• Les monuments...

    Les monuments...


    Il y eut bien sûr des morts du côté des Francs-tireurs menés par Ricciotti Garibaldi.

    On éleva un monument en leur souvenir,je suis allée le voir hier au cimetière Saint Jean.

    Ce monument fut construit 16 ans après les événements .

    Sur le monument on peut lire :

    A LA MÉMOIRE DES FRANCS-TIREURS MORTS EN COMBATTANT LE 19 NOVEMBRE 1870


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    3
    Rangecour
    Lundi 13 Janvier à 11:24

    Le monument des francs-tireurs de Châtillon n'a, apparemment, jamais été inauguré. L'inauguration du 2 juillet 1893 par le préfet de la Seine, Eugène Poubelle, concerne le monument de Châtillon (Hauts-de-Seine) et non celui de Châtillon-sur-Seine : les comptes rendus de la presse nationale sont très clairs sur ce sujet. D'ailleurs pourquoi le préfet de la Seine serait-il venu inaugurer un monument en Côte-d'Or ? Ensuite, pourquoi Eugène Poubelle, qui n'a aucune attache, ni professionnelle, ni familiale avec la Côte-d'Or, serait-il venu à Châtillon ? Enfin comment aurait-il pu être à Châtillon (Hauts de Seine) et à Châtillon-sur-Seine le même jour pour deux cérémonies, dont l'une au moins est connue ?

    Construit à la demande d'un comité "républicain", le monument des francs-tireurs n'a jamais été LE MONUMENT de 1870 de Châtillon. En recherchant dans les journaux, et notamment dans la revue "Le Vétéran", on voit que les cérémonies patriotiques se font généralement devant la tombe de Léon Vigneron, à tout le moins, le cortège va déposer des couronnes devant sa tombe. Je n'ai pas trouvé trace de grandes cérémonies devant le monument des francs-tireurs. Ceci n'a rien d'étonnant car le souvenir du 19 novembre 1870 est plutôt difficile pour les Châtillonnais.

      • Lundi 13 Janvier à 13:01

        Merci infiniment de vos précisions, je corrige cette erreur.

    2
    Rangecour
    Mercredi 13 Février 2019 à 15:24

    Il y a eu 6 francs-tireurs tués le jour même et 2 morts des suites de leurs blessures dans les jours qui ont suivi. Le bilan de l'affaire de Châtillon est donc de :

    8 morts français

    16 morts allemands (10 tués le jour même et 6 morts des suites de leurs blessures)

    A ceux-ci, on doit ajouter deux civils tués lors des échanges de tirs entre Allemands et Français.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :