•  Un grand merci à Dominique Masson pour la relation d'un "miracle" de saint Bernard évoqué en...Allemagne !

    LA REPRÉSENTATION D’UN « MIRACLE » DE SAINT BERNARD À L’ABBAYE DE BEBENHAUSEN EN ALLEMAGNE

     Tübingen est une ville universitaire allemande située à 40 km au sud de Stuttgart, traversée par le Neckar. Au centre du Land de Bade-Wurtemberg, elle est le chef-lieu du district du même nom.

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (Photos 1 et 2 : vues de Tübingen)

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (Vue de Tübingen)

    L'abbaye de Bebenhausen est située administrativement dans la commune universitaire de Tübingen. Cependant, elle est assez loin du centre, au cœur du petit hameau éponyme, situé au nord de la ville, dans la vallée creusée par le Goldersbach.

     En 1183, Frédéric VI, duc de Souabe, confie aux prémontrés la construction d'une abbaye sur son fief, à Bebenhausen. Mais, le 1er juin 1187, pour des raisons inconnues, les Prémontrés préfèrent quitter le lieu. Ils laissèrent une première église, romane, non voûtée

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (entrée de l'abbaye)

    En 1189, le duc demande aux cisterciens, alors en plein essor, notamment dans les pays germaniques, de reprendre l'établissement. Ceux-ci arrivent de la maison-mère de Schönau le 29 octobre 1190. Le pape Innocent III confirme les chartes de fondation de l'abbaye en 1204.

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (plan de l'abbaye au Moyen-Âge)

    L’église a été construite de 1187 à 1227 et la plus grande partie des bâtiments abbatiaux date de la fin du XIIe siècle.

    L'église abbatiale, de style gothique, est consacrée en 1228, mais sa plus grande  particularité architecturale est sa flèche gothique, érigée entre 1407 et 1409 par le frère convers Georg de Salem.

    L'abbaye va se développer jusqu'à devenir l'un des plus prospères établissements de la région. Au XIIIe siècle, elle compte 80 moines et cent trente convers. La construction de l'aile des moines (aile orientale) se prolonge en conséquence de l'affluence monastique jusqu'en 1250.

    La Réforme induit de grands changements à l'abbaye. Dès la mort de l'abbé en décembre 1534, la moitié des trente-six moines choisit de rester catholique, l'autre moitié se tournant vers le protestantisme. Dès le 17 novembre 1535, les quatorze derniers moines catholiques quittent l'abbaye. Le 9 janvier 1556, l'ancienne abbaye est érigée en monastère-école luthérien, équivalent protestant d'un séminaire.

    Après la Première Guerre mondiale l'abbaye est transformée en résidence pour le quatrième et dernier roi de Wurtemberg, Guillaume.

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (Le lavabo vu du cloître)

    A l’intérieur de la salle capitulaire, les arcs des voûtes reposent, comme dans les monuments bourguignons, sur des colonnes tronquées que supportent des culots. Cependant, on peut remarquer un peu plus d’exubérance dans le traitement des chapiteaux.

    Exemples de chapiteaux :

    Le souvenir d'un miracle de saint Bernard à Bebenhausen, une étude de Dominique Masson

    Le souvenir d'un miracle de saint Bernard à Bebenhausen, une étude de Dominique Masson

    Le cloître gothique date du XIVe siècle. Sa principale caractéristique est d'être doté d'un petit bâtiment faisant saillie sur le côté intérieur sud ; c'est le lavabo, une fontaine, située en face du réfectoire, et qui permettait aux moines de se laver les mains avant d'entrer dans ce dernier.

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (Le lavabo vu du cloître)

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (la voûte du cloître)

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (Le lavabo vu de l'intérieur)

    Dans le trésor de l’abbaye se trouve une crosse d’abbé représentant, dans sa partie supérieure, le « miracle du Christ prenant dans ses bras saint Bernard ».

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    (la partie supérieure de la crosse d'un abbé, représentant le "miracle", trésor de l'abbaye)

    Les Châtillonnais connaissent le « miracle de la lactation », vision du jeune Bernard voyant la Vierge Marie mettre quelques gouttes de son lait sur ses lèvres.

    Il existe une autre « vision » arrivée à l’abbé de Clairvaux, rapportée dans le Grand Exorde de Cîteaux, ou Récit des débuts de l'ordre cistercien, écrit par le cistercien Conrad d'Eberbach dans les dix premières années du XIIIe siècle : c’est le Christ pressant dans ses bras Saint Bernard.

    « Dom Ménard, abbé de Mores, monastère voisin de Clairvaux, homme religieux, a rapporté à ses amis, comme étant arrivée à un autre, une chose merveilleuse, qui, croyons-nous, est arrivée à lui-même. Voici comment il s'exprimait: « Je connais un moine, qui a trouvé un jour le bienheureux abbé Bernard priant seul dans une église. Il était prosterné devant l'autel, et il lui semblait voir une croix avec le crucifix sur le pavé de l'église, placée devant lui, et que le bienheureux abbé adorait et baisait avec la plus grande dévotion. Or, il semblait que la majesté divine, détachant ses bras de ceux de la croix, embrassait le serviteur de Dieu, et le pressait contre lui. Ce que le moine ayant considéré pendant quelque temps il se trouva comme pétrifié sur place dans l'excès de son admiration, et comme transporté hors de lui. A la fin, craignant d'offenser ce saint abbé s'il le voyait si près de lui, et appréhendant qu'il le regardât comme un espion de ses secrets, il se retira en silence, comprenant assez et sachant au sujet de ce saint homme, que toute sa prière et toute sa vie étaient, bien au-dessus de l'homme ».

    Antonio Montanari, dans la « Collectanea Cisterciensia », (« Le Crucifié embrassant saint Bernard : une relecture de la scène » ; 2004)  a analysé les circonstances de ce miracle.                          

    Pour lui, dans les églises cisterciennes du XIIe siècle, toute représentation sculptée était interdite ; cependant l’unique ornement admis était la croix, mais faite seulement de « bois peint », c’est-à-dire qu’il y avait l’image peinte du Crucifié. Il s’agissait là d’une nouveauté, car l’image du Crucifié ne se généralisera que plus tard. D’autre part, selon M.Montanari, Bernard était « prosterné devant le maître-autel » ; il n’était donc pas debout, comme on le représentera par la suite, mais à genoux, et la croix « était avec le crucifix sur le pavé de l’église ». Pour lui, cet événement s’est passé lors de la liturgie du Vendredi saint. Après le chant de la Passion, suivi des oraisons solennelles, le sacristain devait étendre sur le dallage du presbytère, devant le Maître-autel, un drap grossier, sur lequel on posait la croix, pour l’adorer. Alors l’abbé, et après lui l’ensemble des moines, se prosternaient pour adorer et embrasser la croix. Puis celle-ci était ensuite remise à sa place sur l’autel.

    La représentation d'un" miracle" de saint Bernard à l'abbaye de Bebenhausen (Allemagne), une étude de Dominique Masson

    Plus tard, le peintre espagnol Francisco Ribalta, en 1620, peindra « le Christ prenant saint Bernard dans ses bras », saint Bernard étant représenté debout (toile conservée au musée du Prado).

                      Dominique Masson (texte et photographies)

     


    votre commentaire
  • Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Avec le concours de l’association Cygnus 21, association qui regroupe des passionnés d'astronomie de tout âge et de tout niveau, le musée a proposé aux visiteurs une exposition d’une vingtaine de cadrans solaires de types différents (égyptien, équatorial, horizontal, polaire, cubique, cylindrique, sphérique, montre de berger, canon méridien, etc.), retraçant l'histoire des cadrans jusqu'à aujourd'hui.

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    A partir d'une série de maquettes, les visiteurs ont pu questionner les membres de l'association  Cygnus 21 sur le mouvement apparent du soleil au cours de la journée et de l'année et comprendre comment sont gradués les cadrans solaires. 

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des panneaux ont permis de comprendre le fonctionnement des différents types de cadrans solaires ainsi que le problème de l'heure solaire.

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Le musée a proposé une animation autour du problème de l’heure solaire à l’occasion de la remise en fonctionnement de la méridienne – cadran solaire du musée.
     En effet, il y a quelques années, les rayons d’un soleil rasant faisaient réapparaître la méridienne gravée sur l’un des contreforts de l’Abbaye Notre Dame, bâtiment qui abrite le musée. Cette année, la restauration de ses gravures et la mise en place d’un nouvel oeilleton lui ont rendu toute sa beauté.

    Les visiteurs ont pu  admirer la méridienne rénovée du musée tout en profitant d'explications sur son utilisation lors de visites guidées.

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...

    Le nouvel oeilleton :

    Des cadrans solaires ont été exposés au Musée du Pays Châtillonnais pour les Journées du Patrimoine...


    votre commentaire
  • "Coups de contes" un spectacle proposé par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    Martine Aubignat, adjointe à la Culture et Annick Gueneau, bibliothécaire, ont présenté le spectacle "Coups de Contes"offert à Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse, par la Médiathèque de Côte d'Or.

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    Le conteur ce soir-là a été Pascal Thétard, qui présente ainsi son spectacle :

    Au bord d’un lac un peu partout et en toutes saisons des fleurs rouge écarlate, là-bas on les appelle : Les fleurs de sang.
    Fleurs de sang est une racontée où l’homme et la nature sont toujours intimement liés, pour le meilleur et pour le pire, que les dieux s’en mêlent ou non, que les éléments soient sereins ou déchaînés.
    Certes, il y a de la colère et de la folie dans ces contes, mais aussi beaucoup d’amour, de naïveté salutaire, de l’espoir, de l’humour, des tulipes, des géraniums, des chênes centenaires et des hiboux.

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    Pascal Thétard a ravi le public avec les histoires qu'il nous a contées, des histoires fantastiques, touchantes, parfois effrayantes, même brutales...

    Comme celle où l'on assiste aux débuts de la civilisation sur terre, lorsque le plafond de "barbe à papa" s'est soulevé...

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    La vie extraordinaire d'une jeune paysanne épousée par le roi des serpents...

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    celle du corbeau et de la palourde...

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    Pascal Thétard, conteur de génie, n'interprète pas seulement verbalement ses contes mais il les vit avec tout son corps, c'est stupéfiant....

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    Il est véritablement "habité" par ses histoires...des histoires à voir !

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    Pascal Thétard a été très applaudi par les spectateurs, c'était bien mérité...mais trop court pour les amateurs de contes !

    En effet, on écouterait bien  ce conteur extraordinaire jusqu'au bout de la nuit...Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse à lui.

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    Annick Gueneau, bibliothécaire, a présenté les prochaines animations de la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine.

    Pascal Thétard, conteur, a enchanté le public lors des "Coups de Contes" proposés par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, salle Kiki de Montparnasse

    -Au cinéma le Select, le 28 septembre à 20h30, la projection du film de Nikita Mikhalkov "Urga". Débat avec le public après la projection

    -Du 28 septembre au 21 octobre une exposition  "Les fruits de la forêt du Châtillonnais en automne", à la Bibliothèque Municipale, organisée avec la collaboration de la Société Mycologique (photos, baies, glands..)

    - Les 27 et 28 octobre au Musée du Pays Châtillonnais, des contes celtes et grecs qui parlent de pouvoir, de magie, de nature...par Corinne Duchêne

    -Le 29 novembre à 16h30 au Centre Culturel et de loisirs "Sept d'un coup" conte musical par le Compagnie Ça vient de se poser, (tout public à partir de 6 ans)


    votre commentaire
  • L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    Une jolie boutique a vu le jour rue Docteur Robert à Châtillon sur Seine : cette boutique s' intitule "l'atelier d'Olimbie".

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    Voici la charmante Olimbie qui est une couturière accomplie .

    Elle peut en effet confectionner, sur mesures, toutes sortes de vêtements, réaliser des créations originales et inventives...

    Mais elle peut aussi faire des retouches.

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    Olimbie s'est lancée aussi dans la vente de laine...vente qui manquait beaucoup à Châtillon sur Seine.

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    Elle vend également des coupons de tissus...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    de la  mercerie de toute sorte...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    des canevas à broder...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    Olimbie a exposé dans sa vitrine une ravissante robe entièrement confectionnée par elle...

    L'atelier d'Olimbie, une nouvelle boutique à Châtillon sur Seine...

    Une boutique à fréquenter par toutes celles (et ceux !) qui s'adonnent à la couture et au tricot, et je sais qu'elles (ils) sont nombreuses (nombreux) dans notre ville !


    4 commentaires
  • Pierre Pothérat va présenter, pour le Festival "Cultures sans frontières", une passionnande conférence sur le sud marocain....

     

     Lundi 25 septembre à 20h.

    Salle des Conférences Mairie de Châtillon-sur-Seine :

    Le "Sud Marocain autrement"

    Conférence – Diaporama

    durant lesquels, Pierre Pothérat nous parlera du Maroc où il a vécu durant 17 ans et principalement dans la région de Tata (qui signifie caméléon en marocain).

    Quelques mots avant sa présentation :

    Tata est une oasis verdoyante au Grand Sud Marocain, entre oueds provenant de l'Anti-Atlas et les dunes du désert. Ce village est reconnu par son patrimoine archéologique et sa richesse artisanale en poterie et bijouterie.

    Toujours de nouvelles découvertes avec "Cultures sans frontières !"

                                            Entrée libre, venez nombreux !


    votre commentaire
  • Yolande Estrat, Présidente de Châtillon-Scènes a offert, au nom de l'association, un spectacle enrichissant et distrayant aux résidents de l'EHPAD de la Douix à Châtillon sur Seine.

    Ce spectacle c'est celui des "Chouettes du Coeur", association fondée par Hubert et Catherine Josselin.

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Hubert Josselin a présenté un adorable hibou petit duc nommé "Cybelle"...

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Timothée Josselin  a expliqué le mode de vie des rapaces nocturnes qui d'habitude se nourrissent la nuit. Ceux de l'association "Les chouettes du Coeur" sont nés et élevés en captivité. Ils sont nourris le jour pour changer leurs habitudes nocturnes et ainsi pouvoir être présentés au public.

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Le petit duc Cybelle a été mis sur les épaules des résidents...

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    et porté par Jean-Claude, l'animateur de l'EHPAD de la Douix...

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Jean-Claude a eu une "touche" avec Cybelle !!, quel regard admiratif !

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Voici maintenant le deuxième rapace nocturne," Mirabelle" la superbe chouette effraie...

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Mirabelle, avec son "visage" en forme de coeur a été présenté par Hubert...

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Mirabelle a fait le bonheur des résidents qui ont pu caresser son beau plumage...

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Mirabelle a ensuite pu voler du gant d'Hubert à celui de Timothée....

    Quels cris de joie dans le public !

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Le troisième rapace présenté, cette fois diurne, a été une buse de Harris, originaire d'Amérique.

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Jeanine , adhérente de Châtillon-Scènes, a porté avec joie, sur le manchon, la jolie buse !

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    Ayant assisté au spectacle des "Chouettes du Coeur", je peux dire que j'ai vu le changement d'attitude des personnes résidentes de l'EHPAD de la Douix.

    Avant l'arrivée d'Hubert, de son fils Timothée et de leurs gentils compagnons ailés, leurs visages étaient fermés, fatigués...

    Mais lorsque Cybelle est arrivée, les sourires sont apparus, les cris de joie ont retenti !

    Le but de l'Association "les chouettes du coeur", c'est de faire partager des émotions, permettre d'apprivoiser la peur et de  prendre confiance en soi et surtout... faire vivre des moments de bonheur.

    Les trois mots fondateurs du Festival "Cultures sans Frontières" :

    "Découvrir, rencontrer, partager"

    ont été parfaitement respectés, ce fut une après-midi de joie pour tous, résidents, animateurs, comme ici Marie-Laure...

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    pour le personnel hospitalier :

    "Les chouettes du coeur" ont ravi les résidents de l'EPHAD de la Douix

    et bien sûr pour les bénévoles de Châtillon-Scènes...

    Un spectacle dont tous se souviendront.


    2 commentaires
  • "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Pour sa première levée de rideau, après sa soirée de lancement de saison, le Théâtre Gaston Bernard nous a conviés au petit théâtre forain AMARANTA. Avec Martin Petitguyot et Emmanuelle Ader : l’incroyable histoire de La Vieille qui lançait des couteaux !
     
    Ce  spectacle comique, poétique, magique et poignant, au milieu des roulottes et à la belle étoile a été proposé en partenariat avec la Compagnie des Gens.


     
    L'HISTOIRE…

    Une roulotte antique ; une arène en bois à ciel ouvert ; une piste de sable fin et deux cibles de lancer. Des années glorieuses familiales et passées ne restent plus que quelques numéros... l

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    La petite fille Hanna, jeune femme fière aux yeux vifs et réservés, musicienne à la voix pure et sauvage, accordéoniste instinctive ; le père, ancien fort des halles blessé par le temps, usé par la route et la vie difficile des roulottiers ; et la vieille, la matrone : Camille Amarante de son vrai nom, la grand mère, l'ancêtre dont le caractère imprévisible décide de l’humeur du jour.

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Camille Amarante a parcouru tant de contrées, eu tant d'enfants.

    Sa vie a été riche de rencontres, de voyages, de ces choses anodines qu'on ne trouve qu'au long des routes ; l'amour, la faim, la guerre, la débrouille, la gloire passée, la rancoeur, la blessure insidieuse et secrète, le verbe haut et résolument libre.

    Son homme, son bohémien, elle l'a suivi par amour.

    C’était tout juste après la guerre. Elle l'a tant aimé, il lui a tant appris, et pas seulement à lancer des couteaux… 

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Quel suspense, quelle peur quand la vieille a lancé ses couteaux !

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    A noter que le rôle de la Vieille était tenu par....Martin Petitguyot, l'auteur et le metteur en scène de la troupe Amaranta...

    "La vieille qui lançait des couteaux", prochain spectacle du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Un spectacle vraiment inoubliable !

     


    votre commentaire
  • Du folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

     Le groupe Skaidrumos a commencé à se créer autour de la soliste Skaidra Jančaitė après qu'elle ait porté attention sur les "sutartines", le genre de chant lituanien à plusieurs voix.

    Skaidra a invité ses élèves, ayant de l'expérience dans le chant folklorique, à créer l'ensemble et ainsi initier un processus où chaque membre du groupe devient le maître et l'inspirateur de l'autre.

    Aujourd'hui le groupe Skaidrumos , qui évolue et change constamment, interprète non seulement la musique lituanienne  mais aussi de la musique étrangère.

    Il ne s'attache pas seulement à l'authenticité de la performance académique, mais préserve le courant vivant du folklore.

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Quatre talentueuses chanteuses et musiciennes ont interprété des sutartines lituaniennes...

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Sur le sol de la salle des Conférences de l'Hôtel de Ville...mais aussi au balcon !

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Certaines chansons étaient mimées, ici Skaidra Jančaitė s'est transformée en volaille caquetante !

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Nous avons assisté à des discussions animées entre habitantes du village...en lituanien bien entendu...

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Au son de l'accordéon...

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    et du violon...

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Skaidra Jančaitė a proposé au public de danser....

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Et ce fut une bien joyeuse animation !

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Skaidra Jančaitė a dit au revoir aux Châtillonnais et les a remerciés de leur accueil, sous des applaudissements nourris !

    Folklore lituanien, pour le festival "Cultures sans Frontières", avec le groupe Skaidrumos et sa soliste Skaidra Jancate

    Remercions, nous aussi, Châtillon-scènes pour avoir fait venir, dans son festival "cultures sans Frontières", le superbe groupe lituanien "Skaidrumos" qui a vraiment enchanté le public .


    votre commentaire
  • Yolande Estrat, Présidente de Châtillon-Scènes, a accueilli, pour le festival Cultures sans Frontières, Jean-François Jougnot, Président de l'association Laba Diena.

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    L'association  "Laba Diena" , qui veut dire bonjour en lituanien, a été fondée par un groupe de Côte d'Oriens de Saint-Seine l'Abbaye, après que des habitants du bourg aient reçu de jeunes étudiants lituaniens.

    Le Président de cette association, Jean-François Jougnot est venu très aimablement présenter la Lituanie, au cours du festival "Cultures sans Frontières" organisé par Châtillon-Scènes.

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Il a projeté un superbe diaporama, qu'il a commenté.

    Très gentiment, il m'a confié ses photos pour qu'elles paraissent sur ce blog, merci à lui !

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

     Situation :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Informations :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Quelques vues des villes principales :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    La campagne lituanienne :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Regard sur le tourisme :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Les traditions :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    L'artisanat : l'ambre

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Les sculptures sur bois :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    La céramique :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Le lin :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Les oeufs décorés pour Pâques :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Les costumes traditionnels :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Les spécialités culinaires :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    La musique lituanienne :

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Grâce au Festival Cultures sans Frontières, l'Association "Laba Diena" nous a fait découvrir la Lituanie...

    Après ce très beau diaporama qui nous a fait connaître un pays très attachant, je me permets de remettre un article sur la Colline des Croix, dont les photos m'avaient été confiées par Jenry Camus.

    http://www.christaldesaintmarc.com/la-colline-des-croix-un-lieu-extraordinaire-de-lituanie-a127320692

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Kiki de Montparnasse, née Alice Prin, le 2 octobre 1901 dans notre ville,  Châtillon sur Seine, est revenue dans sa cité natale le soir de la présentation du programme de la saison 2017-2018 du Théâtre Gaston Bernard...C'est la ravissante et talentueuse Milena Marinelli qui lui a donné vie avec pétulance et gaieté.

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Durant tout le spectacle, Kiki nous a conté l'histoire de sa vie, depuis sa naissance à Châtillon sur Seine, puis à Paris avec ses rencontres avec de grands artistes.

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Kiki fut muse et modèle des plus grands noms de l'École de Paris, témoin de l'éclosion de Modigliani, Soutine, Fujita, Utrillo, Cocteau, Desnos, Man Ray et tant d'autres.

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Une comédienne pétillante...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    délicieuse...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    d'une énergie débordante...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    pleine de charme...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    exubérante...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Peintre elle-même, chanteuse et "amuseuse" de cabaret, elle fut animée d'une irrépressible envie de "donner de la gaité aux gens"

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Kiki fut une femme libérée...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Hervé Devolder accompagnait Kiki au piano, caché derrière un voile...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Kiki créa la mode  avec  ses cheveux coupés au carré...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    excentrique, turbulente...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    ce fut la reine de Montparnasse !

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Milena Marinelli l'actrice et chanteuse faisant si bien revivre Kiki, et Hervé Devolder le metteur en scène et pianiste, ont été très, très applaudis ...et c'était tellement mérité !

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Hubert Brigand a offert des fleurs à Milena...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Martine Aubignat a offert un vase de Vix à Hervé devolder...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Et merci à Catherine Miraton d'avoir fait venir au Théâtre Gaston Bernard cette fantaisie théâtrale et musicale, sur la vie d'une femme si chère aux coeur des Châtillonnais !

    "Kiki, le Montparnasse des Années folles", un éblouissant spectacle offert aux spectateurs du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine...

    Je n'ai voulu montrer que les photos du spectacle, sans raconter le parcours de Kiki de Montparnasse...

    Si vous voulez connaître en détails sa vie, vous pouvez cliquer sur le lien d'articles que je lui ai consacrés :

     http://www.christaldesaintmarc.com/alice-prin-dite-kiki-de-montparnasse-c103274

    Quelques extraits de la pièce :


    1 commentaire
  •  C'est devant une salle comble que Catherine Miraton, la nouvelle Directrice du Théâtre Gaston Bernard a présenté le programme de la saison 2017-2018.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Catherine Miraton a élaboré un programme  qui mise sur le spectacle vivant, profondément humain, dont la richesse et la variété sans cesse renouvelées ne sauraient exister sans le talent des artistes, l'intérêt des spectateurs et le dévouement des équipes municipales, en coulisses.

    Pour rythmer cette saison 2017-2018, Catherine Miraton  nous offre théâtre, musique, danse, chant, art du cirque sur la scène du TGB, mais parfois hors des murs, comme autant de rendez-vous uniques, autant de formes artistiques qui sauront, espère-t-elle, surprendre le public et le conquérir.

    Parce qu'en chacun de nous sommeille ce désir profond de sortir de soi-même, de se retrouver ensemble dans le noir pour voir briller dans nos yeux des étoiles, de porter un autre regard sur le monde, Catherine Miraton nous incite à sortir au théâtre et à nous laisser porter par la magie du spectacle...vivant !

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard a été présenté par sa nouvelle directrice, Catherine Miraton.......

    Hubert Brigand , Maire de Châtillon sur Seine, et Martine Aubignat, son adjointe à la Culture, étaient sur scène auprès de la Directrice du TGB pour le lancement de la nouvelle saison.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Hubert Brigand a le souci permanent d'offrir un cadre de vie toujours meilleur et épanouissant à tous les habitants de Châtillon sur Seine, comme à ses visiteurs.

    La qualité de l'offre culturelle proposée à Châtillon sur Seine est très grande, car la Ville conduit depuis plusieurs années une politique dynamique et ambitieuse en faveur de la Culture et des loisirs : deux théâtres, un cinéma, bientôt une médiathèque, combien de villes de 6000 habitants peuvent en dire autant ?

    La directrice du TGB a concocté une saison 2017-2018 pleine de surprises, éclectique, exigeante et accessible à tous.

    Aussi monsieur le Maire a exhorté les spectateurs présents (600 environ !) à se procurer le livret-programme et à acheter des places !

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Catherine Miraton a ensuite présenté, à l'aide d'extraits des spectacles qui composeront cette saison, chacun des grands rendez-vous de 2017-2018. 

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    La vieille qui lançait des couteaux (compagnie Amaranta)

    Une roulotte antique, une arène en bois à ciel ouvert, une piste de sable fin et deux cibles de lancer, bienvenue dans le petit théâtre forain AMARANTA...

    Un spectacle comique, poétique et magique....lisez ce qu'en dit Michel Huvet sur son blog "Dixit" :

    https://michelhuvetdixit.blogspot.fr/2017/06/jai-rencontre-la-vieille-qui-lancait.html

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Au cabaret du Lapin Agile (compagnie Nomades)

    Huit comédiens et musiciens de la Compagnie Nomades nous convient à visiter l'univers magique du "Lapin Agile", à la rencontre du tout Paris chansonnier du XXème siècle !

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    M.A.D. (Compagnie Ume Théâtre)

    Au carrefour du théâtre de castelet, au détour de l'épopée, du conte burlesque , de la fable satirique...un vrai théâtre de marathon en compagnie de six comédiens qui jouent les trente et un personnages de la pièce !!

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    La fleur au fusil (François Bourcier)

    Ecrite par François Bourcier, d'après des témoignages authentiques, des chroniques du Front de 14-18, la pièce évoque en filigrane, pudiquement, le syndrome de stress post-traumatique qui a longtemps appartenu au silence et à la solitude.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le nouveau monde de Pilick (Compagnie le rocher des Doms)

    Le nouveau monde de Pilick est une invitation à découvrir autrement la musique dans une mise en scène adaptée, propre à mettre en évidence, de façon distrayante et enrichissante, la notion de handicap visuel

    (en coréalisation avec Châtillon-Scènes)

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Holloway Jones (Compagnie Ariadne)

    Holloway porte le nom de la prison où elle est née...Sa voie est-elle toute tracée ? rien n'est moins sûr...De grands de vrais instants d'émotion autour de nos questionnements sur l'existence et de se libérer du regard des autres pour suivre son propre chemin.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Histoire Deux (Théâtre de l'Accalmie)

    La vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille ! elle a inspiré la virtuosité de beaucoup d'auteurs pour nous faire rire de nos propres travers.

    Sublime ou grotesque, le duo amoureux prend toujours très vite des allures de duel, qu'il soit moqueur, vengeur ou complice, le rire aura toujours le dernier mot !

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le Horla (Théâtre de l'Accalmie)

    Entre l'être et le paraître...entre le réel et l'imaginaire...entre le fantastique et la folie...c'est dans le "no man's land" du double qui se terre en chacun de nous...

    Frisson garanti sur les pas de Guy de Maupassant !

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Ether Parallèle (compagnie le 7ème Gnome)

    A l'occasion de leur cinquième album, Sibylle et Ismaël offrent une bouillonnante pépite sonore franco-Chilienne. De Saint-Petersbourg à la Patagonie, ils déploient ensemble une musique surprenante, inventive entre jazz et pop, avec une énergie rock, une belle poésie et une même passion pour l'improvisation.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Tantz (Sirba Octet)

    Tantz signifie "danse" en yiddish. L'ensemble Sirba Octet propose un florilège de titres marqués par les sonorités traditionnelles des Doina, Hora, Sirba autant d'émotions que de surprises que les klezmorims et les musiciens tziganes offraient à leur public en traversant les villages pour y animer fêtes et mariages.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    L'Hypothèse de la chute (Compagnie le grand jeté)

    Péché originel, vol d'Icare, saut dans le vide d'yves Klein, chutes photographiques de Denis Darzacq, ou encore la Chute d'Albert Camus, la figure de la chute traverse l'histoire des arts avec toujours autant d'interrogation et de passion.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Les nouvelles métamorphoses (Le Concert de l'Hostel Dieu)

    Humour et poésie musicale sont au rendez-vous de ce concert métissé atypique. Les fans de la série Kaamelott seront comblés par la présence des deux comédiens Jacques Chambon et Franck Pitiot (Merlin et Perceval).

    Mais les amoureux de la musique Baroque le seront tout autant ! Il s'agit en effet d'un concert théâtralisé imaginé par Jacques Chambon et Franck-Emmanuel Comte (que les Châtillonnais connaissent bien). Un rendez-vous ni triste ni banal !

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Ruy Blas (A2R Compagnie)

    Don Salluste vient d'être exilé par la Reine. Il décide de se venger en utilisant son cousin Don César, devenu par la force du destin un va-nu-pied. Celui-ci refuse, ne voulant pas s'abaisser à blesser une femme. Il est envoyé aux galères. Salluste décide alors de se servir de son valet pour accomplir sa vengeance : Ruy Blas qu'il sait fou d'amour pour la Reine, devient alors le nouveau Don César.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Miss Carpenter-Marianne James

    Miss Carpenter n'a pas l'âge de ses artères et se voit toujours l'actrice belle et admirée qu'elle était...au milieu du XXème siècle !

    Mais le temps et ses outrages, et surtout la crise et les huissiers, l'obligent un jour à sortir la Jaguar pour aller décrocher un rôle.

    Un spectacle excentrique interprété de façon éblouissante par Marianne James et ses trois sexy home boys !

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Un petit pas de deux sur ses pas (Compagnie De Fakto)

    Sur une idée incroyablement astucieuse, la joie de vivre d'un grand comique renaît grâce à la danse : un couple de danseurs auditionnés par Bourvil, bondit du hip-hop à la valse, du tango au break-dance pour revisiter avec talent son répertoire.

    Une invitation à aimer la danse délicate, légère et savoureuse comme une chanson de Bourvil...

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Chambre noire (Compagnie Plexus Polaire)

    Inspiré du roman de Sara Stridsberg "la Faculté des rêves", Chambre Noire nous transporte dans l'univers des années 60 aux Etats-Unis, à la rencontre de Valérie Solanas : féministe et prostituée, chercheuse de talent qui sera internée durant de nombreuses années.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Des précieuses pas si ridicules (Théâtre de l'Espoir)

    Sans le revendiquer à la manière de militantes, les précieuses du XVIIème siècle ont participé à l'avancement de la cause féminine. Molière a créé à leur sujet une fausse légende qui leur a fait du tort en les montrant sottes et ridicules .

    Le spectacle "Des précieuses pas si ridicules" lève le voile sur ces femmes au contraire intelligentes et très cultivées.

    Un très beau rendez-vous en théâtre et en chansons pour découvrir ces salons où soufflait un vent d'esprit et de liberté !

    (En coréalisation avec le Zonta Club)

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Mariage et Châtiment (mise en scène Jean-Luc Moreau)

    Edouard (Daniel Russo), ne savait pas qu'en prononçant seulement quatre mots, sa vie allait brusquement basculer, quatre mots qui, tel un tsunami, allaient détruire son couple, le mariage de son meilleur ami, (Laurent Gamelon) et ruiner la foi qu'il avait en l'Homme...et les femmes.

    Une comédie de boulevard, élégante, finement calibrée et divertissante, à voir pour passer une excellente soirée.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Hoppà (Compagnie Poudre d'Escampette)

    Comédie-clowneries, musique, acrobaties...tous les ingrédients seront réunis pour offrir aux spectateurs un rendez-vous jubilatoire où se mélangent art du cirque et chant.

    Marylou Pugin se glisse dans la peau d'une cantatrice-star, et Benny Martin (un des frères Panini !) essaie de la servir, mais rien ne se passe comme prévu, fou-rire garanti

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard a été présenté par sa nouvelle directrice, Catherine Miraton.......

    Landscape(s) (Compagnie La Migration)

    Une structure de neuf mètres de long, équipée de deux fils de fer maintenus à quatre mètres l'un de l'autre est posé devant un panorama. dessus, deux hommes se balancent doucement...tout va bien... mais si l'un  d'entre eux arrête ce balancier ? s'il chute ? que va-t-il arriver ?

    Une belle forme de poétisation du paysage par l'acrobatie.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Entre deux horizons  (Compagnie les alentours rêveurs)

    Ce ballet aérien est une autre façon de rencontrer le public et d'emmener l'univers de la poésie et de la danse dans son quotidien pour dévoiler autrement la part sensible que chacun pourte en soi, et laisser opérer la magie de la danse quelque part entre ciel et terre.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Avanies, nanas et fantaisies

    Chloée Deborde et Jean-Michel Baudoin nous présentent des héroïnes si proches, entraînées comme malgré elles dans la mécanique de l'exagération...Les auteurs poussent le bouchon jusqu'à l'absurde, déclenchant chez le spectateur un rire libérateur...

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Procurez vous le livret de la saison 2017-2018 et retenez vos places au plus vite. Ne ratez pas cette superbe programmation, elle en vaut vraiment la peine !

    Voici le visuel de la brochure : à l’image d'une saison placée sous le signe de la féminité, de la gaieté et de la diversité (théâtre, musique, danse, chansons, humour, arts du cirque).

    Les photos des spectacles, prises sur l'écran, de très loin, ne sont pas excellentes, vous en trouverez de bien plus belles sur le livret :

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard a été présenté par sa nouvelle directrice, Catherine Miraton.......

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard a été présenté par sa nouvelle directrice, Catherine Miraton.......

    Avant l'entr'acte, un joyeux personnage est venu voir Catherine Miraton sur scène.

    Ce trublion, c'était Hervé Devolder, le metteur en scène du superbe spectacle qui a suivi la présentation du programme de la saison : Kiki, le Montparnasse des Années folles.

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Le programme de la saison 2017-2018 du théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine a été présenté....

    Je publierai demain, quelques images de ce spectacle éblouissant (Molière du meilleur spectacle musical en 2016) qui a mis en scène la tumultueuse Alice Prin, native de Châtillon sur Seine, devenue l'égérie de l'école de Paris, sous le nom de KIKI de MONTPARNASSE !


    1 commentaire
  • Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Yolande Estrat a présenté le programme du festival "Cultures sans Frontières", salle des Bénédictines où avait lieu une belle exposition.

    (encore visible aujourd'hui mardi 19 septembre de 15h30 à 17h)

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Le festival a débuté la veille du vernissage par deux diaporamas .

    Le premier, " Visages d'en faces", présenté par Christine Boulanger et Jimmy Tawaba, et le second "Visages de Femmes" présenté par Jean Ponsignon.

    Jimmy Tawaba  a exposé plusieurs de ses tableaux et une sculpture.

    Après avoir présenté son pays, et l'Afrique de façon très positive, il a joué du djembé et a chanté une mélodie de son pays, le Congo Kinshasa.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Jean Ponsignon a rappelé le travail extraordinaire de Christine Boulanger et son "Visages d'en faces", ses portraits et les commentaires de ses modèles sont superbes et enrichissants.(un article demain)

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Dominique Masson a accroché sur les grilles de l'exposition, plusieurs de ses toiles sur le Népal, dans des vitrines, elle a disposé des objets de ce pays.

    Son diaporama sur la vie du Népal a été présenté l'après-midi du vernissage.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Un poème sur la vie au Népal, composé par Olivier Biagi a été lu lors du vernissage.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Monique Marmorat a évoqué l'île de la Nouvelle Calédonie dont était originaire son père.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Le clou du festival a été la venue d'un groupe musical de Lituanie "Skaidrumos".

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Ce groupe "Skaidrumos, a été créé en 2014 autour de la soliste Skaidra Jancaite après qu'elle ait porté son attention sur les "sutartines", chants lituaniens à plusieurs voix.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Un pot de miel-bio lituanien a été offert par Skaidra à Yolande Estrat

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

     Hubert Brigand, maire de Châtillon sur Seine a reçu une spatule en bois de bouleau...

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Noël Estrat a reçu lui aussi une spatule... Ces spatules représentent  l'accueil lituanien dans les familles...

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Puis les quatre chanteuses ont interprété une chanson de leur pays.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Jean Ponsignon a exposé des affiches de films de Michel Ocelot, l'auteur de Kirikou, le célèbre film d'animation.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Le vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes a eu lieu samedi 16 septembre 2017, salle des Bénédictines...

    mais aussi des photographies de visages de femmes du monde entier.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Yolande Estrat a remercié chaleureusement la Municipalité de Châtillon sur Seine pour son aide, son appui.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Jérémie Brigand a félicité l'équipe de Châtillon-Scènes pour ce festival "Cultures sans Frontières"...

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    et Hubert Brigand a remercié la Présidente et les bénévoles de Châtillon-Scènes pour ce festival si intéressant et tellement riche en manifestations qui vont se prolonger jusqu'au mois de novembre.

    Le beau vernissage du Festival "Cultures sans frontières" de l'Association Châtillon-Scènes...

    Voici les autres manifestations qui auront lieu au cours du Festival

    Fin septembre :

    -Jeudi 21 septembre un spectacle "les Chouettes du Coeur" sera offert aux résidents de la Maison de la Douix

    -Lundi 25 septembre , salle des conférences à 20h, un diaporama animé par Pierre Potherat "Le Sud Marocain autrement" (entrée libre)

    En octobre :

    -Jeudi 5 octobre au cinéma Le Select, un film en coréalisation avec le Ciné-Club "Latcho Drom"  (entrée libre)

    -Samedi 7 octobre à 20h salle Loisirs et Rencontres "Akrofolk" et sa musique des Balkans (tarif B)

    -Mercredi 11 octobre, à 20 h, une conférence d'Edouard Bouyé archiviste paléographe, directeur des Archives départementales de Côte d'Or sur "La Russie 1790-2005" (dans un lieu qui sera précisé bientôt) (Entrée libre)

    En novembre :

    -Mercredi 8 novembre à 16h et à 20h, salle des conférences, un diaporama de Jean et Sophie Ponsignon "Semeurs d'Espérance" sur les actions de développement dans deux bidonvilles de Bombay (entrée libre)

    -Mardi 14 novembre à 10h, 14h et 20h, en coréalisation avec le TGB "le nouveau monde de Pilick" par la Compagnie du Rocher des Doms (tarif A et B)

    -Dimanche 19 novembre à 16 heures, église Saint-Nicolas , un concert de gospels classiques et multi-ethniques (tarif A)

    (Je rappellerai évidemment, sur ce blog, les différentes animations en temps voulu)


    votre commentaire
  • Voici quelques photos de l'anniversaire de la Libération.

    Que le temps passe vite ! La ville de Châtillon-sur-Seine fêtait, avec une partie de la population, le 73e  anniversaire de sa Libération, qui l'a délivrée du pesant joug hitlérien.

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...

    La cérémonie du souvenir de la Libération de Châtillon sur Seine, vue par René Drappier...


    votre commentaire
  • "Jardins de sagesse" la nouvelle exposition d'Isabelle Tristan-Coudrot a lieu à Troyes jusqu'au 13 octobre

     

    "Jardins de sagesse" la nouvelle exposition d'Isabelle Tristan-Coudrot a lieu à Troyes jusqu'au 13 octobre

    Madame Gariglio a présenté l'exposition d'Isabelle Tristan-Coudrot "Jardins de Sagesse" à Troyes :

    "Jardins de sagesse" la nouvelle exposition d'Isabelle Tristan-Coudrot a lieu à Troyes jusqu'au 13 octobre

    «Jardins de sagesse». Ce titre sobre, épuré, traduit autant qu'il cache l'extraordinaire foisonnement de cette exposition et ces textes en forme de haiku nous invitent aux songes. L'artiste, Isabelle TRISTAN-COUDROT célébre le jardin et transforme, grace a son talent, cet espace clos en un monde de liberté et d’imagination. Elle nous entraine dans un voyage immersif  et poétique.

    De cette richesse picturale, une idée forte se dégage: celle que l'univers du jardin est source d’inspiration pour philosopher et méditer. Force est de constater le pouvoir discret qu’ont les jardins de questionner nos émotions, nos sensations, nos perceptions.

    L’artiste conjugue sous ses doigts un travail sur la lumiére, sur l'espace, sur la densité, sur l'épaisseur aussi. Elle éveille chez le visiteur une plénitude de ressentis. Sa manière particulière de peindre donne une sensation de volumétrie et de profondeur, un champ amplement ouvert dans l'espace. On se rend compte ici de l'immense sensibilité qui guide son travail pictural.

    Cette sensibilité éveille chez le visiteur les ressentis esthétiques les plus subtils et nous transporte en une véritable spiritualité inconnue.

    La peinture d’Isabelle TRISTAN-COUDROT reste un ravissement pour les yeux et pour l'esprit, mais aussi pour le coeur. 

    Dès lors, le jardin semble s'être doté d'une force émotionnelle si importante   qu'elle   est   capable d’atteindre   et   d’éveiller   les   sens du spectateur, du peintre et du jardinier.

    Merci Madame  TRISTAN-COUDROT pour cette belle exposition !!!

     (Elisabeth Gariglio)

    "Jardins de sagesse" la nouvelle exposition d'Isabelle Tristan-Coudrot a lieu à Troyes jusqu'au 13 octobre

    Un petit aperçu de la superbe exposition d'Isabelle Tristan-Coudrot :

    "Jardins de sagesse" la nouvelle exposition d'Isabelle Tristan-Coudrot a lieu à Troyes jusqu'au 13 octobre

    et la liste de ses différences expositions antérieures.

    A quand une exposition, à Châtillon sur Seine, de cette artiste tellement talentueuse ?


     Expositions collectives  


     -1991  Exposition annuelle d’Art et d’Artisanat, Jeugny (10)

    -2010  Les goûters de l’Art,  Uchey, commune de Vièvy 21230

    -2011  Marcescence  ACOMER, Meix Roblin, Gouloux (58)

    -2012 Talents de femmes 8ème exposition, Zonta club de Vitry le François (51)

    -2013  Les goûters de l’Art,  Uchey, commune de Vièvy 21230

    -2014 Les goûters de l’Art, Uchey, commune de Vièvy 21230

    -2016 Oh la vache ! Du 18 au 31 août, à l’office du tourisme de Recey sur Ource dans le cadre du festival « les arts en campagne »

    -2017  Talents de femmes Les 25 et 26 mars dans le cadre de l’exposition collective organisée par le Zonta club de Vitry le François, à la salle du manège présentation de Mes anges, mes jardins et Les portes bleues.

    Expositions personnelles


     -2010   Arrêt sur Nature  Atelier d’Architecture Correia & Ass. Saulieu (21).

    -2011  La fraîcheur de l’air et le miroitement de l’eau  Les Arcades, Troyes (10)

    -2014  Poussières d’étoiles  Bibliothèque de Saint André Les Vergers, (10)

    -2014 Les goûters de l’Art,  Uchey, commune de Vièvy 21230

    -2015 Espaces/Méditations Les Arcades, Troyes (10)

    -2015 La der des ders, Bibliothèque de Saint André Les Vergers, (10)

    -2015, Ibidem du 10 au 17 avril exposition au CDI du lycée agricole de la Barotte à Châtillon-sur-Seine.

    -2015 Poussières d’étoiles, rétrospective du 17 au 29 août, à l’office du tourisme de Recey-sur-Ource dans le cadre du festival « Les arts en campagne ».

    -2016 Ibidem l’éternel recommencement du 17 au 27 mars, Chapelle de la médiathèque Goncourt de Bar sur Seine (10)

    -2017 Sous le regard de l’Animal  du 3 au 19 mars à la Chapelle de la Bibliothèque médiathèque Goncourt,Bar Sur Seine.


    votre commentaire
  • C'est aussi la rentrée au Théâtre Gaston Bernard qui vous convie à sa soirée d'ouverture de saison, vendredi 15 septembre, à 18h30 !

    Et cette  année, le spectacle offert au public à l'issue de la présentation du programme ne manquera pas de créer l’événement dans le Pays Châtillonnais !

    C'est la rentrée au Théâtre Gaston Bernard !

    Native de Châtillon-sur-Seine (1901), Kiki, la reine de Montparnasse revient sur sa terre natale pour donner le ton à la nouvelle saison du théâtre municipal.

    "Une saison toute empreinte de féminité et de gaieté, généreuse en théâtre, musique, danse et chansons", annonce sa nouvelle directrice, Catherine Miraton. 

     Le public pourra donc retrouver en chair et en os la tumultueuse Kiki, lors d'une fantaisie musicale signée Hervé Devolder, Molière du meilleur spectacle musical 2016, pas moins !

    C'est la rentrée au Théâtre Gaston Bernard !

    « C'est qui ? C'est Kiki, l'égérie de l'école de Paris », chantonne la comédienne Marina Marinelli.

    Un spectacle délicieux produit par le Théâtre de la Huchette pour renouer avec la sublime exubérance des Années folles et revisiter le parcours  incroyable de Kiki. Star emblématique d’une époque, muse et modèle des plus grands noms de l’Ecole de Paris, témoin de l’éclosion de Modigliani, Soutine, Fujita, Desnos, Cocteau, Man Ray et tant d’autres, la belle Châtillonnaise fut elle-même peintre, actrice de cinéma, chanteuse et amuseuse de cabaret, toujours animée par cette irrépressible envie de « donner de la gaieté aux gens ».

     Comme quoi, à Châtillon-sur-Seine, on ne manque pas de talents !

     Théâtre Gaston Bernard - Place du 8 mai - 21400 Châtillon-sur-seine

    Réservation obligatoire au : 03 80 91 39 51 - resa.tgb@wanadoo.fr

    Contact presse : direction.tgb@wanadoo.fr


    votre commentaire
  • Les sculptures d'Eric de Laclos ont inspiré Michel Lagrange....

    Ce texte « Un troublant jeu d’échos » veut traduire le travail du sculpteur Éric de Laclos, dans la cour du  Musée de Châtillon. Il a repris les deux statues mutilées trouvées auprès de la tombe de Vix, exposées au Musée, qu’il a « ressuscitées », semblables aux originaux, mais complètes, et renouvelées.

    D’abord, il interroge la pierre. Il s’agit pour lui de dégager ce qui se trouve enfoui dans le matériau. De libérer ce qui demeure emprisonné. La mémoire du sculpteur et celle de la pierre travaillent de concert.

    Il y a dans cette entreprise quelque chose de troublant. L’apparition d’une création originale et fidèle à un modèle antérieur de plusieurs siècles. C’est comme si le sculpteur repartait en amont, à la source d’une œuvre, tout en créant son propre univers, selon sa sensibilité et son propre style.

    Le résultat est fascinant. Les œuvres achevées relèvent à la fois de la copie et de l’originalité, de l’identique et du dissemblable, du mensonge et du véridique.

    Ce qui est le propre de toute création, qui puise dans la culture et dans le génie personnel de l’artiste.  

        

    UN  TROUBLANT  JEU  D’ÉCHOS

     

     Deux statues fondatrices

    Au musée de mémoire,

    Entre la vie glorieuse

    Et la mutilation mortelle.

     

    Une femme et un homme,

    Assis, exilés du pouvoir,

    Guetteurs décapités.

     

    En bas, entre l’église et le verger,

    Où la curiosité s’oriente et se prépare

    Aux visions sans coutures,

    Un sculpteur inaugure

    Un chemin de mémoire.

     

    A pris deux blocs d’un chaos primitif.

     

    Les interroge à tour de rôle :

    Te souviens-tu de cette femme

    Et de cet homme, assis dans ce musée,

    Frappés par la damnation de mémoire?

    Conduis-moi vers ces deux guetteurs. 

     

    La pierre a donné son accord.

     

    Remontant le cours de l’histoire,

    Il taille… il cisèle…il travaille

    En harmonie avec l’esprit et la main d’autrefois.

    Comme un archéologue,

    Il investit la nuit des hommes…

     

    Alors que le verger

    Sculpte ses fruitiers sans un bruit,

    Chaque coup de ciseau pénètre un courant pétrifié.

     

    Abîme et prospection.

    Quelque chose en amont cherche à me parvenir…

     

    Ce qui restait dissimulé,

    Le sculpteur le retrouve

    Et le réhabilite à ciel ouvert

    Qui est de tous les siècles... 

     

    Un chant profond,

    De l’estuaire à la source…

     

    Invention… délivrance…

    Union de la mémoire et de l’imaginaire…

    Du pareil et du dissemblable…

     

    Obscur, tellurique, ambigu,

    Hier croyait finir quand il revient

    Sur les versants de la coïncidence

    Heureuse et véridique.

     

    Une femme et un homme,

    Auxquels je rends le souffle

    Et la liberté d’exister

    Posthumes.

     

    Retour monumental à la sacralité

    Profanée volontairement

    Au temps où les statues étaient vivantes.

     

    Opération magique où le temps rebondit

    Dans l’imprévu de l’écho nouveau-né.

     

    En sont témoins les copeaux de la pierre

    Et le tremblement de mes mains

    Striées par les siècles vaincus. 

     


    1 commentaire
  • Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    (vitrail de l'église saint Jean)

    Bernard, Bernard dit "de Fontaine", Bernard dit "de Clairvaux" aurait pu tout aussi bien passer à la postérité sous le nom de Bernard "de Châtillon" puisqu'il y vécut son enfance et sa jeunesse jusqu'à l'âge de vingt ans.

    Saint Bernard revient chez lui, à Châtillon, le dimanche 8 octobre prochain. Il s'agira de la translation de reliques données définitivement par l'archevêché de Dijon à notre ville.

    Une conférence de presse a été organisée par la Paroisse, les Associations de toutes sortes qui animent la Ville de Châtillon sur Seine,  les personnes individuellement impliquées dans le projet et la Municipalité de la Ville.

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    Le Père Houdart, curé de Châtillon sur Seine, nous a conté sa recherche de reliques de saint Bernard .

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    Il a contacté le monastère de Citeaux, la cathédrale de Troyes, celle de Langres et le musée d'Art Sacré de Dijon, sans succès.

    Mais un "miracle" est survenu ! Monseigneur Minnerath, Archevêque de Dijon, a retrouvé dans une armoire un reliquaire de saint Bernard, et en a fait don à la paroisse de Châtillon sur Seine.

    Le 10 mars 2017, le père Houdard, accompagné d'Hubert Brigand, Maire de la Ville, est allé à Dijon. Le reliquaire lui a été remis solennellement dans la chapelle de l'Archevêché.

    Puis il est passé par Grancey le Château où une messe a rassemblé les paroissiens . ( C'est à Grancey le château que Bernard de Fontaine a eu la révélation de sa vocation monacale)

     Ensuite, la Paroisse, la Mairie, l'Association St. Vorles, et nombre d'associations culturelles ( Les Amis du Châtillonnais, Châtillon-Scènes, la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, les Amis du Musée, la Société Mycologique) et de particuliers comme Jean et Sophie Ponsignon, Dominique Masson, Jean-François Grenier etc...ont décidé de coopérer pour donner une importante résonance à cet évènement et de déterminer les moyens et actions à mettre en œuvre pour permettre au plus grand nombre des Châtillonnais :

    • d'être au courant de l'évènement
    • d'en percevoir l'importance : évènement religieux certes, mais tout autant historique et culturel.
    • de participer à une ou plusieurs des animations proposées

     

    Jean Ponsignon préparera des expositions sur l'architecture cistercienne, et les enluminures, il présentera un audio-visuel ouvert aux scolaires et aux adultes. On pourra voir la plus ancienne Bulle du Pape Innocent II   accordée à l'Abbaye de Citeaux, des livres seront à feuilleter, et même à acheter comme celui écrit par Michel Lagrange sur le dernier jour de saint Bernard.

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    François Poillotte publiera sur le journal local "Le Châtillonnais et l'Auxois" des articles sur la famille de  saint Bernard, et animera en février 2018 une conférence sur saint Bernard et l'ordre du Temple.

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    Dominique Masson conduira les personnes intéressées dans les endroits de la ville où plane le souvenir de saint Bernard : l'abbaye Notre-Dame, la maison où il vécut, située dans l'ancien monastère des Feuillants (actuelle école Saint- Bernard), l'église Saint-Vorles où se produisit le miracle de la Lactation.

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    L'Office du Tourisme va diffuser la liste de toutes les animations.

    L'idée d'un "parcours cistercien " en Bourgogne  a vu le jour, il devrait bientôt se concrétiser.

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    Hubert Brigand a assuré au Père Houdard que la ville s'associerait aux manifestations autour des reliques de saint Bernard, car elles sont un moyen de faire connaître le patrimoine religieux  de notre ville et de valoriser le territoire.

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

     Voici les dates à retenir :

    Saint Bernard revient à Châtillon sur Seine !

    -A partir du 14 septembre 2017 parution pendant 4 semaines,

    dans le "Châtillonnais et l'Auxois" d'articles de François Poillotte sur :

     "la famille de saint Bernard dans le Châtillonnais."

     -mardi 19 septembre 2017 : conférence de Jean Ponsignon sur St Bernard, et projection de l'audiovisuel "les Cisterciens : spiritualité, architectures, enluminures".

    (Salle des conférences de la Mairie à 14 h, 16 h,  20 h 30 - entrée gratuite)

     -Exposition de photographies sur l'art cistercien

     (salle des bénédictines le vendredi 29, le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre de 14 h à 18 h)

     -Parcours commenté "St. Bernard à Châtillon" guidé par Dominique Masson et Jean François Grenier

    (le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre : à 14 h 30 devant le Musée du Pays Châtillonnais)

     -dimanche 8 octobre : arrivée des reliques et à 10 heures, procession de l'église Saint-Jean à l'église Saint-Vorles.

    Plus tard :

    -En janvier 2018 : une conférence proposée par les Amis du Musée : "Saint Bernard, conseiller des Princes"

    -En  février 2018  : la conférence de François Poillotte sur saint Bernard et  l'Ordre du Temple

    -En mars 2018 : une conférence sur les abbayes cisterciennes féminines.

     Alors, réjouissez-vous et participez !


    votre commentaire
  •  Dans "les souvenirs de Pierre Roy", j'avais évoqué le terrible accident survenu à l'école de Saint Marc sur Seine en 1944.

    Une bataille de feuilles mortes avait fait perdre un oeil à un enfant, Jean-Pierre Piétri, neveu de Pierre Roy.

    http://www.christaldesaintmarc.com/ce-sont-les-membres-de-la-famille-pietri-les-neveux-de-pierre-roy-qui--a130394532

    Cet enfant est au centre de cette photo (prise avant l'accident)

    "La canne blanche...."un récit incroyable de Jean-Pierre Piétri

    Jean-Pierre Piétri a lu les articles du blog concernant sa famille, et il a voulu me raconter en détail ce qui lui était arrivé dans la cour de l'école de Saint Marc sur Seine en octobre 1944.

    Un très beau texte qu'il m'a autorisée à reproduire, merci à lui !

                          L’ enfant à l’œil crevé…

     Je suis Jean-Pierre Piétri né le 1.5.1937 ,et le neveu de Pierre ROY, celui qui a très bien décrit la vie, les coutumes, des anecdotes, sur des villages du Châtillonnais. Il a relaté, dans la dernière parution, l'accident dont je fus victime.

    Donc, en 1943, mes parents (dont ma mère, Yvonne qui est la soeur de Pierre ROY) quittent Marseille, avec leurs 3 enfants, Madeleine, moi-même Jean-Pierre, et mon frère Bernard. pour venir se réfugier à Aisey-sur-Seine. Puis à la fin de 1943, à Chenecières. C'est à ce moment-là que ma soeur et moi avons fréquenté l'école de Saint-Marc-sur-Seine

    Nous faisions 4 fois par jour, à pieds, le trajet Chenecières/Saint-Marc.

    Le 21 Octobre 1944, (j'ai 7 ans et demi) une journée d'école...comme beaucoup d'autres...c'est l'automne, beaucoup de feuilles mortes. l

    L'après-midi, au cours de la récréation, dans la cour de l'école, le "jeu" consiste à s'envoyer des feuilles. Je suis accroupi en train de ramasser des feuilles. Au moment où je relève la tête, je reçois un paquet de feuilles en plein visage...puis, je ressens une vive douleur à l'oeil. J'ai les 2 yeux fermés. On m'emmène chez quelqu'un, proche de l'école, qui essaie de me nettoyer le visage... Ma mère est prévenue et vient nous récupérer ma soeur et moi. On m'a mis un bandeau sur l'oeil gauche. Je n'arrive pas à ouvrir l'oeil. Pas de médecin, pas d'infirmier. Je passe une nuit agitée. Mes parents sont très inquiets.

    Le lendemain, mon père décide de m'emmener à Dijon pour consulter un médecin. Le seul car du matin (le Citroën...comme on l'appelait) qui assure le trajet Châtillon-Dijon, ne s'arrête pas..."il" est complet.

    Aucune liaison sur Châtillon. Mon père décide de m'emmener sur une vieille bicyclette. Il s'arrête à Aisey pour informer ses beaux-parents (Armand et Constance ROY) pour leur demander si, ils connaissaient quelqu'un qui pourrait nous y conduire en voiture. Aucune réponse favorable. Nous arrivons à Châtillon, en bicyclette, en fin de matinée. Un médecin m'examine et dit à mon père: cet enfant à l'oeil crevé. Cet oeil se vide, s'il n'est pas opéré dans la journée, il perdra l'oeil. Le seul endroit où il peut être opéré, c'est l'hôpital de Troyes.

    Pas de liaison. Mon père, et moi assis sur le porte-bagage, partons en direction de Troyes. A la sortie de Châtillon, il aperçoit un camion dont le chauffeur s'afférait au chargement. Mon pères'arrête, lui explique la situation. Une chance inouïe c'était sa direction. Il nous dit de monter et nous voilà partis sur Troyes. Ils nous déposent à côté de l'hôpital. On m'examine de suite. Je suis allongé...puis plus rien. Combien de temps ai-je dormi...je n'en sais rien. Au réveil, je ne vois rien, je me touche le visage et je ressens un gros bandage autour de la tête. Je garderai ce bandage durant 15 jours. Après plusieurs soins, on me retire le fil qui a suturé la plaie. Il n'y a plus que l'oeil gauche qui est protégé par un bandeau.

    Dans cet hôpital, je suis dans une grande salle où il y a peut-être une cinquante de lits (tous occupés). C'est encore la guerre. Beaucoup de blessés. Beaucoup de bruit. Par moment, une dame me fait manger car je n'y vois rien. Mon père a dû me laisser pour rejoindre Chenecières et rassurer la famille. Plus de souvenir, jusqu'au moment où nous retournerons à Marseille.

    Puis viendra le moment, en 1946, où mes parents me feront examiner par un ophtalmologue réputé à Marseille.  Il m'est prescrit différents traitements, notamment le port d'un obturateur 2 heures par jour, pour occulter l'oeil droit afin de faire travailler l'oeil gauche. Le port de lunettes correctives, mais rien n'y fait, je n'ai toujours qu'1/10 d'acuité visuelle. Arrivé à l'âge de 14 ans, au cours d'une visite systématique, on me prescrit un traitement tout nouveau qui proviendrait des Etats-Unis. Une piqûre, toutes les 2 semaines (il y en eu 21) entre l'orbite et l'oeil... c'était pour fortifier l'oeil. Traitement très douloureux. Les résultats n'étaient que de très courts instants. Entre temps, j'avais appris le tableau jusqu'à 5/10 et je "trichais" lors des contrôles...car je n'en pouvais plus. A l'époque, c'était facile, lors d'un contrôle, il suffisait de regarder entre les doigts très légèrement écartés qui occultaient l'oeil droit. J'ai appris le métier d'ajusteur sans difficulté. J'avais une vue supérieure à 10/10 sur l'oeil droit. Mon adolescence s'est relativement bien passée, sans que je me rende trop compte de mon handicap. Ma passion...c'était les avions...l'aviation.

    Ainsi, à 18ans et demi, mes parents acceptent de donner leur accord, afin que je puisse m'engager dans l'Armée de l'Air (à l'époque, la majorité n'est qu'à 21 ans). Lors de la constitution du dossier de demande d'engagement, je dois subir un contrôle visuel obligatoire dans un hôpital militaire. Bien sûr, le médecin s'aperçoit que j'ai une anomalie à l'oeil gauche, l'acuité visuelle de 5/10 est le minimum. Enfin, ma demande est acceptée de justesse. Donc, je m'engage dans l'Armée de l'Air le 4 Janvier 1956. A l'issue du premier mois, après avoir terminé les tests de sélection, je suis convoqué par le service médical pour être examiné de près par un ophtalmologue  civil (agréé )dans la ville de Clermont-Ferrand. A l'issue de cet examen, l'ophtalmo me dit que j'étais inapte, médicalement, à l'engagement. Le document sera adressé directement au service médical de la Base Aérienne. Je suis très affecté moralement par cette décision. En rentrant au casernement, je ne dis rien à personne. Deux jours plus tard, la promotion à laquelle j'appartiens doit partir sur la Base Ecole de Nîmes. Toujours rien. Pendant les cours, chaque fois qu'un gradé arrivait, j'étais persuadé que l'on venait me chercher. A l'issue des 4 mois de cours, la promotion est envoyée à la Base Ecole de Rochefort pour 9 mois. Toujours rien. Cependant, je suis "classé " Y4,  ce qui veut dire que je ne peux pas choisir la spécialité que j'aurais aimé faire (celle de "mécanicien moteur avion", car il fallait avoir une vue parfaite pour les 2 yeux). J'ai le choix entre "Pompier de l'Air" ou "Mécanicien Equipement". Bien entendu, j'ai choisi la deuxième proposition. Donc, dans cette nouvelle promotion, nous étions quelques uns avoir un problème visuel plus ou moins léger. Lors des travaux pratiques, on nous apprenait à réparer des instruments de bord (ce n'est qu'une infirme partie de la spécialité) et notamment à fabriquer les pièces d'horlogerie sur des tours. Comme j'avais une vue parfaite de l'oeil droit, je n'ai jamais été gêné. Pas plus que pour les séances de tir...où j'étais largement dans la moyenne. Et c'est ainsi que les 2 premières années de mon engagement se sont passées. Aussi, lorsque j'ai demandé à me rengager, il a fallu que je passe une visite médicale. Mon dossier médical mentionnant que j'étais classé Y4, on m'a demandé si j'avais un problème particulier, sans que l'on me fasse une visite approfondie. Bien entendu, j'ai répondu par la négative. Voilà, les conditions dans lesquelles j'ai fait une carrière complète dans l'Armée.

    "La canne blanche...."un récit incroyable et très émouvant de Jean-Pierre Piétri

    Donc, en 1990, je prends ma retraite. L'acuité visuelle de l'oeil droit faiblissait et j'ai porté pendant 27 ans une lentille de correction sur l'oeil droit. Mais depuis 6 ans, le 1/10 que j'avais à l'oeil gauche avait disparu. Après plusieurs visites chez des ophtalmologues, aucun ne voulait entreprendre une quelconque intervention dur cet oeil. Puis, cette année, un chirurgien a accepté (moi aussi) de faire une intervention pour retirer cette cataracte traumatique. Celle-ci empêchait de voir le fond de l'oeil. Persuadé que j'allais recouvrir une vue normale, le chirurgien a voulu me placer un implant, mais le cristallin étant resté "accroché" à l'ancienne cicatrice, cet implant n'a pas tenu. J'ai dû subir une autre opération, par un autre chirurgien, pour récupérer cet implant qui était tombé au fond de l'oeil. A l'issue de cette seconde opération, j'ai récupéré ce 1/10 que j'avais perdu. Au cours du mois de Mai de cette année, on m'a opéré l'oeil droit de la cataracte et on m'a placé un implant " torrique" et j'ai une vue parfaite sans lunettes et sans lentille.

    Pour la "petite" histoire, en 1947, sur les conseils d'un avocat mes parents avaient constitué un dossier concernant mon accident, pour demander à l'Etat de reconnaître  les faits qui s'étaient passés dans l'enceinte d'une école publique et par conséquent de reconnaître l'infirmité. Il y eu de 2 procès au TGI de Dijon, mais l'Etat a refusé par 2 fois. Il m'a accordé un dédommagement de 20 Francs...à percevoir à ma majorité.

                           (Jean-Pierre Piétri)                                                                                                                  

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires