• Je vous avoue que je sais reconnaître le merle mâle, noir avec son bec jaune...par contre j'ai du mal à différencier la merlette de la grive litorne qui se ressemblent beaucoup...

    Le merle mâle est entièrement noir, à part le bec jaune et un anneau jaune autour de l'œil.

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

     

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

     La femelle adulte et les juvéniles ont un plumage  brun.

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

     Les grives litornes sont plus colorées, leurs  flancs et poitrine sont jaunes-orangés tachetés et striés de noir (beaucoup plus prononcés chez les mâles), leur queue est noir vif.

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    -Une patinoire à Châtillon sur Seine !

    Si quelqu'un peut me dire si j'ai bien différencié merlettes et grives ,  ou si je me suis trompée, je lui en serai très reconnaissante !

    Christian Labeaune me précise que les oiseaux  que je croyais être des grives litornes sont en fait des merlettes !

    Voici une grive litorne photographiée par lui :

    -Les animations au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     

     


    8 commentaires
  • Le verdier adulte  mesure à peu près 15 cm et pèse entre 25 et 35 g.
    Il est trapu avec une grosse tête, un bec un peu épais.

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    Le mâle est vert jaune olivâtre avec des taches jaunes vives sur les ailes et sur sa queue fourchue.

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    Il a aussi des taches jaunes moins vives sur la tête, le ventre et les flancs.

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    La femelle est moins verte que le mâle, un peu plus grise et ses taches jaunes sont moins nettes que celles du mâle.

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine

    Un mâle et une femelle côte à côte :

    -L'élection de Miss Côte d'Or à Châtillon sur Seine


    votre commentaire
  • Le mâle et la femelle sont presque identiques, avec une couronne,  des ailes , le dessus et la queue  de couleur brune, une bande grise sur les côtés de la gorge , un ventre blanc et la fameuse « gorge rouge », plus précisément de couleur orange foncé tirant vers le rouge.  Le rouge-gorge est légèrement plus petit qu'un moineau , il est rondelet et haut sur pattes, ses yeux noirs sont également caractéristiques.

     

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    3 commentaires
  • Deux sortes de pinsons fréquentent mon jardin: les pinsons des arbres et les pinsons du nord.

    Les pinsons des arbres

    De la taille d'un moineau, le pinson des arbres  est facilement reconnaissable à la double barre alaire blanche et aux rectrices externes blanches de la queue, surtout visible en vol. C'est un oiseau particulièrement coloré, le mâle se distingue par le haut de la tête et la nuque bleu cendré, le dessous orange-rosé et les bandes alaires blanches et le croupion verdâtre

    Je n'ai jamais vu de pinsons des arbres à la mangeoire, ils picorent toujours à terre..

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

     

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

     

    La femelle du pinson des arbres ressemble énormément à la femelle du moineau domestique, mais peut être différenciée par sa bande alaire blanche et son bec conique et tranchant. Comme pour le mâle, on voit son croupion verdâtre en vol.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

     

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Le pinson du Nord (ou des Ardennes)

    Le pinson du Nord (ou des Ardennes) ressemble beaucoup au pinson des arbres, mais il peut facilement être différencié par ses ailes foncées avec des bandes alaires blanches, une gorge rouille et un ventre blanc, son dos gris brunâtre plus foncé, la couleur rouille orangé de sa poitrine, son bec jaunâtre et par son croupion blanc, qui est visible en vol. En hiver, le mâle a la tête et le haut du dos plus foncé. À la saison de la reproduction, la tête du mâle noircit et son dos se borde d'orange. La femelle, plus terne que le mâle, porte un dessin grisâtre sur la tête et l'orange de sa poitrine et de ses ailes sont moins prononcés

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    (avec une mésange charbonnière)

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    (avec un verdier)

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    1 commentaire
  • De la taille approximative d'un moineau, la sittelle torchepot est facilement identifiable grâce à son long trait oculaire noir, à son bec large et puissant et à sa queue courte. La couronne, la queue et le dessus sont bleu-gris, plus foncé sur les ailes. Le dessous est brun-orange, virant à l'orange foncé sous la queue. La gorge et les joues sont blanches. Les couleurs du mâle et de la femelle sont semblables mais chez le mâle le dessous de la queue et les flancs sont brun marron, alors que chez la femelle, ils sont plus pâles.

    Pourquoi "torchepot" ? et bien parce que cet oiseau applique de la boue séchée pour réduire l'entrée  des sites de nidification qu'il utilise..

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    (à côté d'un verdier)

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    3 commentaires
  • Encore un oiseau que je n'avais jamais vu !

    C'est le gros bec casse noyaux...

    Décidément Châtillon sur Seine porte bien son nom de "ville dans un parc" pour avoir dans son ciel autant de sortes différentes d'oiseaux !

    -Les Lauriers du Sport


    Le gros-bec est gros et corpulent, il mesure environ 17-18 cm et se distingue par son énorme bec triangulaire, son cou épais et  une queue assez courte .
     Ses yeux sont rosés ; ses pattes passent du sombre en hiver au rose clair en été. Il paraît légèrement disproportionné à cause de son cou très volumineux.

    Le mâle adulte a la tête rousse et le cou noir, la nuque grise et le dos brun. Ses ailes larges sont bleu noir, traversées par une grande bande blanc roussâtre que l'on retrouve sous le ventre. Sa queue courte est brune avec le bout blanc. Son ventre est d'un brun rose très pâle et son bas-ventre blanc.

    -Les Lauriers du Sport

    -Les Lauriers du Sport

    -Les Lauriers du Sport

    -Les Lauriers du Sport

    -Les Lauriers du Sport

    -Les Lauriers du Sport

     La femelle ressemble beaucoup au mâle excepté que sa tête est moins rousse et que ses secondaires sont grises.

    -Les Lauriers du Sport

    -Les Lauriers du Sport

    Une dernière photo pour vous montrer la taille du gros bec casse-noyaux, par rapport à une mésange charbonnière...

    -Les Lauriers du Sport

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    5 commentaires
  • Je n'avais jamais vu cet oiseau qu'on appelle "mésange à longue-queue" , mais qui en réalité n'est pas une mésange , mais un passereau tout simplement.!

    Depuis octobre, je n' ai observé que deux fois ces adorables oiseaux , heureusement j'avais mon appareil-photo à portée de main..

    C'est un minuscule oiseau avec une très longue queue et des petites ailes rondes, au ventre blanc légèrement rosé, à la tête blanche et grise avec, chez la grande majorité des individus , une bande noire du front à la nuque passant au-dessus de l'œil.

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    (là elles picorent un morceau de graisse de sanglier que nous avons pendu à une branche !)

    Je ne les ai jamais vues à la mangeoire, seulement aux boules de graisse.

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    3 commentaires
  • De la même taille que la mésange bleue, c'est un petit passereau au corps gris-brun présentant une calotte noire jusqu'à la nuque, une petite tache noire sous le bec et des joues blanchâtres. Ses flancs sont dans les tons beige.

    Très semblable à la mésange boréale, elle s'en différencie par quelques légers détails physiques : une tête plus fine, l'arrière des joues brun-beige, une calotte noire brillante s'étendant très peu sur le dos, une bavette plus petite.

    Je n'ai pas pu , parmi celles qui fréquentent mon jardin, différencier les nonnettes et les boréales...

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    -L'Eglise Saint Pierre

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  • La Mésange noire, la plus petite des mésanges (11 cm pour 8 à 10 g), a un plumage caractéristique : sa tête est noire avec des joues blanches et une tache blanche sur la nuque.

    La partie supérieure de son corps est gris olivâtre.

    La partie inférieure est assez claire avec une nuance chamois rosé sur les flancs et elle a deux bandes alaires blanches visibles.

    Elle est beaucoup plus craintive que la mésange charbonnière et même la mésange bleue qui occupent le terrain avec ardeur !

    J'ai quand même réussi à la photographier..

     

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    -Le grand Prieuré de Champagne de Voulaines les Templiers

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    6 commentaires
  • Les mésanges charbonnières  se caractérisent par leurs calottes noires, (qui font penser au sac que portaient autrefois sur leur dos les charbonniers) ,  leurs joues blanches,  leurs dos  gris-vert, et une bande noire (ou « cravate ») tout le long de la poitrine et du ventre jaunes. Cette bande est moins large chez la femelle que chez le mâle.

    En voici quelques unes, vues de ma fenêtre d'observation du début de l'automne à l'hiver ..

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    Elles aiment les graines de la mangeoire, la graisse des boules,  mais elles  extraient aussi des insectes des branches du cerisier, insectes dont elles se régalent..

     

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    - Le restaurant "Côté Seine" à Montliot

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    1 commentaire
  • Un livre avait paru autrefois , dont le titre disait , si je me souviens bien :" un printemps silencieux"..Cette prévision apocalyptique qui prévoyait que tous les oiseaux seraient tués par les pesticides, n'a pas eu lieu, heureusement ( et j'espère que tout a été fait pour que cela n'arrive pas...)

    En témoignent tous ces oiseaux qui viennent à côté de ma fenêtre, aux mangeoires ou accrochés aux boules de graisse !

    Je peux ainsi observer et photographier pas moins de onze espèces d'oiseaux : cinq  sortes de mésanges,des gros-becs,  pinsons, verdiers,rouges-gorges, sittelles, moineaux, pies, merles, tourterelles..

    Aujourd'hui quelques  photos des mésanges bleues qui fréquentent mon jardin..

    -Oiseaux de mon jardin

    -Oiseaux de mon jardin

    -Oiseaux de mon jardin

    -Oiseaux de mon jardin

    -Oiseaux de mon jardin

    -Oiseaux de mon jardin

    -Oiseaux de mon jardin

    -Oiseaux de mon jardin

    -Oiseaux de mon jardin

    D'autres sortes de mésanges la prochaine fois ...

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique