• Michel Lagrange , dans un très beau texte, se joint au "plaidoyer pour les étangs des Marots"...

    Michel Lagrange , dans un très beau texte,

    Pour les étangs des Marots

     Il y a dans la forêt de Châtillon, ou plutôt il y avait, un endroit plein de charme où les promeneurs du dimanche, en famille, aimaient venir se détendre en admirant la simplicité tellement émouvante et paisible des étangs des Marots.

    Un lieu idyllique, plein d’une vie sauvage. Le jour, on y apercevait des poules d’eau, des foulques, des canards, des hérons cendrés, des libellules hautes en couleurs, on admirait les nénuphars en fleur au printemps, on découvrait la vie jusqu’au cœur des roseaux de ses bords.

    On se promenait d’un étang à l’autre, contemplant le reflet des nuages sur les eaux calmes. Il y avait toujours de la vie dans cet endroit si simple et si naturel. Le soir il n’était pas rare d’y croiser une biche descendue de ses pentes pour aller s’abreuver dans l’étang. Ainsi tout un réseau de bonheur et de sympathie s’établissait entre les êtres humains et les merveilles de la nature.

    On sait aujourd’hui plus que jamais combien cette nature est précieuse pour la sérénité des gens stressés par leur vie quotidienne.

    Contempler les eaux d’un étang, au cœur de la forêt, n’a pas de prix. C’est un luxe à la portée de chacun.

    Aujourd’hui, regarder ce lieu à l’abandon est un crève-cœur. Et demain ? 

    On voudrait que ce trésor des humbles disparaisse. Et l’on voudrait, au nom de je ne sais quel bénéfice pécuniaire, transformer ce coin merveilleux en un vague terrain. Il est temps de se battre pour que ce patrimoine ne soit pas réduit à néant. Pour que la nature, et tout ce qu’elle nous apporte de bienfaits plus que jamais nécessaires, ne disparaissent pas.

    Il faut sauver les étangs des Marots ! Car c’est un peu de notre plaisir vital que l’on nous arracherait. Un peu de la légende de nos forêts qui disparaîtrait, alors que cette forêt justement devient officiellement un parc offert à l’art de vivre.

    (Michel Lagrange mars 2022)

    Michel Lagrange , dans un très beau texte, se joint au plaidoyer pour les étangs des Marots...

    Rappel du plaidoyer :

    « Plaidoyer en faveur des étangs des Marots.pdf »

    Il est encore temps de signer la pétition sur ce site :

    https://chng.it/WBbm5sdRQZ

    La réunion publique sur le devenir des étangs des Marots aura lieu:

    Mercredi 30 mars à 18 heures Salle Luc Schreder 

    Il faudra venir nombreux !


  • Commentaires

    2
    Nathalie
    Mercredi 16 Mars à 21:02

    Très bel hommage mais la nature est encore plus belle que ce que l'homme en fait, il suffit d'attendre un peu. Une ripisylve va se mettre à pousser et la nature va reprendre ses droits. Il est temps que l'homme arrête de tout contrôler si ce n'est pas déjà trop tard. 

    1
    jenry
    Mercredi 16 Mars à 09:11

    Merci Michel pour ce magnifique et émouvant texte sur l'étang des Marots, si beau patrimoine  de notre Châtillonnais abandonné par des gens qui font autorité et qui se disent amoureux et défenseur de la nature

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :