• Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    En recherchant les statues de saint Roch et de saint Sébastien, saints évoqués autrefois en cas d'épidémies, suite au passionnant  notule de Dominique Masson, je me suis aperçue que nos églises Châtillonnaises possédaient presque toutes des statues de saint Nicolas...

    Est-ce la proximité de la Lorraine, des Vosges, de l'Alsace, de la Franche Comté où saint Nicolas est très fêté ?

    Car chez nous autrefois , en Bourgogne du sud, on fêtait seulement le premier jour de l'année en accueillant le "Père Janvier", bien avant que la mode américaine du Père Noël déferle sur la France....

    (Voir en fin d'article l'explication de cette dévotion pour saint Nicolas dans le Châtillonnais, donnée par Anne Bouhélier)

    Quand j'étais enfant j'adorais la fameuse comptine de la légende de saint Nicolas "Ils étaient trois petits enfants qui s'en allaient glaner aux champs" que me chantait ma grand-mère....

    Au pied des statues de saint Nicolas que j'ai photographiées dans nos églises, ils sont bien là, les trois petits, sortant du saloir du méchant boucher....dans des statues toutes différentes.

    A Autricourt :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Bissey la Côte :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Bâlot :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Bouix :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Brion sur Ource :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Channay :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Coulmier le Sec :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Fontaines en Duesmois :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Gommeville :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Gommeville (chapelle) :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Grancey sur Ource :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Griselles :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Marcenay :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Savoisy :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Saint-Germain-le Rocheux :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Grancey sur Ource :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Thoires :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Veuxhaulles sur Aube :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Châtillon sur Seine, au dessus du porche de l'église qui lui est dédiée, curieusement pas de petits enfants à ses pieds !

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    Saint Nicolas est aussi souvent représenté dans des bâtons de procession.

    A Brion sur Ource :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Thoires :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Villers-Patras :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    A Villotte sur Ource :

    Saint Nicolas est présent dans presque toutes les églises châtillonnaises....

    Je ne peux résister....

    Ils étaient trois petits enfants
    Qui s'en allaient glaner aux champs
    Tant sont allés, tant sont venus
    Que le soir se sont perdus
    Ils sont allés chez le boucher
    Boucher, voudrais-tu nous loger ?

      Ils n'étaient pas sitôt entrés
    Que le boucher les a tués
    Les a coupés en p'tits morceaux
    Mis au saloir comme pourceaux

      Saint Nicolas au bout d'sept ans
    Vint à passer dedans ce champ
    Alla frapper chez le boucher
    Boucher, voudrais-tu me loger ?

      Entrez, entrez Saint Nicolas
    Il y a de la place, il n'en manque pas
    Il n'était pas sitôt entré
    Qu'il a demandé à souper

      Du p'tit salé, je veux avoir
    Qu'il y a sept ans qu'est dans le saloir
    Quand le boucher entendit ça
    Hors de la porte il s'enfuya

      Boucher, boucher, ne t'enfuis pas
    repens-toi, Dieu te pardonnera
    Saint Nicolas alla s'asseoir
    Dessus le bord de ce saloir

      Petits enfants qui dormez là
    Je suis le grand Saint Nicolas
    Et le Saint étendant trois doigts
    Les petits se lèvent tous les trois
      
    Le premier dit "j'ai bien dormi"
    Le second dit "Et moi aussi"
    Et le troisième répondit
    "Je me croyais au Paradis"

    A noter que le méchant boucher est ensuite devenu...le fameux père Fouettard !

    Anne Bouhélier nous donne la raison pour laquelle saint Nicolas était fêté dans le Châtillonnais, et donc présent dans nos églises ! Merci à elle ....

    St Nicolas dans le Châtillonnais était célébré comme saint patron des jeunes gens à marier et Ste Catherine comme sainte patronne des jeunes filles. Ces deux fêtes codifiaient les relations entre filles et garçons à une époque où les occasions de rencontres étaient plus restreintes qu'aujourd'hui et où les choix matrimoniaux étaient très encadrés.

    Les festivités comportaient au cours de la journée : cérémonie religieuse, procession, partage de la brioche mais aussi un grand bal. Traditionnellement, le bal était offert par les filles aux garçons lors de la Ste Catherine et les garçons rendaient l'invitation pour la St Nicolas. Ce rite très important jusqu'au début du XXe siècle et généralisé sur l'ensemble des paroisses de notre secteur explique le fait que l'on trouve des statues de St Nicolas et de Ste Catherine d'Alexandrie dans une majorité d'églises.

    Ce patronage trouverait son origine dans le "miracle des trois filles". Selon la légende dorée, St Nicolas avait pour voisin un homme qui, ruiné, ne pouvait marier ses trois filles faute de dot. Ce dernier envisageait de les prostituer afin de récolter l'argent nécessaire à leurs subsistances. Nicolas, refusant que ses jeunes voisines ne puissent se marier, décida, en secret, de donner trois bourses pleines d'or à ces jeunes femmes. L’homme put marier ses filles et toute la famille fut heureuse ! "

    Ce geste fit de Nicolas le saint patron des jeunes gens à marier.

     Merci Anne pour vos révélations ! il ne me reste plus qu'à répertorier les statues de sainte Catherine d'Alexandrie qui, il est vrai, sont très présentes dans nos églises, je m'en étonnais souvent car cette sainte ne me parlait pas du tout, maintenant j'ai compris !

     

     


  • Commentaires

    4
    Jeudi 28 Mai à 17:36

    Bonjour Chris
    Merci pour ces photos.

    Légende, légende…

    Mais qui était le père fouettard, le Croque-Mitaine ?
    Le sanguinaire Hans von Trotha, le boucher qui a tué les 3 enfants ou Charles Quint ?

    Petit et méchant, en guise de hotte il traînait un sac de toile rempli de verges.
    Le visage maquillé de noir, une barbe noire mal taillée, des bottes noires, un grand manteau sombre, des cornes sous la capuche, sans oublier une grande queue, ajoutez à cela le fouet qu’il tient en main et fait claquer… Brrr !

    Autre "comptine" :
    C'était la fille du Père Noël
    J'étais le fils du Père Fouettard
    Elle s'appelait Marie Noël
    Je m'appelais Jean Balthazar

    (Jacques Dutronc)

    3
    Daniel T
    Jeudi 28 Mai à 11:53

    L'année dernière nous sommes allés à Nancy à la Saint Nicolas voir le défilé, le méchant boucher a été hué  cry heureusement le brave Saint n'était pas loin pour consoler les enfants en donnant des friandises.

    Une fête à ne pas manquer !

    2
    MF auxois
    Jeudi 28 Mai à 10:13

     

    oui  merci pour le rappel de la comptine

     

    en voici une  autre .....collectée par Millien. retrouvée par Justin Bonnet en résidence au parc du Morvan en 2019 qui a fait au musée des nourrices un atelier chant des nourrices du 21 e siècle.

     

    sainte Barbe est aussi bien présente dans nos églises....quand vous publierez qqchose, je donnerai un chant!

     

     

     

    La Nourrice du Roi

     

    C'était une complainte :
    La nourrice du roi

     

    Seigneur, aidez-moi
    Et vous, bon saint Nicolas !

     


    La nourrice al' s'endor(e)
    Son enfant sur ses bras.

    La nourric' se réveille,
    Plus d'enfant ell' trouva.

     


    La nourric' fait un cri,
    Le roi l'entend cria

     

    — Jean, petit Jean, mon page,
    Va-t'en voir ce qu'elle a.

     

    — Qu'avez-vous donc, nourrice,
    Qu'avez-vous à pleura ?

     


    — Les souliers d'mon p'tit roi
    Qui vienn' de brûler là !

     


    — Ne pleurez pas, nourrice,
    Le roi z-y-en achét'ra.

     

    La nourrice en sa chambre
    Ell' va prendre ses draps.

     


    S'en va-t-à la rivière,
    A s'en va se neya.

     


    Dans son chemin rencontre
    Le bon saint Nicolas. —

     

    Où allez-vous, nourrice,

     

    Où allez-vous de c'pas ?

     

    — Je vas à la rivière
    Pour y laver les draps.

     

    Tu mens, tu mens, nourrice,
    Te noyer tu t'en vas.

     

    Rentourne-toi bien vite,
    Ton enfant tu trouv'ras.

     

     

     

    Source : Achille Millien - Chants et chansons du Nivernais, vol. I page 55 (éd. de 1906)

     

    Chanté par Marie Sadet, femme Beaudet, Sermoise, née en 1850.

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :