• Léon Vigneron...

    LAIGNES ET SA MÉDIATHÈQUE

    (carte postale représentant l'exécution de Léon Vigneron)


    Michel Diey,infatigable et extraordinaire mémoire de Châtillon sur Seine et du Châtillonnais me raconta l'histoire tragique de Léon Vigneron,la voici:

    Léon Vigneron était meunier à Marac en Haute-Marne.

    Il fut arrêté le 11 Décembre 1870 pour avoir tiré deux fois sur un chasseur Prussien.

    Il faut dire qu'à cette époque,après la défaite de Sedan, toute la région était occupée par les "casques à pointe" qui opéraient pillages,incendies,réquisitions..

    Léon Vigneron fut amené par les Prussiens à Châtillon sur Seine et enfermé dans la prison.

    Il fut condamné à être fusillé.On lui donna dix minutes pour écrire quelques lignes d'adieu à sa jeune épouse et pour se confier à un prêtre.

    Malgré les supplications des autorités de la ville qui demandaient sa grâce ,il subit son supplice à six heures et demie du matin,le 19 Décembre 1870,sur la promenade le long du cimetière Saint Vorles.

    C'est à cet endroit que s'élève le monument que j'ai vu l'autre jour.

    on peut y lire:

    A LÉON VIGNERON
    GARDE NATIONAL
    PRISONNIER A MARAC LE 11 DÉCEMBRE 1870
    FUSILLÉ ICI PAR LES PRUSSIENS
    IL EST MORT EN CHRÉTIEN ET POUR LA PATRIE
    QUE DIEU PRÉSERVE A JAMAIS LA FRANCE
    DE FRAPPER LE VAINCU DÉSARMÉ
    ET DE PUNIR LE PATRIOTISME COMME UN CRIME.

    Michel Diey m'apprit que son corps fut enterré au cimetière Saint Jean.J'irai cet après-midi repérer sa tombe et en faire une photo,si je la trouve !

    (PS:je ne l'ai pas trouvée,par contre j'ai vu deux monuments dont je parlerai dans un autre billet)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Christaldesaintmarc Profil de Christaldesaintmarc
    Samedi 11 Mai 2013 à 09:18

    Les francs-tireurs n'ont pas été inhumés au cimetière Saint Vorles, mais au cimetière Saint Jean.

    voir ici :

    http://www.christaldesaintmarc.com/les-monuments-a503944

    2
    MAURO
    Samedi 11 Mai 2013 à 07:38

    Après son execution contre le mur éxterieur du cimetière St Vorles, le corps de Vigneron (louis ou léon suivant les textes) fut trainé par les prussiens dans la neige jusqu'à l'entrée du cimetière. Comme aucune fosse n'avait été creusée, on le recouvrit seulement de quelques pelletées de terre. Quelques jours après la municipalité obtint l'autorisation de le faire disparaitre sous un monticule de terre.

    Une autre concession dans le cimetière a été consacrée à la sépulure de 8 francs tireurs tués au combat de Châtillon le 19 novembre 1870.

    (sources; la guerre de 1870-1871 dans la côte d'or. par Gaudelette)

    1
    LJ
    Vendredi 24 Juin 2011 à 10:14

    L'éxécution de Léon Vigneron avait été exploitée par la "propagande" française pour développer en France un sentiment anti-allemand (dont les troupes s'étaient souvent comportées en barbares) et que les français purent "moralement évacuer" en 1914... Amicalement. LJ 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :