• Après Belfort et avant Meaux,les Châtillonnais vont avoir le privilège d'admirer une centaine d'équipages inscrits,auxquels se joindront quarante jeunes et trois ULM pilotés par des Handicapés....

    Le public n'aura pas accès au terrain,sauf autorisation spéciale,mais pourra admirer le spectacle derrière les barrières...

    Du spectacle il y en aura,car cerise sur le gâteau on pourra admirer un DC3 Dakota d'Air-France,qui est un superbe et très gros avion !!!!

    votre commentaire
  • (le terrain d'aviation de Châtillon sur Seine...vu d'avion,c'était indispensable !)

    Mais avant de voir le fabuleux spectacle de l'étape du Tour de France ULM,dont je vous reparlerai en temps voulu,il m'a paru intéressant d'évoquer l'histoire de notre terrain d'aviation .

    En effet,il existe depuis fort longtemps,et grâce à Nanou,la dynamique secrétaire de l'Aéro-Club Châtillonnais,j'ai pu retrouver son histoire ...

    votre commentaire
  • (Louis Cailletet,enfant de Châtillon sur Seine)

    En 1913,une station d’aéroplane est créée au lieu dit « BEC A VENT » grâce à l’appui de
    Louis Cailletet, Président de l’Aéro-Club de France.

    Le pilote Marc BIOT y atterrit avec un Morane Saunier.

    Aux obsèques de Louis Cailletet,voici le vibrant hommage que lui rendit le comte Henri de La Vaulx,membre éminent de l'Aéro-Club de France, dans l’église Saint-Nicolas de Châtillon-sur-Seine avant son inhumation,un hommage qui éclaire singulièrement sur le rôle politique que ce grand homme a joué pendant huit ans pour l'Aéronautique :


    « Cailletet était pour nous plus qu’un président,c’était un père qui accueillait tous ses enfants avec affection, avec indulgence ; il savait nous aimer, il savait nous conseiller, et lui qui avait conquis l’admiration de l’Europe entière, lui dont le nom nous était déjà familier sur les bancs du collège et représentait pour nos jeunes cerveaux la célébrité scientifique, il daignait venir diriger nos travaux,et de sa voix calme, douce, prenante, il encourageait nos timides efforts, il les protégeait en haut lieu, et à une époque où l'Aéronautique était un peu considérée comme une utopie, et où les milieux scientifiques officiels nous regardaient en souriant,il prenait notre défense, et peu à peu, il nous fit ouvrir toutes grandes les portes des sanctuaires les plus fermés .

    « Si l’Aéronautique a actuellement gagné sa cause devant l’opinion, c’est, il est juste de le reconnaître,grâce à la hardiesse de nos pilotes, à l’intelligence de nos ingénieurs, mais aussi en grande partie grâce à l’éloquence persuasive et pénétrante de notre vénéré président dans les milieux scientifiques, éloquence persuasive qui créa peu à peu autour de nous une ambiance sympathique où nos travaux pouvaient se développer avec fruit ».

    votre commentaire
  • (logo de l'"American Flying Corps")

    En 1918 : Création du terrain par l’Américan Flying Corps, Escadrilles 89-157-370-639 d’observation, terrain école, et réserve à l’arrière du front de l’Est.

    Après la guerre , il devient un terrain de secours.


    3 commentaires
  • (ancienne carte postale montrant le premier hangar)

    En 1930/35 fut édifié le hangar,et en Octobre 1933 , l’AéroClub de Châtillon sur Seine fut créé par d’anciens pilotes de la grande guerre et des passionnés.

    Présidents, André MOTTEZ, Henri GEORGIN .

    Planeur AVIA 20, treuillé, puis POTEZ 36 , instructeur Mr THIRION.

    En Septembre 35, eut lieu le premier meeting.

    La zone d’action de l'aérodrome s’étendit alors jusqu’aux cantons d’Aignay le Duc, Laignes, Recey sur Ource.


    votre commentaire
  • (Un modèle de BB Jodel)

    En 1936/39 l'Aéro-club fait l'acquisition d'un 2ème appareil, un POTEZ 43,Le Président est alors le Dr CHUREAU.

    En 37, Louise BLANCHARD est la première femme brevetée du département.

    En 38, 3 avions cumulent 286 heures de vol, activité dynamisée par le mouvement de l’Aviation Populaire.

    En 39/40, les hostilités marquent l’arrêt des vols.

    En 1940/45 , l’ Aérodrome est bombardé par l’aviation allemande, comme terrain de dégagement de l’aviation française.

    Les troupes d’occupation le labourent et le rendent inutilisable.


    En 1946/55 a lieu le Redémarrage, sous l’impulsion de Marcel CHAIGNEAU, un STAMPE est attribué au club par les Service de l’aviation légère et sportive.

    Les Présidents, BONNEAU, DHOTEL se succèdent.

    Pierre JACQUENET s’envole en 53 avec le BB JODEL qu’il a construit.



    1 commentaire
  • (modèle de Jodel D112)

    Durant les années 1957/67 , un régime de croisière s’établit avec 2 avions, 25O heures de vol par an.

    Présidents : SORDEL, BOUDEVILLE, BERTHENET, SAULET.

    L'Aéro-Club procède à l'achat d’avions neufs JODEL D 112 , fréquemment renouvelés.


    votre commentaire
  • (Darois,près de Dijon,plateforme où se construisent les avions mondialement connus :Robin)

    En 1968/78,sous la direction du Président MASSARD, la flotte se modernise avec l’arrivée d’un MS 880 RALLYE 100CV et d’un ROBIN DR 3OO/125, construit à DAROIS.

    L’équipe des constructeurs amateurs est très active avec les frères CHICOT , NEAU, MEYSEN et BADARELLE qui met en vol son premier BB JODEL, début d’une grande famille.


    votre commentaire
  • (un modèle de Tobago TB10)

    Pendant les années 1979/96,durée du mandat du Président CORMIER, l'aéro-Club de Châtillon sur Seine se dote d’un troisième appareil de voyage SOCATA TB10 180CV TOBAGO.

    En 1982 Marcel PETITJEAN, Robert CHICOT, Daniel BADARELLE réalisent l’atelier de maintenance du hangar.

    En Novembre 85 est inaugurée la nouvelle piste allongée O2/20.

    votre commentaire
  • (un avion de l'aéro-club aux Journées Châtillonnaises,avec la Miki de Pierre Magès,d'ailleurs membre de l'aéro-Club)

    En 1997 sous la houlette du Président ANTONI, l'activité devint soutenue ,puisqu’en 2001 on totalisa 945 heures dans l’année avec 2 avions.

    Cette année-là vit l' arrivée du ROBIN DR400 de voyage actuel et en 2006, fut acquis un ULM 3 axes STORCH.

    En 2007, il fut opéré un transfert de propriété de l’Etat à la Communauté de Communes.


    votre commentaire
  • (le chalet de l'Aéro-Club)

    Le Club , c’est aussi le tremplin pour des jeunes, vers des carrières aéronautiques, civiles comme militaires via le BIA avec leur lycée.

    C’est aussi la participation à des manifestations et l’accueil d’étapes pour des épreuves régionales et nationales.

    Il fait partie du C D A (association des 8 clubs de Côte d’Or)

    En octobre 2008, nous fêterons les 95 ans de l’aviation à Châtillon.


    Post Scriptum:

    L'aérodrome possède une piste gazonnée de 950m

    Sa Latitude est de: 47° 50' 47" N

    Sa Longitude est de : 004° 34' 50" E







    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique