• Une exposition au CSCL sur la Ligue des Droits de l'Homme

    Voici quelques images de l'exposition présentée au CSCL par les adhérents de la section châtillonnaise de la Ligue des Droits de l'Homme :

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Parallèlement à cette exposition, a eu lieu salle Louis Pascal du Lycée Désiré Nisard, une conférence sur la Ligue des Droits de l'Homme : ses origines, ses actions.

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Cette conférence fut faite par Bernard Marmorat, en l'absence du Président National  Pierre Tartakowsky, qui s'était malheureusement désisté.

    La représentante de la section de la LDH de Montbard était aussi présente à la tribune.

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    La Ligue des Droits de l'Homme est née dans la France de 1898, déchirée  par l'affaire Dreyfus. Elle a été fondée par le sénateur de la Gioronde, Ludovic Trarieux

    C'est une association (loi 1901) visant à l'observation, la défense et la promulgation des droits de l'homme au sein de la République Française, dans tous les domaines de la vie publique.

    La LDH lutte pour l'indépendance de la Justice, la liberté de la presse, le droit des femmes. Une journaliste, Séverine (née Caroline Rémy) a contribué  à la naissance de la LDH . (La LDH propose d'ailleurs à ce qu'elle soit inhumée au Panthéon)

    Dès le départ, la LDH a déclaré étendre son action à la défense de tout citoyen victime d’une injustice ou d’une atteinte à ses droits.

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    La LDH demanda, dès 1901, le vote des femmes aux élections municipales.

    Après la guerre de 1914-1918, en 1922, fut créée la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH) .

     Dans les années 30,  à l’initiative de son président, Victor Basch, la LDH fut à la pointe de la dénonciation du nazisme et du fascisme en Europe.

    Pendant l’occupation nazie et le régime de Vichy, les locaux de la LDH furent occupés, toutes ses archives saisies ( récupérées en 2000, à Berlin où elles avaient été emportées par l'armée Russe). Beaucoup des cadres de la LDH  ont participé à la Résistance.

    À la Libération, le tiers des membres de son comité central fut porté disparu : assassinés, morts en déportation ou fusillés. Victor Basch, à plus de quatre-vingt ans, fut assassiné en 1944, avec sa femme Ilona, par la milice et les nazis.

    Après la guerre, la LDH s'est reconstituée, elle a fêté son centenaire en 1998.

    Actuellement, la LDH se consacre, de manière prioritaire, à la lutte contre les discriminations, à  la montée des fanatismes et du racisme. Dans les années 80 et 90, la situation faite aux immigrés en France est un souci constant de la Ligue. Elle milite pour l’abolition des lois restrictives les concernant (ordonnance de 1945 sur les étrangers, loi Pasqua, loi Debré…), pour la régularisation de tous les étrangers sans-papiers qui en ont fait la demande dans le cadre de la procédure Chevènement, pour la reconnaissance des diplômes des médecins étrangers, et, depuis 1980, pour le droit de vote des résidents étrangers aux élections locales.

    Une exposition et une conférence sur les origines de la Ligue des Droits de l'Homme

    L'organisation de la LDH  se compose de sections autonomes, de fédérations départementales, d'un comité régional, d'un comité central composé de 48 membres élus, et d'un bureau national de 15 membres dirigé actuellement par Pierre Tartakowsky.

    La section de Châtillon sur Seine a été créée  en 1908.

    La LDH publie des bulletins, une revue.

    Elle a un site internet :

    http://www.ldh-france.org/

    La Ligue des Droits de l'Homme, a conclu Bernard Marmorat, est une association politique qui fait des propositions laïques, elle n'a pas vocation à prendre le pouvoir.

     


    votre commentaire
  • "L'identité c'est quoi ?"un débat proposé par la ligue des Droits de l'Homme

    La Ligue des Droits de l'Homme, Section de Châtillon sur Seine a proposé, le 23 novembre, une conférence-débat, dont le thème était "l'identité, c'est quoi ?".

    Le débat faisait suite à une représentation donnée au TGB sous l'égide de l'Association  Châtillon-Scènes, d'une pièce de théâtre écrite par Jean-Michel Baudoin "C'est quoi ton nom ?"

     http://www.christaldesaintmarc.com/c-est-quoi-ton-nom-un-spectacle-propose-par-chatillon-scenes-a57547659

    Cette conférence avait été organisée par Bernard Marmorat, le Président de la Section. Châtillonnaise.

    Il avait invité l'auteur de la pièce , Jean-Michel Baudoin, et un membre parisien de la LDH, Alain Bondeelle.

    "L'identité c'est quoi ?"un débat proposé par la ligue des Droits de l'Homme

    "L'identité c'est quoi ?"un débat proposé par la ligue des Droits de l'Homme

    Jean Michel Baudoin a expliqué au public pourquoi , dès son enfance, il s'est intéressé à "l'identité" : à la sienne tout d'abord à cause de problèmes familiaux et de territoire, et plus tard à celle des autres, à la suite d'un voyage accompli dans l'ancienne Yougoslavie, avec sa troupe théâtrale.

    En Yougoslavie, il a visité la Serbie, la Croatie , la Bosnie-Herzegovine et a rencontré beaucoup de personnes dont il s'est fait des amis.

    Lorsque la guerre a éclaté et qu'il a su les horreurs qui ont été perpétrées dans l'ex-Yougoslavie, il a pensé à ses ami(e)s...et lui est venue l'inspiration pour écrire sa pièce de théâtre "C'est quoi ton nom".

    Dans cette pièce on voit un jeune homme demander assidûment son nom à une jeune fille , et cette dernière ne veut pas le dire... On comprend peu à peu qu'elle a été victime de viols, qu'on l'a dépossédée  de son nom (Yasmina) pour lui en donner un autre (Irina), et un autre lui a encore été donné en France, où elle s'est réfugiée (Isabelle)...

    Problème d'identité, énorme donc, pour cette jeune fille...

    "L'identité c'est quoi ?"un débat proposé par la ligue des Droits de l'Homme

    "L'identité c'est quoi ?"un débat proposé par la ligue des Droits de l'Homme

    Alain Bondeelle a ensuite pris la parole pour nous rappeler que la République s'est construite sur l'idée que les hommes sont d'abord des "citoyens", qui est, bien sûr, une  notion abstraite. En 1791 on a en effet supprimé les corporations et les congrégations, les Français ne furent plus catalogués comme catholiques, protestants ou juifs, mais  seulement comme des citoyens.

    Mais depuis une quarantaine d'années, nous sommes en France dans la difficulté face au pluralisme, à l'arrivée de personnes qui ont du mal à intégrer cette notion de citoyenneté parce qu'elles mettent plutôt en avant leur religion.

    Le rôle de l'école est parfois défaillant, elle ne fait pas assez surgir en chaque enfant la part de "génie" qu'il a en lui, et ne lui donne pas assez l'idée de citoyenneté.

    Chaque individu doit se construire en gardant sa personnalité, mais doit  rester avant tout un citoyen. Il nous faut accepter l'autre, et il faut que l'autre nous accepte, et nous devons restaurer la fraternité.

    Chacun doit avoir son identité propre mais être soucieux de celle des autres.

    "L'identité c'est quoi ?"un débat proposé par la ligue des Droits de l'Homme

    La conclusion d'Alain Bondeelle fut qu'il nous faut pratiquer une empathie avec les autres, mais une empathie exigeante.

    Le débat s'est prolongé avec les auditeurs de façon très enrichissante.

    Le conférencier nous a proposé  la lecture de deux ouvrages.

     "Les identités meurtrières" d'Amin Maalouf

    -Et le livre de WG Sebald, "Les Emigrants"

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)                                      


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique