• Le patois du Châtillonnais...

    (peinture de Le Nain,aucunement Bourguignonne ,mais il fallait bien illustrer !..)

    En lisant le si joli poème d'André Mary "le grapillot" je ma suis souvenue de notes sur notre patois Châtillonnais que j'avais prises il y a fort longtemps...

    Il faut dire que je connais bien le patois de Saône et Loire ,spécialement de Saint-Léger sur Dheune et du Creusot d'où ma famille est originaire..Ce patois possède un nombre incalculable de mots ,si riches qu'un linguiste en a d'ailleurs rempli un livre de plus de 500 pages,c'est vous dire ...

    Lorsque je suis arrivée dans le Châtillonnais,j'ai trouvé un patois,certes encore vivant,mais beaucoup moins important en nombre de mots que celui auquel j'étais habituée...

    Néanmoins j'ai peu à peu consigné ces mots que l'on utilisait dans les villages,et dans la famille de mon mari par exemple...

    j'ai retrouvé hier mon petit carnet,et j'ai pensé qu'il serait intéressant de faire revivre ce patois Châtillonnais si sympathique...

    Si vous,amis lecteurs Châtillonnais,connaissez d'autres termes patois que je n'ai pas cités,ce serait sympa de me les faire connaître .....

    Il ne faut pas que ce témoignage du passé se perdre,ne pensez vous pas ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Brionsurource21
    Mardi 19 Juin 2012 à 19:58

    Je suis étonnée de retrouver des mots que m'a appris ma mère sans même me rendre compte que c'est encore du patois. Ayant changé de région, il est vai que parfois l'on me demande ce que je veux dire !

    3
    LEFRAY Luc
    Dimanche 13 Mars 2011 à 21:24

    affûtiaux =energumène,  atiaut = orteil, berdauler = secouer, bréarde = voiture à foin, charpène = corbeille, cheuler= téter, cheulotte = tétine, drale ou la fouire = la courante, doucette = mâche, éfrezé = émiétté, fieuzer = aller vite, gauger = mouiller, engonçer =serrer, mal gôner = mal habiller, peûte = vilaine, faire canne = embêter, faire un bi = embrasser, quenotte = dent, frisons =copeaux, coudrou = dindon, largeotte = herbe laiteron, libe = dalle de pierre, loupiotte = lumière, eau marouillée = trouble, se meusser = se tapir, niacou= morveux, patis =pré, pomote = pomme sauvage, petiot = petit, preuvet = champignon agaric, pouture = aliment base de son, queulot =le dernier né, rabiot = supplément, rampeaux = ex -aequo, rebeuiller=regarder en dessous, renaquier=renifler, réguser = aiguiser, rempcher=renverser, sentibon = eau de cologne, tafioner = tripoter, tamuzeau=travailleur lent, tavin =taon, tisse =meule, toto=pou, truellot= carrosse à laver, veurder= se promener, le viro=tête qui tourne, vioné= moteur bruyant, etc... souvenir de ma grand-mère Simone décédée en 1994, et de mon arrière-grand-mère décédée en 1973, qui ne parlait que patois

    2
    fournier michel
    Mardi 2 Novembre 2010 à 18:46

    oh bé ma...  quéque tu veu... ma geuchotte. (eh bien que veux-tu ma fille). ouque tu vé... à st'eure... elle étau bé belle ta fumelle

    1
    Sylvie
    Samedi 7 Février 2009 à 12:00
    Le patois du Châtillonnais...
    Je cherchais le mot garguesse chargé de très bons souvenirs d'enfance et je suis miraculeusement tombée sur votre page. je trouve votre démarche très intéressante étant moi-même terminologue de profession (pas en patois malhuereusement) et Chatillonnaise ! Je me suis donc ruée sur votre page mais je ne parvines pas à voir où l'on accède à votre carnet magique que je souhaite faire découvrir à mon grand-père chatillonnais âgé de 96 ans.
    Merci de m'indiquer le lien.
    Cordialement.
    Sylvie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :