Charlotte Julie de Poligny de Reculoz de Rochefon.

    Il entra  le 3 brumaire an XI (25 octobre 1802) au 10ème chasseurs à cheval.

    Il devint brigadier le 1 pluviose an XI, puis fourrier le 22 ventose an XI, maréchal des Logis le 26 prairial an XII, Sous-lieutenant le 12 vendémiaire an XII.

    Il fit des campagnes avec l'armée des Côtes de l'Océan, puis dans la Grande Armée en Pologne et en Espagne.

    Le 22 novembre 1806, il devint aide de camp du Général Liger-Belair.

    Il fut blessé pendant la campagne de Prusse d'un coup de sabre au bras droit à la bataille d'Iéna, en chargeant  à la tête de son peloton un bataillon ennemi.

    En Espagne, à la bataille de Talavera de la Reina, il reçut un coup de feu dont la balle traversa le même bras droit, près de l'articulation.

    Ces graves blessures l'éloignèrent du service pendant 4 années, mais il reprit du service en tant que chef de bataillon sous-adjudant major, puis passa major d'infanterie puis fut employé avec le grade de lieutenant-colonel jusqu'à être mis en non-activité en 1817

    Il fut fait Chevalier de la Légion d'Honneur en 1809, Officier en 1814 et Commandeur en 1815.

    Il fut fait chevalier de Saint-Louis en 1815.

    Il décéda le 20 juin 1860, rue du Bourg à Mont, à Châtillon sur Seine.

    Marie-Philippe-Guillaume-Joseph  Vaillant de Savoisy, major dans l'armée de Napoléon 1er...

    Quelques renseignements complémentaires :

    https://man8rove.com/fr/profile/35i761xoa-philippe-vaillant-de-savoisy

     


  • Commentaires

    1
    michele
    Dimanche 30 Mai à 21:02

    où l'on voit  que .....les plus grands spécialistes ne sont pas infaillibles! et c est plutôt rassurant?

    excellent recherche  et merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :