• Une passionnante conférence de Claire Villemant ,sur les abeilles, a été proposée par les Amis du Château de Montigny sur Aube

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Une conférence passionnante a eu lieu dernièrement à la Mairie de Montigny sur Aube, initiée par les Amis du château de Montigny.

    Madame Menage-Small, la châtelaine de Montigny sur Aube, nous a présenté la conférencière qui a passé deux jours au château. Elle avait déjà commenté, la veille, les panneaux prêtés par le Muséum d'Histoire Naturelle de Paris. Ces panneaux sont implantés dans le verger-potager conservatoire du château.

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Madame Claire Villemant est maître de conférences au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris (le Jardin des Plantes). Elle est aussi responsable des collections d'hyménoptères de l'Unité d'Entomologie dans ce même Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Qu'est ce qu'une abeille ?

    C'est un pollinivore : ses larves sont nourries de pollen,et c'est aussi un anthophile car l'insecte est attiré par les fleurs, le nectar étant une source d'énergie pour l'adulte et le pollen de la nourriture pour sa descendance.

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    La pollinisation des plantes

    Elle peut être directe ou croisée : la plupart des plantes à fleurs sont entomogames (pollinisation par les insectes). Les graminées et de nombreux arbres sont anémogames (pollinisation par le vent).

    Les fleurs attirent les pollinisateurs et pour les récompenser, elles leur offrent du nectar. En puisant le nectar l'abeille se frotte aux anthèreset repart avec du pollen qu’elle déposera sur une autre fleur. Les fleurs attirent les pollinisateurs par leur couleur, leur forme, leur odeur.

    Les pollinisateurs se focalisent sur certaines fleurs.La "danse des abeilles" a été découverte par Karl von Frisch en 1919 chez l’abeille domestique,et décrite dans son célèbre ouvrage « Vie et mœurs des abeilles ». Martin Lindauer en 1986 a vérifié avec un mini-robot abeille que cette danse indiquait bien la position de la source de nourriture par rapport à celles de la ruche et du soleil.

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Les abeilles un groupe majeur de pollinisateurs

    Il en existe 20 mille espèces dans le monde, 1000 en France dont 44 abeilles sociales, toutes les autres sont des abeilles solitaires.

    Les abeilles ont une langue longue ou courte pour aspirer le nectar, elles ont des dispositifs pour récolter le pollen.

    Une passionnante conférence sur les abeilles a été proposée par les Amis du Château de Montigny sur Aube

    Parmi les abeilles sociales on distingue en Europe, l’abeille domestique ou abeille mellifère et les bourdons (63 espèces en Europe et 43 en France). Il existe d’autres espèces d’abeilles domestiques en Asie.

     Parmi les bourdons quelques espèces sont des parasites appelés « bourdons-coucou » ; ilspondent dans le nid d’une autre espèce de bourdon qui élevera leurs descendants.

    La colonie d’abeille mellifère ou ruche

    Une ruche peut renfermer jusqu’à 40 à 60000 individus.

    La reine peut pondre jusqu’à 1800 à 2000 œufs par jour.

    La larve qui se développe dans une cellule royale est nourrie de gelée royale à partir du 3-5e jour et devient une future reine. La vieille reine quitte alors la ruche avec une partie des ouvrières (essaim) pour fonder une nouvelle colonie. Un essaim peut contenir jusqu’à 30000 abeilles, une reine et un millier de mâles.

    Importance économique des abeilles sociales

    L'abeille domestique pollinise de grands champs grâce à ses nombreuses ouvrières.

    Le bourdon pollinise les vergers à floraison précoce et est utilisé dans les serres pour polliniser les tomates.

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Les abeilles solitaires

    Les abeilles solitaires n’ont pas de colonie, chaque femelle aménage des cellules dans lesquelles elle dépose une boule de pollen et pond un œuf avant de fermer définitivement son nid. Les larves se développent ensuite en consommant la réserve de pollen.

    Selon le type de nid, on distingue des abeilles terricoles (nid dans le sol), des xylicoles(dans le bois) et rubicoles (dans les tiges de ronce), des caulicoles (dans les tiges creuses ou les trous du bois), des cigarières (cellules faites de fragments de feuilles roulés), des maçonnes (nids en terre), des hélicicoles (nid dans des coquilles d’escargots)

    On distingue aussi des généralistes qui recherchent le pollen d’un grand nombre de fleurs, des spécialistes qui se limitent à un petit nombre d’espèces de fleur et des super-spécialistes qui ne s’intéressent qu’aux fleurs d’une ou deux espèces de plantes.

    Les abeilles orchidophiles assurent la pollinisation des orchidées tandis que les abeilles-coucous ne collectent plus de pollen car elles parasitent les nids d’autres espèces d’abeilles.

    Les abeilles solitaires ont de nombreux ennemis,notamment des guêpes diverses qui parasitent leurs nids ou des guêpes prédatrices qui attaquent les abeilles adultes, mais aussi des vertébrés prédateurs comme les lézards et des oiseaux.

    Remarque : le varroa ne s’attaque qu’aux abeilles domestiques

    Les abeilles solitaires sont des spécialistes indispensables

    Les abeilles solitaires sont des spécialistes indispensables

    50% de la diversité florale dépend des abeilles sauvages : elles sont de bons pollinisateurs des pommiers, sauges, légumineuses, luzernes.

    La pollinisation par les abeilles donne des fruits plus gros et meilleurs et permet le maintien de la diversité des plantes à fleurs ; mais hélas, l'abondance et la diversité des abeilles sauvages diminuent chaque année car les elles sont menacées, surtout les spécialistes. Les causes en sont l'urbanisation, l'intensification de l'agriculture, l'usage des pesticides, la pollution, le réchauffement climatique….

    Comment les protéger ?

    Favoriser les prairies naturelles, planter des fleurs mellifères locales en massifs monofloraux, construire des hôtels et des spirales à abeilles.

    Une passionnante conférence sur les abeilles a été proposée par les Amis du Château de Montigny sur Aube

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Des sites très intéressants à consulter :

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Insectes pollinisateurs, éléments de bibliographie, documents transmis par Claire Villemant :

     Bellmann H. (1999).Guide des abeilles, bourdons, guêpes et fourmis d’Europe. Delachaux & Niestlé, Paris, 336 p.

    Cantot P. et Phalip M. (1997). Les insectes de nos jardins et cultures. Atlantique, Editions de l’actualité scientifique Poitou –Charentes, Poitiers, 160 p.

    Chinery, M. (2012). Insectes de France et d’Europe occidentale. Flammarion, 320 p.

    Commeau, F.M., Coutin, R. et Fraval, A. (1994). Ravageurs des végétaux d’ornement : arbres, arbustes, fleurs. Atlas en couleur. INRA, 464 p.

    Mound, L. (1990). Le peuple des insectes. Coll. « les yeux de la découverte », Gallimard, Paris, 64 p.

    Piquée J. & Pierrevelcin M. 2012. Guide des plantes mellifères. Ed. Clerc

    Pouvreau A. (2004). Les insectes pollinisateurs. OPIE. Delachaux & Niestlé, 190 p.

     Références en ligne

    Sur les abeilles

    articles sur les pollinisateurs (et beaucoup d’autres …) :

    (nids d’abeilles) :http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i121villemant.pdf (cleptoparasites) :http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i142darrouzet.pdf (mortalité des abeilles)

    • Revue La Hulotte. N° 28/29 (1981) Spécial mouches à miel ; N°27 (1977)  frissons d’ombelles (voir le site : lahulotte.fr); N°98 : l’escargot des haies II (et l’abeille Osmia bicolor)

     Sur le frelon invasif Vespa velutina          INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel, MNHN)avec une carte de l’invasion, une fiche descriptive et de nombreux articles à télécharger:  http://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/433589
    une fiche de signalement en ligne :     http://inpn.mnhn.fr/espece/signalement/vespa

    et les articles sur le frelon dans la revue Insectes (OPIE)  http://www.insectes.org/opie/pages_dyna.php?idpage=715

     http://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i169muller-et-al.pdf

    Madame Claire Villemant fut très applaudie pour cette conférence passionnante, dont je n'ai livré que les thèmes, les titres de chapitre.

    Chacun de ces thèmes a été superbement enrichi par la conférencière qui nous  a livré des centaines de compléments stupéfiants sur les pollinisateurs.

    Nous nous regardions alors en nous disant que la vie des abeilles est  d'une complexité que nous ne soupçonnions même pas..

    Qu'elle est merveilleuse cette nature que nous ne protégeons pas assez...

    Grâce à des chercheurs comme Claire Villemant, nous en savons un peu plus qu'avant, c'est très enrichissant !

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Une question a été posée à Claire Villemant sur le frelon asiatique.

    On voit sur la carte inférieure où il se trouve actuellement, avec le réchauffement climatique il risque d'arriver bientôt jusqu'à nous. C'est un féroce destructeur des ruches....

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Certains magazines sont recommandés à ceux qui s'intéressent aux abeilles...mais aussi à tout le règne animal, Claire Villemant nous conseille de lire "La Hulotte".

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Une passionnante conférence sur les abeilles a eu lieu au Château de Montigny sur Aube

    Les panneaux du Muséum d'Histoire Naturelle, qui sont plantés dans le verger-potager conservatoire du château de Montigny sur Aube, initient les visiteurs à la pollinisation et aux insectes qui la pratiquent.

    Je vous les montrerai quand la saison des visites au château sera terminée, soit le ...1er novembre, à vous d'aller les voir avant cette date !


  • Commentaires

    1
    Alouette
    Mercredi 17 Juin 2015 à 14:01

    Je regrette bien de ne pas avoir assisté à cette conférence ! mais j'irai au verger voir les panneaux explicatifs.

    merci pour votre blog toujours si intéressant.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :