• L'invité prestigieux de cette année au Concert de la Lyre,c'était Bernard Nicolas (au centre de la photo), trompettiste de l'orchestre Royal de La Neffe en Belgique...

    Il interpréta en soliste une éblouissante Czardas de Vittorio Monti.

    votre commentaire
  • Jeunes et moins jeunes se côtoient à la Lyre,et tous sont animés d'une même passion:la musique..

    votre commentaire
  • La Lyre était dirigée par son Directeur:Jean-Pierre Rambaud qui remercia le public d'être venu aussi nombreux et d'être aussi fidèle année après année à ce concert annuel de la Lyre...

    votre commentaire
  • Mercredi soir,devant une salle comble,au Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine , a eu lieu le Concert annuel de la Lyre Châtillonnaise...

    Voici l'orchestre au grand complet...

    votre commentaire
  • Ce soir aura lieu le concert de la Lyre Châtillonnaise,orchestre dont je vous ai présenté les musiciens et leurs instruments.

    Vous aurez le plaisir d'entendre également Bernard Nicolas, trompettiste de La Neffe (Belgique), et en seconde partie l'orchestre prestigieux Départemental de la Côte d'Or.

    Alors tous ce soir au Théâtre Gaston Bernard à 21 heures !

    votre commentaire
  • (Bernard Nicolas,trompettiste de La Neffe)


    Voici l'invitation que m'a envoyée Denis Bourtequoy ,Président de la Lyre,et que je transmets à tous les habitants du Châtillonnais:



    Chatillon sur Seine le 19-05- 2009

    Madame, Monsieur

    Tous les musiciens de la Lyre Chatillonnaise , sous la Direction de Jean Pierre Rambaud, seraient honorés de votre présence à leur concert annuel qui se déroulera au :



    THÉÂTRE GASTON BERNARD à CHÂTILLON sur SEINE :

    Le MERCREDI 20 MAI 2009 , à 21 heures



    avec Bernard Nicolas, trompettiste de La Neffe ( Belgique) et l’orchestre déparmental de Côte d’or

    Sous la Direction de Luc Bouhaben


    Entrée : Adulte 5 €
    Enfant – 12 ans : gratuit

    Votre participation est, sans aucun doute un encouragement pour tous les bénévoles que sont les membres de la Lyre Chatillonnaise.

    Nous vous prions de croire,Mesdames, Messieurs, à l’expression de nos cordiales salutations.

    Les musiciens de la Lyre

    Denis Bourtequoy
    Tél . 0380 91 35 47 ou 06 89 29 36 85
    E Mail : denis.bourtequoy@orange.fr

    Jean Pierre Rambaud
    Tél.06 23 62 13 10
    E Mail : jpr40621@aol.com




    votre commentaire
  • (le timbalier de la Lyre)

    Les timbales sont des instruments à percussion constitués d'un fût en cuivre couvert d'une peau.

    L'instrumentiste en joue en frappant la peau avec des baguettes spéciales.

    Grâce aux différentes baguettes, on obtient une riche variété de timbres et d'intensités sonores.

    La plupart des baguettes sont en bois (on en trouve également en bambou ou en aluminium)tandis que leur extrémité est recouverte de feutre, de flanelle, de bois, de liège, d'éponge, ou d'autres matériaux.

    La tête des baguettes peut également être de différentes tailles.

    La principale caractéristique des timbales est la possibilité de les accorder afin d'obtenir des hauteurs précises.

    Chaque timbale est d'un diamètre différent afin d'obtenir un plus large registre : le timbalier peut ainsi changer de note rapidement en jouant d'une timbale à l'autre, et préparer les futures notes en réglant les pédales.

    Le timbalier peut aussi assourdir le son des timbales en plaçant un morceau de tissu sur la peau.

    Lorsqu'on désire obtenir une note courte, on peut arrêter la vibration de la membrane tendue avec la main, en étouffant la timbale.

    Pour jouer une note longue, en revanche, le timbalier utilise de petits coups très rapprochés de sorte qu'ils ne paraissent pas discontinus(roulement ou trémolo).

    A la Lyre le timbalier joue aussi de la cloche et du tambourin…

    N'oubliez pas cette date:

    le mercredi 20 Mai 2009

    Aura lieu au Théâtre Gaston Bernard le concert annuel de la Lyre Châtillonnaise...

    votre commentaire
  • (Marlène, la guitariste-basse de la Lyre)

    La guitare électrique est le plus souvent dépourvue de caisse de résonance, car l'amplification du son y est confiée essentiellement à des microphones situés sous les cordes.

    Son corps est donc simplement constitué d'une pièce de bois assez épaisse, sur laquelle sont fixés chevalet, manche et parfois cordes.

    Si les guitares électriques sont majoritairement de type solid body (« corps plein »), de nombreux modèles existent avec des corps semi-évidés (semi hollow) ou totalement évidés (hollow).

    Certaines guitares dites "électro-acoustique" ont des ouïes décentrées de diverses formes (circulaires ou ovoïdes), et même, sur certains modèles électro-acoustiques, pas d'ouïe du tout.

    Leur corps est parfois dépourvu d'éclisse, et est réalisé en matière plastique moulée et renforcé de fibres de verre ou de carbone.

    Les guitares électriques permettent une amplification par amplificateur, qui donne un son d'une qualité proche de celui de la guitare sans amplification.



    votre commentaire
  • (le batteur de la Lyre)

    Composition d'une batterie standard et variantes :

    Les éléments suivants font la plupart du temps partie d'une batterie, en nombre variable :

    -Les cymbales (de couleur dorée, en alliage à base de bronze) sont :le charleston, charley ou hi-hat , la cymbale crash ,la cymbale ride et d'autres cymbales qui se sont « standardisées » : la cymbale splash et la cymbale china.

    -La caisse claire est située au milieu, entre les jambes du batteur .

    -La grosse caisse est posée à même le sol . Il existe des surélévateurs de grosse caisse pour les petites dimensions

    -Les accessoires sont généralement constitués d'une pédale de grosse caisse simple, double voire triple, une pédale de charleston, un pied de caisse claire et des pieds de cymbale.

    N'oubliez pas cette date:

    le mercredi 20 Mai 2009

    Aura lieu au Théâtre Gaston Bernard le concert annuel de la Lyre Châtillonnaise...

    votre commentaire
  • (le tubiste de la Lyre)


    Le tuba est l'instrument le plus grave de la famille des cuivres, dont la tessiture varie en fonction de la longueur du tube.

    La sonorité varie en fonction de la géométrie globale, et notamment de la proportion de tube conique ou cylindrique par rapport à la longueur totale.

    Pour modifier la hauteur des sons, comme sur les autres cuivres, le musicien (tubiste) agit sur divers paramètres : tension de l'appareil musculaire facial (zygomatique), quantité et vitesse de l'air expulsé, le tout en coordination avec les différentes combinaisons de doigtés.

    L'utilisation des 3, 4, 5, voire 6 pistons ou des systèmes rotatifs à palettes (de 3 à 6) permet de modifier la longueur du tube.

    Le tuba fait partie de l'orchestre symphonique, de l'orchestre d'harmonie et des diverses fanfares.

    N'oubliez pas cette date:

    le mercredi 20 Mai 2009

    Aura lieu au Théâtre Gaston Bernard le concert annuel de la Lyre Châtillonnaise...

    votre commentaire
  • (le soubassophoniste de la Lyre)

    Il présente sur le tuba l'avantage d'être porté sur l'épaule, d'une façon équilibrée, sans être en porte-à-faux avant comme le tuba.

    Ceci lui permet d'être joué en marchant sans trop de fatigue, d’où son grand succès dans les fanfares.


    votre commentaire
  • Le soubassophone (souvent abrégé en « souba ») est un instrument de musique de la famille des cuivres clairs, apparenté au tuba-contrebasse.

    On le retrouve parfois désigné sous le terme anglais de sousaphone.

    Il est souvent confondu - à tort - avec l'hélicon.


    votre commentaire
  • (Le saxophoniste Baryton de la Lyre)


    Le poids important de l'instrument fait que les instrumentistes ont le plus souvent recours à un harnais spécial à la place de la simple cordelière utilisée pour les instruments plus légers.

    Son répertoire solo est peu étendu. Il est par contre très utilisé dans les orchestres d'harmonie, les orchestres militaires et les big bands.


    N'oubliez pas cette date:

    le mercredi 20 Mai 2009

    Aura lieu au Théâtre Gaston Bernard le concert annuel de la Lyre Châtillonnaise...

    votre commentaire
  • Le saxophone baryton est un instrument de musique à vent, de la catégorie des bois, parmi les tessitures les plus graves de la famille des saxophones.

    Le saxophone baryton se distingue des autres saxophones par son bocal qui comporte une boucle, ce qui permet à l'instrument de conserver une taille raisonnable.

    Une autre particularité est le doigté qui comporte une clé supplémentaire permettant d'atteindre le la grave, correspondant au do grave du violoncelle (les autres instruments se contentant de descendre jusqu'au si ).


    votre commentaire
  • (Un saxophoniste de la Lyre)

    Le corps de l'instrument est composé de trois parties soudées ou collées réalisées en laiton : le corps conique, le pavillon et la culasse reliant les deux.

    Les clés (au nombre de 19 à 22 selon les membres de la famille) commandent l'ouverture et la fermeture des trous latéraux percés sur le corps.

    L'extrémité haute du corps est prolongée horizontalement par le bocal (démontable) qui porte le bec (en ébonite ou en métal), équipé d'une anche simple attachée avec une ligature.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique