• "Metallurgic Park", l'odyssée du fer et des hommes....

     La tradition du travail du fer en Haute-marne est attestée depuis la Préhistoire grâce à l'exploitation de ses ressources naturelles : le minerai de fer omniprésent, le charbon de bois provenant des forêts abondantes et la force motrice de l'eau.

    Premier département métallurgique au milieu du XIXème siècle, la Haute Marne recèle un patrimoine industriel qui se découvre au au fil de ses vallées, celle de la Blaise, par exemple, la plus ancienne et la plus active de France, qui abrite "Metallurgic park", premier centre d'interprétation de la métallurgie ancienne et contemporaine et de nombreux témoins de l'histoire métallurgique du territoire.

    La Société Mycologique du Châtillonnais , le 9 novembre 2018, après nous avoir fait découvrir les grues du lac du Der et son beau musée, nous a conduits en Haute Marne à Dommartin -le-Franc au "Metallurgic Park", centre d'interprétation de la fonderie.

    Metallurgic Park

    Sur la pelouse extérieure, notre guide nous a fait découvrir d'immenses réalisations en fonte....

    Metallurgic Park

    "Metallurgic Park", l'odyssée du fer et des hommes....

    Une énorme girouette , celle de la malterie du Fort-Carré :

    Metallurgic Park

    Metallurgic Park

    Une cage de laminoir de 1244 kg, fonderies de Broussevol et Montreuil :

    Metallurgic Park

    Un carter de réducteur TGV, 220 kg, fonderies de Broussevol et  Montreuil :

    Metallurgic Park

    Du matériel ferroviaire : traverse en acier moulé  de constitution d'un bogie de wagon voyageur, Aciéries Hachette et Driout :

    Metallurgic Park

    Un waterjet, pièce moulée en acier duplex de moteur marin à propulsion (clients Rolls-Royce), de 1750 kg, aciéries Hachette et Driout :

    Metallurgic Park

    Nous nous dirigeons ensuite vers la halle à charbon et la halle de coulée.

    Metallurgic Park

    Metallurgic Park

    L'immense haut-fourneau de la halle à coulée est impressionnant...

    Metallurgic Park

    Des indications sur des silhouettes de métal nous informent sur la fonction  de chaque ouvrier : fondeur, mouleur, démouleur, gougeat, chargeur, déchargeur.

    Metallurgic Park

    Après les explications du guide sur le fonctionnement du haut-fourneau, voici que ce dernier s'anime, non par une vraie coulée de fonte, mais par le bruit du chargement du charbon de bois, puis l'apparition de fumées.

    La coulée est matérialisée par des lumières : du rouge , puis du jaune représentant le métal en fusion, c'est extraordinaire et magnifique !

    Metallurgic Park

    Metallurgic Park

    Metallurgic Park

    Tout autour du haut-fourneau, sont exposées de superbes réalisations en fonte décorative...comme ce candélabre :

    Metallurgic Park

    "L'indienne à la mandoline", édition en fonte de l'œuvre du sculpteur Auguste Nadaud (1835-1889)  par la fonderie d'art Capitain-Gény  de Bussy-Vecqueville :

    Metallurgic Park

    Edition en fonte de la "Jeanne d'Arc" du sculpteur Félix Charpentier (1858-1924) par la fonderie d'art Capitain-Gény à la fin du XIXème siècle :

    Metallurgic Park

    "Almée", sculpteur inconnu, fin XIXème siècle, fonderie Capitain-Gény  :

    Metallurgic Park

    Une fontaine d'applique , du style de celles que l'on peut encore admirer dans nos campagnes :

    Metallurgic Park

    Un superbe Vase Médicis :

    Metallurgic Park

    Des cuisinières Maillard, des poêles à bois :

    "Metallurgic Park", l'odyssée du fer et des hommes....

    "Metallurgic Park", l'odyssée du fer et des hommes....

    Une animation très colorée et musicale, qui éblouit le visiteur, passe en revue la métallurgie haut-marnaise de ses débuts au XXIème siècle...

    Metallurgic Park

    Metallurgic Park

    "Metallurgic Park", l'odyssée du fer et des hommes....

    Voici le site de Metallurgic Park, un musée à visiter absolument, du printemps à l'automne :

    https://www.saint-dizier.fr/tourisme-decouverte/histoire-et-patrimoine/metallurgic-park.html


  • Commentaires

    1
    Jenry
    Mardi 29 Janvier à 21:03

    La statue de Jeanne d'Arc de Félix Charpentier (1858-1924), en bronze (1888) est érigée à Sainte-Catherine-de-Fierbois (Indre-et-Loire)

    En fonte, elle a été érigée en 1894 à l'entrée de l'église Saint-Denys de la Chapelle à Paris XVIIIe et déplacée de quelques mètres en 2004.

    On trouve également une réplique en fonte à Nouméa en Nouvelle-Calédonie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :