• Le moulin Chevalier à Messanges

    Dimanche 19 juin 2016 avait lieu la journée du patrimoine et des moulins.

    La famille de mon mari a possédé un moulin à Saint-Marc sur Seine, durant des dizaines de générations. Hélas, ce moulin a fermé en 1972, mais le souvenir des machines est toujours présent dans notre esprit, aussi nous avons décidé le 19 juin, d'aller visiter un moulin-musée, situé près de Nuits Saint-Georges, sur la rivière le Meuzin, à Messanges.

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Sur la façade, au-dessus de l'escalier, on découvre cette belle statue de saint Roch.

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

     Ce moulin a été transformé en éco-musée par une association créée autour des descendants de l'ancien propriétaire, c'est d"ailleurs un de ces descendants, monsieur Bonnard,  qui nous a fait visiter le moulin.

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La création du moulin Chevalier remonte à 1256, lorsque nous l'avons visité il avait donc 760 ans...Mais depuis cette date il a connu plusieurs remaniements, ainsi, au niveau du matériel on est passé des meules de pierre aux cylindres, installés en 1950

    Le rez-de-chaussée, c'est l'étage de mouture

    La salle des meules :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La meule à blé :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La meule à farine d'orge (XVIIIème siècle):

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le boisseau à farine d'orge :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La commande de la turbine :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La fosse où se trouvait la turbine :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le rouet de fosse :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    L'engrenage de meule débrayable :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    L'axe de transmission horizontal :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Une roue à augets a été reconstituée sur les plans de l'ancienne roue, par les élèves du lycée Saint-Joseph de Dijon :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

     Au premier étage :

    L'axe de transmission horizontal et l'élévateur à godets  :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La brosse à son, par un battage vigoureux séparait les enveloppes du grain :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La vis d'Archimède :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    L'appareil de nettoyage, ou nettoyeur, point de départ du blé, est chargé d'enlever toutes les impuretés contenues dans la céréale (épierrage, aspiration,criblage, triage)

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La bascule à poids :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le diviseur (séparation son, semoule, gruaux), à droite le meunier !

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Les sacs de jute  imprimés au nom du moulin, bien pliés...

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le balai indispensable !!

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Et la brouette à sacs non moins indispensable....

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Au deuxième étage :

    L'élévateur à godets qui permet une répartition mécanisée de la marchandise sur les différents étages et machines. :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le treuil du monte sacs :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La bluterie centrifuge, dont les pales intérieures projettent la farine contre la toile du tamis :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La bluterie hexagonale  qui pratique un tamisage plus doux :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La bluterie plane, appelée "plansichter", est un appareil d'utilisation récente ( du début du XXème siècle) dont le principe dérive du tamis à main  :

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Une pièce au premier étage, qui était celle du stockage des produits finis,  abrite une petite exposition explicative sur le fonctionnement du moulin.

    On y voit...la belle meunière !

    Le moulin Chevalier à Messanges

    En partant,un coup d'oeil au bief du moulin ...

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Avant de partir il faut aller absolument admirer le calvaire original qui se situe à l'entrée du chemin qui mène au moulin.

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Ce calvaire est en fer forgé , il surmonte un haut socle cylindrique en pierre. Ce monument d'une hauteur totale de 4,60 m, est entouré de cinq bornes tronconiques ornées chacune d'une étoile.

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Sur le fût on lit "A la mémoire d'André Picard et de Marguerite Oudot, cette croix qui appartient au moulin Chevalier a été érigée le 3 mai 1864. Dieu soit loué."

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Sur le haut du socle six étoiles, le soleil et une comète. Pourquoi une comète ? eh bien parce que le meunier, dans sa jeunesse avait vu la fameuse "comète de 1811", et il en avait été très impressionné.

    Le moulin Chevalier à Messanges

    Sous la gravure de la comète on lit le nom de sa première épouse, Marguerite Oudot. Auparavant c'était le nom de la seconde, Jeanne Parizot, qui était inscrit dans la pierre. Mais les héritiers, mécontents, l'ont effacé et remplacé par la première ...

    A la base du socle on peut lire une inscription circulaire "Dans ce monde hélas on est exposé aux vents et aux frimas, à la pluie et au verglas".

    Aphorisme commun qui justifie la prévision d'André Picard, en effet clui-ci avait déclaré "J'ai fait tourner pendant ma vie, je ferai tourner après ma mort".

    En effet depuis 114 ans tous ceux qui s'approchent du calvaire font le tour pour déchiffrer l'inscription !

    Sur le socle ont peut voir les phases de la lune.

    Le moulin Chevalier à Messanges

    La base du monument est constituée d'une meule d'huilerie

    Le moulin Chevalier à Messanges

    et entre le socle et la croix celui d'un vieil engrenage de roue de moulin

    Le moulin Chevalier à Messanges

    ce qui faisait dire à Picard "Je veux être placé comme le Christ entre les deux larrons"...Car à cette époque les meuniers et les huiliers qui prélevaient une certaine quantité de grain (toujours trop forte au dire du client) en paiement de leur travail, étaient réputés malhonnêtes Toutefois le bon larron était certainement le meunier !

    Le moulin Chevalier à Messanges


  • Commentaires

    3
    jmb
    Mardi 28 Juin 2016 à 08:42

    bonjour, Christal

    Très beau reportage sur ce musée moulin, mais à quand un reportage sur le moulin Maurice encore en activité à Saint Marc?

    il faut faire de la pub à ce dernier qui risque de s'arrêter bientôt!!

    j-m b

      • jmb
        Jeudi 30 Juin 2016 à 10:02

        Merci de ces précisions:je ne connaissais pas votre blog à l'époque de ce reportage!!!!

      • Mardi 28 Juin 2016 à 09:11

        Cher monsieur, j'ai fait un reportage sur le moulin Maurice, il y a fort longtemps, lorsqu'il était en pleine activité !! (Il ne fonctionne plus m'ont dit Philippe et Claire)

        Voici le lien :

        http://www.christaldesaintmarc.com/le-moulin-maurice-a-saint-marc-sur-seine-a738491

         J'en ai fait un aussi sur le moulin de Beaunotte, arrêté depuis longtemps, et sur un moulin en reconstruction à Chaume les Baigneux,  à voir dans la partie "Patrimoine du Châtillonnais" à gauche du blog

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :