• Dans le choeur de l'Eglise d'Aignay le Duc ,se trouve une pure merveille:

    un rétable du XVI ème siècle...

    votre commentaire
  • Le rétable de pierre repose sur une prédelle,et est formé de deux parties.

    La partie centrale date du XVIème siècle, c'est celle que l'on voit ici.

    Les scènes centrales représentent la Flagellation,la Déposition de la Croix,la Résurrection..


    votre commentaire
  • Ici l'on voit les scènes basses du rétable,qui sont du XVI ème siècle .

    Elles représentent:l'Agonie du Christ,le Portement de la Croix et la Descente aux Limbes...

    C'est magnifique...

    votre commentaire
  • Ces fonds Baptismaux ont une forme hexagonale,ils datent du XIIIème siècle.

    La cuve est ornée d'écussons:fleur de lys,croix,grille gothique,clés de Saint Pierre..

    On remarque une échancrure,à gauche,faite ultérieurement,pour permettre au prêtre de donner plus facilement le baptême !

    votre commentaire
  • Une statue de pierre de la fin du Moyen-âge se dresse à droite de l'entrée de l'Eglise,on pense qu'il s'agit de la représentation de Saint Eloi...

    Je remercie Madame Claude Pignon,qui par ses grandes connaissances nous a fait connaître cette Eglise méconnue et pourtant si intéressante .

    Les Amis d'Aignay le Duc,par la plume de M.Melchior,dans leur brochure m'ont permis également de donner les renseignements qui m'avaient échappé !

    votre commentaire
  • Après la visite de l'Eglise d'Aignay le Duc,appelée Eglise Saint Pierre -Saint Paul,je ne crois pas l'avoir dit,deux jeunes musiciennes devaient nous offrir un moment musical...

    Auparavant,elles répétaient dans un coin ombragé du bourg...

    votre commentaire
  • Voici nos jeunes virtuoses au choeur de l'Eglise d'Aignay le Duc,avec comme décor le superbe rétable....

    Elles nous ont interprété du Mozart :duo en sol majeur

    et du Haendel,La Passacaille..

    Moment de pure émotion sous les voûtes de la belle Egise d'Aignay...

    votre commentaire
  • Les deux violonistes se nommaient Estelle Harbulot et Gwendoline Gérard..

    Voici l'une d'entre elles....

    votre commentaire
  • Voici la seconde....

    Laquelle est Estelle au violon,laquelle est Gwendoline à l'alto,je ne saurais le dire..

    L'alto est un violon de taille supérieure au violon classique,mais je n'ai pu,de loin,voir la différence...


    votre commentaire
  • Après le très bel instant musical d'Estelle et de Gwendoline,ce fut au tour de Monsieur Bonnuit,de nous narrer l'histoire d'un enfant d'Aignay le Duc:

    Nicolas Benoist Thérèse Frochot

    Issu d'une famille bourgeoise, Nicolas Frochot naquit le 20 mars 1761 à Dijon .

    Il acquit par son mariage une charge de notaire et de Prévôt Royal à Aignay le Duc,gros bourg du Châtillonnais.


    (ne voulant pas troubler l'orateur,je n'ai pris qu'une photo de lui...Passionné par son sujet,Monsieur Bonnuit bougeait beaucoup,la photo est un peu floue...

    Pardonnez-m'en !)

    votre commentaire
  • Élu député des États généraux le 25 mars 1789, il futt chargé de rédiger les cahiers de doléances du tiers état de sa province, avant de siéger à la Constituante, où il se lia d'amitié avec Mirabeau dont il sera l'exécuteur testamentaire.

    Il fut l'auteur du titre VII de la Constitution, publié sous le titre « De la souveraineté nationale dont l'exercice n'est pas constamment délégué. »

    D'abord administrateur de la Côte-d'Or, il fut emprisonné sous la Terreur.

    Libéré suite à la chute de Robespierre, il occupa divers postes administratifs avant d'être élu député de la Côte-d'Or en décembre 1799.


    votre commentaire
  • Quelques mois plus tard, le 22 mars 1800 (1er germinal an VIII), Nicolas Frochot fut nommé préfet de la Seine par Bonaparte et démissionna de son mandat de député.

    Il devint ainsi le premier Préfet de la Seine et de Paris.

    Annobli par l’empereur ,il devint le Comte Frochot.

    Il proposa de nombreuses réformes à caractère social (prisons, hôpitaux, Mont-de-piété et service des enfants abandonnés), qu'il ne parviendra toutefois pas à mettre totalement en application.

    Il réalisa les premiers embellissements et aménagements de voirie décidés par Napoléon, dont la numérotation des immeubles.

    Il fit percer de nouvelles rues, voies, ponts et marchés. et fit acheter des terrains, hors des limites du Paris de l'époque, qu'il fit transformer en 4 cimetières : cimetière du Père-Lachaise, cimetière de Montmartre, cimetière du Montparnasse et cimetière de Passy.

    Il fut mis en retraite en 1812, à la suite de la Conspiration de Malet.

    votre commentaire
  • Avant de devenir Conseiller d'État honoraire sous la première Restauration, Nicolas Frochot devint préfet des Bouches-du-Rhône durant les Cent-Jours.

    Il fut destitué lors de la deuxième Restauration et se retira définitivement de la vie publique.

    Il mourut le 29 juillet 1828 à Arc-en-Barrois, et fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 37)

    Il légua son cœur à l’Eglise d’Aignay le Duc.

    On peut voir la dalle portant cette mention derrière l’autel de l’Eglise. (photo ci-dessus)

    Il fut grand officier de la Légion d'honneur et a donné son nom à l'avenue et à la rue Frochot à Paris.

    Nicolas Frochot fut aussi le parrain de la cloche monumentale de l'Eglise d'Aignay le Duc.

    Nous n'avons pu la voir,elle comporte une inscription très longue que je reproduis ci-dessous (les lettres sur la cloche sont en majuscules):

    "Louis XVI régnant,les Etats Généraux convoqués en 3 ordres furent ouverts à Versailles le 4 Mai 1789.

    Les communes se constituèrent en Assemblée Nationale le 17 Juin,les nobles et le Clergé se réunirent à elles le 25 et la distinction des ordres fut détruite pour toujours.

    Le 14 Juillet le peuple prit les armes,les cachots du despotisme furent renversés.

    Les Français voulurent être libres et le devinrent.

    Le 4 Août,la féodalité fut abolie,Louis XVI proclame l'Assemblée Nationale le restaurateur de la liberté française,le 20 les Droits de l'Homme déclarés et reconnus.

    Le 4 Février1790 le Roy des Français jura dans l'Assemblée Nationale de les maintenir,d'être fidèle à la nouvelle Constitution et de la faire respecter à son fils.

    On a voulu conserver ici la mémoire de cette Révolution glorieuse pour la transmettre d'âge en âge à nos neveux si jamais le despotisme effaçait de nos annales cette époque de notre histoire ou si nos descendants se rendaient indignes de nous et de la liberté que nous avons conquise pour eux,qu'ils viennent ici louer notre courage et lire sur ce bronze leur devoir ou leur honte.

    En l'an 1790,j'ai été nommée Nicole Claudine par Maître Nicolas Benoist Thérèse Frachot,prévôt Royal d'Aignay le Duc et député à l'Assemblée Nationale et représenté par Maître Louis Nicole Petit son beau-frère et par Dame Nicole Claudine Couturier,épouse de Claude Antoine Roydot marchand en ce lieu et nous avons été bénite par M De La Planche ,curé d'Aignay le Duc en l'année 1790.

    Les Cochois Frères et Jean-Baptiste Fort et Jean-Baptiste Jaquot,fondeurs"


    (texte tiré de l'opuscule sur l'Eglise d'Aignay le Duc réalisé par les" Amis d'Aignay le Duc".)



    votre commentaire
  • La surprise vint du concert qui suivit la conférence de Monsieur Bonnuit sur Nicolas Frachot...

    Je connaissais et appréciais le talentueux Quatuor Manfred,spécialiste de Musique Classique..

    Je n'maginais pas que se joindrait à lui le groupe Brotherhood Consort composé de musiciens de ....Jazz !

    Ce fut donc un mélange d'improvisation au saxophone,avec des morceaux classiques interprétés aux violons,violoncelle,contrebasse ,orgue et batterie...

    Le but de ce concert,baroque s'il en est,était de mêler la musique de Bach et de John Coltrane....

    Curieuse gageure que j'étais prête à explorer ....

    votre commentaire


  • A ces musiciens ,se mêla la voix de haute-contre d'un chanteur qui improvisait également ,mais en vocalises...sans paroles.

    Je dois vous avouer que ce mélange de musiques m'a déconcertée.

    Les formations "Quatuor Manfred" et "Brotherhood Consort" (pourquoi prendre un nom Anglais alors que les musiciens sont français ??) sont très talentueuses,mais leur association ne m'a pas convaincue....

    Bien entendu ce n'est que mon avis et je comprendrais fort bien que d'autres ne le suivent pas,tous les goûts sont dans la nature,heureusement !




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique