•  Vendredi 25 novembre 2016, un engagement pour le téléthon a été signé en Mairie de Laignes, avec le coordinateur départemental, Christian Chaudouet.

    Le téléthon de Laignes

     Voici l'affiche du Téléthon qui aura lieu à Laignes :

    Le téléthon de Laignes

    Le Théâtre de la Naïade propose son Téléthon le samedi 3 décembre à la salle polyvalente de Laignes (face au collège).

    Des musiciens et des chanteurs viendront bénévolement jouer et chanter tout au long de cette animation intitulée "Défi musical à Laignes pour le Téléthon 2016".

    Le détail du programme :

    -13h30 : ouverture du Téléthon 

    -13h35 : témoignage sur la maladie 

    -13h50 : élèves de Patricia Leblanc 

    -14h05 : Chorale des Abeilles accompagnée par Bruno Pignalet 

    -14h40 : Country du Club Danse de l’ASCLE (1er passage) 

    -15h15 : Monica et Léo 

    -16h20 : Chorale A Tempo 21 

    -16h55 : Country du Club Danse de l’ASCLE (2ème passage) 

    -17h30 : Elisa White 

    -18h35 : France Accordéon 

    -19h10 : Zumba du Club Danse de l’ASCLE 

    -19h50 : Florence Pacary 

    -21h : Djembé 

    -21h35 : Fabrice Valda.

    Prix participation de 1 €, vente d’objets à l’effigie du Téléthon, boissons chaudes, gaufres, churros… sur place, possibilité de dons.

    Les bénéfices seront reversés intégralement à l’AFM-Téléthon.

    VENEZ NOMBREUX !


    votre commentaire
  • Les Amis du Musée ont invité les adhérents de l'association "Talents cachés" de Puits...

    (Avec Félicie Fougère, une visite passionnante, un auditoire passionné) .

     Samedi 19 novembre les Amis du Musée accueillaient Talents cachés une dynamique association du pays Châtillonnais aux multiples activités culturelles et sociales.Pour l’occasion, Sylvie Blondon la présidente de Talents cachés avait réuni une quinzaine d’adhérents.   Guidés par Félicie Fougère, Conservatrice du Musée, les visiteurs purent effectuer une visite approfondie (près de deux heures) et passionnante. 

    A l’issue de cette découverte ou redécouverte du Musée, un verre de l’amitié réunissait autour de Jérémie Brigand, Président de la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais, les visiteurs et quelques Amis du Musée.  Ce fut l’occasion pour Robert Fries, président des Amis de souligner que cette visite était une première.  Au cours des mois à venir, les Amis proposeront des visites de même nature aux associations à vocation culturelle exerçant leurs activités sur le territoire de la Communauté de Communes.  Dès à présent les associations intéressées peuvent se faire connaître (fries.robert@wanadoo.fr) .

    L’idée qui sous-tend ce projet est simple : faire en sorte que les habitants de la Communauté de Communes ressentent un véritable attachement pour ce musée qui est le leur et qu’ils soient conscients de leur part de responsabilité quant à son devenir.  Outre le plaisir que chacun peut trouver en le visitant, ce musée n’est-il pas,de surcroit, l’ambassadeur et l’enseigne du Châtillonnais ?

    Contact : Robert Fries 03 80 93 14 42  /  06 80 18 01 26    fries.robert@wanadoo.


    votre commentaire
  • Eté comme hiver l'ami de Christian Labeaune est toujours présent !

    Voici deux ravissantes vidéos  qui vous feront craquer ! Merci Christian Labeaune pour ces instants de pur plaisir ...

    Pour mieux les apprécier, les mettre en grand écran !

    Il pleut. Alors, après s'être abrité de sa queue-parapluie, c'est l'occasion, pour notre petit ami, de faire une belle toilette et d'apprécier un bon repas :

    Super le cadrage avec au fond le "Pays Châtillonnais"  et "vivement le parc National", bravo Christian !


    2 commentaires
  • L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Sur le site de l’Hôtel-Dieu-le-Comte, fondé au 12e siècle par le comte de Champagne Henri Ier le Libéral, demeure l'ancienne pharmacie, préservée en l’état depuis son aménagement au début du 18e siècle, qui figure parmi les plus remarquables de France.

     Cette apothicairerie d’hôpital a servi de pharmacie jusqu’en 1962.

    Je l'ai visitée après m'être rendue à l'exposition "Clairvaux, l'aventure cistercienne" l'an dernier.

    http://www.christaldesaintmarc.com/clairvaux-l-aventure-cistercienne-la-magnifique-exposition-a-l-hotel-d-a119250562

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    L'apothicairerie de Troyes est une des plus belles de France, et l'une des plus riches.

    Elle comprend deux salles , la salle de stockage et la salle de préparation.

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    La salle de stockage apparaît aux visiteurs comme elle était lors de son installation au début du XVIIIe siècle. Les boiseries sont d'époque Louis XIV.

    Elle possède une échelle sur roues pour accéder aux silènes, aux pots-canons et aux chevrettes.

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Les silènes sont des boîtes de bois peint servant à conserver les "simples", c'est à dire les plantes médicinales.

    L'apothicairerie de Troyes compte 319 silènes, datant du XVIIIe siècle : c'est une collection unique en France. Ces boîtes sont de taille moyenne : 30 à 60 cm de long et 20 à 30 cm de haut. Il y a aussi des silènes cylindriques directement creusées dans une section de tronc d'arbre

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

     L'apothicairerie de Troyes possède des récipients utilisés jadis pour le stockage des denrées médicinales : le plus ancien, l'albarello.

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

     Au XVIIe et XVIIIe siècles, on utilise les chevrettes (en haut) et les pots-canons (en bas).

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    La "fontaine à thériaque" est un vaste récipient en étain destiné à recevoir des substances diverses : sirop, miel, vin, pulpes végétales, y compris de la chair de vipère. Le tout, bien mélangé, donnait un liquide qui servait de panacée pour tout soigner. Au XVIIIe siècle, on y agglomérait soixante-douze drogues, dont beaucoup d'épices. La fontaine à thériaque est l'un des plus anciens remèdes de pharmacopée.

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Dans la salle de préparation se côtoient récipients et ustensiles de médecine d'un côté, et reliquaires et bustes de l'ancienne chapelle de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de l'autre.

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Vitrine avec balance, mortiers et livres :

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Vitrines avec majoliques :

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Faïence de Nevers, grande potiche avec deux têtes d'hommes :

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Vase de pharmacie en porcelaine de Paris, avec le portrait d'Esculape, le dieu de la médecine.

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Maquette d'une apothicairerie au XIXème siècle, réalisée par un collectionneur de la première moitié du XXème siècle.

    L'apothicaire se tient derrière sa longue table qui sert à la fois de plan de travail et de comptoir de vente. Sur les étagères sont rangés de nombreux pots en faïence. Des tiroirs en bois et non des boîtes, servent à conserver les plantes. Sur le comptoir se trouvent les instruments : balance, mortiers, entonnoir, cruche.

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Les châsses de saint Barthélemy et de sainte Marguerite :

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    Le buste reliquaire de sainte Marguerite...

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    celui de saint Barthelémy :

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

    et celui de saint Florentin :

    L'apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte de Troyes

     


    1 commentaire
  • Une réunion sur le devenir de notre territoire Châtillonnais a été proposée le 5 novembre 2016 à Saint Marc sur Seine, par Philippe Bertrand, journaliste à France-Inter,( il anime les très suivis "Carnets de Campagne"), à toutes les personnes de bonne volonté qui veulent voir bouger notre si belle région.

    J'attendais que Philippe Bertrand m'envoie le compte rendu de cette réunion pour évoquer cette réunion, le voici.

    Une réunion a eu lieu à saint Marc sur Seine à l'initiative de Philippe Bertrand

    Merci à toutes et à tous d’avoir été présent(e)s à cette réunion informelle. Votre présence a confirmé votre curiosité pour certains et votre volonté plus prononcée pour d’autres à prendre la parole dans un contexte pénible non seulement pour notre ruralité, mais pour notre pays en proie à des joutes pré-présidentielles consternantes. Et ce n’est pas fini, hélas. Finalement ce contexte politique et socio-économique écorché favorise notre envie de prendre position, de dire ce que nous voulons devenir, de partager un avenir qui nous serait commun et digne d’être vécu. C’est aussi simple que cela. Cela se place au-dessus des clivages politiques gauche-droite (oublions les autres). J’ai le sentiment de jouer un rôle de tribun en vous écrivant ici, ce que je refuse, mais j’assume comme vous un rôle de citoyen déterminé à vouloir vivre en harmonie dans mon pays, sud haut-marnais et nord-côte d’Or.
    Au-delà du nombre incroyable de présents à ce rendez-vous (il ne faut pas s’arrêter sur la quantité, mais quand même), je retiens que l’exemple de départ donné par Jean-Yves Pineau par l’agence de développement d’économie culturelle du Couserans, a pu poser les jalons de tout organisme composé d’habitants et d’opérateurs culturels déjà en place.

    Une réunion a eu lieu à saint Marc sur seine

    Un projet n’est imaginable qu’à la seule condition qu’il se réalise avec les populations locales. Les élections politiques nous ont souvent donné l’exemple du « parachutage » qui détonait avec la volonté locale.  A cet égard, je regrette de n’avoir pas partagé une question de base pour ouvrir les débats : que désirons-nous ? quel avenir souhaitons-nous donner à nos campagnes ? et quels sont nos besoins ?
    Finalement ces questions pourraient circuler par email entre nous, comme un sondage qui affinerait les options discutées ce samedi à Saint-Marc.
    Donc Jean-Yves a bien précisé que le cas du Couserans respectait le principe du faire ensemble et non de la prescription extérieure qui donnerait la ligne de conduite à suivre.

    Quel territoire ?
    Avec l’autre exemple donné par Marie-Solange Dubès du Chameau de Châteauvillain, avec la présence d’élus et amis de Haute-Marne, (merci à vous), il est évident qu’un projet citoyen devra prendre corps sur les deux départements malgré les retards pris par le Châtillonnais sur le pays langrois.

    Une réunion a eu lieu à saint Marc sur seine

    Nous ne sommes pas dans la compétition, mais plus nous serons nombreux à conjuguer nos efforts et nos forces et plus nous aurons de chance à être entendu. Personnellement et pour répondre à Francis Castella qui fait un superbe travail à Sainte-Colombe, je ne pense pas que la communauté de communes, surtout celle du Châtillonnais, soit l’interlocuteur idéal. Au contraire la réunion des intercommunalités du 52 et du 21 me paraît nécessaire.
    Et le Parc ?
    Comme l’a précisé Hervé Parmentier, le GIP du futur parc a un délégué à la culture et notre action sera déterminante dans les projets portés par les populations.

    Une réunion a eu lieu à saint Marc sur seine

    Autrement dit, nous avons un relais auprès du bureau de préfiguration du label et une attente des responsables du GIP. Le projet ne se réalisera pas en parallèle mais en symbiose avec le Parc. Le Parc est une base de construction idéale et comme l’a signifié Xavier Douroux, responsable des opérations des Nouveaux Commanditaires pour la Fondation de France, le projet que nous tramons sera intégré au projet d’ensemble du Parc à l’instar de ce que Xavier a suivi pour la première fondation de territoire dans le Morvan. Xavier a rappelé que l’idée d’une fondation de territoire épousant les contours du parc était déjà en gestation. Il a jouté à bon escient que cette participation directe que nous aurons sur l’avenir de ce zonage, est déterminante. Nous ne pouvons pas rester au stade de la plainte et des regrets. Nous ne pouvons plus nous reposer sur le flou que l’Etat et certaines collectivités laissent planer. On ne décide pas pour la population, mais il faut que l’envie partagée soit prépondérante et clairement déclarée. Il a été rappelé au passage que le travail de réhabilitation de l’abbaye du Val des Choues entre parfaitement dans ce qu’il faut prendre en compte aujourd’hui. Aucune perspective, comme celle de la vènerie, ne doit être prise à la légère. Cette tradition est bien ancrée dans la culture locale (pour une fois qu’il y a un ingrédient bien spécifié), et comme toutes les autres valeurs qui constituent l’identité locale, celle-ci doit entrer dans une nouvelle mise en perspective, moderne voire contemporaine.

    Et alors ?

    Une réunion a eu lieu à saint Marc sur seine

    A l’unanimité a été voté le projet de création d’une association. Pour rassurer certaines personnes qui redoutent la création d’une association supplémentaire qui viendrait s’additionner à celles existantes, il ne s’agit que d’un statut et non d’une désignation intrinsèque et définitive. Entendons plutôt donc la création d’un collectif à statut associatif. Donc jamais ce projet ne portera le nom d’association de développement culturel calculé sur le zonage du parc.  J’ai suggéré que cet organisme soit totalement collégial c’est-à-dire sans hiérarchie d’organisation et de gestion. On le sait bien, cette organisation très classique réplique le schéma habituel d’une présidence à qui on délègue les pouvoirs. Ce collectif doit en ce sens donner l’exemple de l’organisation transversale, sans présidence, sinon une « présidence » partagée, collégiale et participative. Elle serait la préfiguration de ce qui sera, je l’espère une fondation de territoire, et elle pourra affiner ses statuts en SCIC par exemple, société coopérative d’intérêt collectif.

    Et Maintenant ?

    Une réunion a eu lieu à saint Marc sur Seine à l'initiative de Philippe Bertrand

    Un groupe de « forgerons » s’est déclaré. Ces forgerons seront les représentants actifs de l’ensemble du collectif. Ils seront les porte-parole du groupe et devront conserver la transparence des réflexions afin de conserver une dimension démocratique dans laquelle personne ne se sentira lésé.
    Les forgerons déclarés le 5  novembre sont :

    Francis Dupas et l’association ARCE de Recey-sur-Ource
    JL Lamey, maire de Beaulieu
    Jean-Claude Gaultier
    Patrick et Marie Mathiaut
    Victor Lenoble
     Gérard Desprez
    Gloria Friedmann
    Fabienne et Fabien Ansault
    Laurent Houy-Château
    Philippe Bertrand
    Thierry Rouyer
    Marie-Solange Dubès
    Jean-Claude Volot

    Suggestions pour les forgerons ?

    D’abord quel que soit son degré d’investissement, nous attendons que chacun soit l’ambassadeur du projet. Des paroles suffisent à modifier les idées arrêtées. Ensuite il est nécessaire, afin d’éviter l’écueil de la réunionite traditionnelle, que les forgerons communiquent leurs intentions et réflexions par mail et messages sur Internet. C’est un gain de temps qui permet à la prochaine réunion physique d’avancer un canevas déjà construit.
    Aux forgerons revient la charge de faire le tour des aspirations des populations, de les synthétiser et de proposer des pistes de constructions. L’estimation des besoins est essentielle car c’est elle qui va déterminer le reste du projet indépendamment des propositions que nous pourrons apporter par la suite.

    Quelques pistes de propositions :

    Deux sujets sont en cours de réflexion
    La création d’une fondation du territoire des forêts de Champagne et de Bourgogne
    Je dispose d’une présentation de la Fondation du Morvan créée en 2015. Elle se prononce en faveur d’un repérage des besoins, d’une aide à l’installation de personnes souhaitant créer leur activité et de financement des candidats à la survie économique (je ne parle pas d’expansion à notre échelle) lorsque le projet semble viable et prometteur de travail et d’emplois. Xavier Douroux, qui a pris contact avec les responsables de la Fondation de France, rapporte une réaction très positive de ceux-ci. Le principe est que « notre » fondation sera abritée par la FDF, laquelle pourra compléter nos besoins financiers. Il n’empêche que cette fondation doit garantir un apport de 100 000 euros sur 5 ans. C’est là où il est nécessaire de dégager un poste de travail pour prospecter et communiquer sur cette fondation en gestation. L’autre exigence de la FDF, qui nous convient bien, est que la Fondation soit portée par la population et non prise en main par les collectivités. Il ne s’agit pas de se séparer des communes ou collectivités de communes, mais une fondation territoriale est d’abord l’expression d’une volonté de la société civile. Par ailleurs Jean-Claude Volot, qui connaît bien les démarches administratives et les stratégies entrepreneuriales vient d’entrer en contact avec la Fondation du Morvan pour étayer le texte qui constituera la charte de notre fondation.
    L’agence de développement culturel
    Celle-ci pourrait être une des initiatives soutenues par la Fondation de territoire. Cette agence aura plusieurs charges :
    Constituer un annuaire de tous les représentants des arts et des pratiques artistiques culturelles du nord 21 et du sud 52. Techniciens, plasticiens, compagnies théâtres, musiciens, compagnie danse, vidéastes. Gérer ces coordonnées dans un esprit coopératif, c’est-à-dire mettre en relation chaque compétence lorsqu’une complémentarité est demandée. Une compagnie de théâtre peut avoir besoin durant un contrat de création d’un technicien son et lumière. L’agence réalise la mise en relation à partir de son annuaire
    Elle aura en charge la promotion et la communication des créations, des événements et des spectacles en gestation.
    Elle sera l’interlocuteur des collectivités (organisation d’événements culturels) et sera une force de propositions à leur égard.
    Elle sera la garante d’une mutualisation des moyens techniques (lieux, salles, matériels, calendriers et contrats).
    Elle accompagnera les projets en cours de mise en place et tiendra son plein rôle d’agence culturelle : Patricia Dallio et sa compagnie Sound Track (52) cherchent une commune dans le cadre d’une création artistique en interaction avec les habitants, ou Victor le Noble s’empare du site de la clouterie de Chamesson (21) et souhaitent réunir dans la SCI de démarrage artistes et artisans.
    Elle sera garante de la qualité des propositions. Elle fait œuvre d’éducation populaire en ce sens, mais elle se doit de défendre des projets artistiques exigeants. Chacun pense et fait ce qu’il veut, mais si elle a ses raisons d’être, c’est d’abord pour soumettre aux populations locales et extérieures des créations contemporaines et non une animation standard qui émerge parfois dans nos territoires.

    Quelques pistes pour animer un éventuel lieu comme pourrait l’être l’ancien hôtel Michaud d’Aignay-le-Duc.

    Favoriser des réunions publiques comme organiser des cafés des bonnes nouvelles : il s’agit d’inviter un acteur du territoire (21 et 52) à venir exposer son cheminement, ses objectifs, les moyens utilisés pour réaliser le projet et si celui est bien avancé, présenter le bilan de son activité.
    Soumettre aux communes et à leurs conseils municipaux des entrevues qui exposeront aux élus les attentes et les aspirations des groupes de citoyens.
    Prévoir ce qui sera un centre de ressources de documentation sur les développements locaux (livres, magazines, liens internet et interlocuteurs utiles)- personnellement je tiens à votre disposition un ensemble d’ouvrages et de publications qui pourront place dans un lieu libre d’accès à tous.
    Etablir un espace de travail partagé dans l’esprit co-working (il permet aux personnes locales ayant besoin d’un bureau informatique de travail de s’installer ici provisoirement ou durablement et aux personnes de passage de trouver un lieu de télétravail).
    Prévoir aussi un site ou plateforme internet comprenant une présentation des lieux et une boîte à outils utiles à toute personne extérieure.
    Envisager rapidement un fonds qui permettra afin de dédommager le référent méthodologique pour toute démarche future. Un technicien de l’ingénierie utile. Evidemment je pense à Jean-Yves Pineau pour cette charge et à proposer à Françoise Naudet, d’être la tête chercheuse des partenaires financiers de la Fondation, si tous deux sont évidemment d’accord.

    Le premier temps valable pour les forgerons et les autres est, à mon sens, de faire un répertoire exhaustif des forces en présence (lieux personnes, compagnies, activités) et d’établir une liste des besoins. C’est un sondage d’opinion que je propose de réaliser si vous êtes d’accord. Et surtout que les forgerons puissent communiquer entre eux directement puisqu’ils sont aux avant-postes.
    Merci et à tout bientôt

     


    votre commentaire
  •  

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Devant la salle d'exposition de Karin Neumann, on a pu voir tout l'été de magnifiques hortensias blancs. A présent ils sont fanés, mais Karin les a peints du temps de leur splendeur, avant l'automne...

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les voici : 

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Karin s'est aussi inspirée de tournesols en fin de vie, qui marquent bien le début de l'automne...

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann.

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    D'autres toiles automnales, avec des fruits de saison...

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Karin Neumann expose ses "peintures automnales" à Nesle

    Et toujours de merveilleux bouquets d'été...

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Karin donne à ses visiteurs des indications sur sa façon de peindre sur les supports qu'elle utilise. Cet automne c'est surtout sur du carton qu'elle a peint.

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann

    Et en sortant, on aperçoit un curieux objet sur une table de jardin...

    Les "peintures automnales" de Karin Neumann


    votre commentaire
  •  Samedi matin 19 novembre 2016, c'était un grand jour pour les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine. Ils recevaient en effet leurs diplômes des mains de leur ancien proviseur Bernard Poirié et du nouveau, Christophe Nicod.

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Le nouveau proviseur Christophe Nicod, accompagné de son adjointe Martine Daux,  a félicité tous les heureux lauréats et a espéré autant de bons résultats pour 2017...

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Puis il a passé la parole à Bernard Poirié qui s'est dit extrêmement heureux de revenir à Châtillon sur Seine pour revoir les élèves, les enseignants et tout le personnel du Lycée.

    A sa grande joie, il a annoncé les très bons scores réalisés par les classes du Lycée : 100% de réussite au CAP, 91% de réussite pour le bac professionnel avec 11 mentions, 94% de réussite pour le baccalauréat voie générale toutes sections confondues avec 38 mentions, 10 Mentions très bien, et 4 avec félicitations du jury.

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Hubert Brigand , maire de la ville soutient à fond le Lycée Désiré Nisard, il espère pouvoir y faire venir des jeunes de la frange de l'Aube proche du Châtillonnais, qui doivent faire plus de 50kms pour se rendre aux lycées de Troyes.

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Jérémie Brigand , Président de la Communauté de Communes du pays Châtillonnais  a évoqué les liens qui unissent le Lycée Désiré Nisard et la Communauté de Communes par le biais de collaborations comme celle de la restauration collective et des cours de ...chinois !

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Puis Bernard Poirié a appelé les lauréats.

    Les lauréats du baccalauréat professionnel :

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    ceux du baccalauréat Voie Générale :

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Ceux du baccalauréat Terminale S :

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Ceux du baccalauréat Terminale L :

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Ceux du baccalauréat terminale L et SVT :

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Bernard Poirié, visiblement très ému, a déclaré aux élèves tout le respect que la communauté éducative a eu pour  leur travail, il a eu aussi une pensée pour les parents qui croient en leurs enfants et qui  s'investissent.

    Il a salué l'ensemble des personnels du Lycée, ceux qui oeuvrent dans l'ombre, et bien sûr les professeurs, venus très nombreux. Il les a tous   félicités pour leurs qualités, leur passion, leur disponibilité.

    Il a eu, nous a-t-il confié, la grande chance de débuter son métier de proviseur au Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine, avec une telle équipe, dans un climat de sérénité, de confiance, climat qui n'est pas étranger aux résultats des lycéens.

    Bernard Poirié a remercié la Mairie de Châtillon sur Seine, la Communauté de Communes, le Conseil général, et toutes les associations qui se sont impliquées dans la vie du Lycée (Lions, Droits de l'Homme etc...).

    En conclusion il a rappelé les valeurs de liberté et de laïcité et a rappelé à tous de ne pas avoir peur d'avoir de l'ambition

    Les élèves du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine ont reçu leurs diplômes

    Beaucoup d'applaudissements ont salué Bernard Poirié et son ancienne équipe , mesdames Couvreux et Boulangeot, et tous les lauréats ravis de se retrouver autour d'un pot bien sympathique.


    1 commentaire
  • "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Le festival proposé par Châtillon-Scènes sur le thème "Au fil de l'onde entrez en Seine" s'est terminé par une exposition, de toute beauté, d'originaux travaux d'élèves de maternelle et de collèges de la ville de Châtillon sur Seine, intitulée "Oeuvres en liberté".

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    L'école maternelle Cailletet, avec la classe de Reynald Fry, son directeur, a réalisé énormément de créations superbes tournant autour de la Seine.

    Le déclic, à l'origine de toutes ces réalisations étonnantes et extrêmement poétiques, a été une sortie que les enfants de moyenne et grande section ont faite sur le site des sources de la Seine, à Source-Seine, où ils ont rencontré un artiste sculpteur , Eric de Laclos.

    C'est Eric de Laclos qui a réalisé la belle statue de Sequana qui se trouve maintenant non loin de la source.

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Eric de Laclos leur a fait connaître sa passion pour les ex-votos trouvés sur le site, ex-votos qu'il reproduit dans son atelier de Champagny, en bois et en pierre.

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Les enfants, sous sa direction, ont sculpté des ex-votos en bois...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Puis ils en ont créé en argile...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    De retour dans leur classe ils ont peint la végétation du bord de Seine...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Puis ils ont composé des tableaux étonnants où le visage de la déesse Sequana révèle, selon l'endroit où on la regarde, la végétation du bord de rivière...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    D'un côté....

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    de l'autre !

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Une autre réalisation poétique: le visage de Sequana, flotte dans la rivière en papier mâché, accompagnée de poissons et de fleurs...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Une sortie dans la ville de Châtillon sur Seine a permis aux enfants d'observer les nombreux ponts qui enjambent la rivière...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    et de les reproduire en classe...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Un tableau de Georges Braque " Les poissons noirs"  a permis aux petits écoliers de révéler toute leur créativité !

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Les élèves de l'atelier "calligraphie"  du Collège Fontaine des Ducs, sous la direction d'Anne-MarieBlondon, ont fait renaître la Seine qui coule sous leurs fenêtres....

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    La Seine en automne, en hiver....

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    la Seine au printemps et en été...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Les élèves du collège Saint Bernard, sous la direction de leur professeur monsieur Duverger, ont imaginé la Seine, depuis sa source jusqu'à Paris, avec d'étonnants découpages en carton, quel beau voyage !

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Yolande Estrat, Présidente de Châtillon-Scènes, a présenté l'exposition aux très nombreux visiteurs qui se sont pressés  dans la salle des mariages de l'Hôtel de Ville pour admirer les superbes réalisations des  élèves de trois établissements de la ville: l'école Maternelle Cailletet, l'atelier calligraphie du collège Fontaine des Ducs et la classe de monsieur Duverger du collège Saint Bernard..

    Elle a rendu un bel hommage aux enfants et à leurs enseignants qui par leur travail collectif ont permis cette étonnante et magnifique exposition.

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Reynald Fry, Directeur de l'école Maternelle Cailletet était absent pour cause d'accident, Yolande Estrat a lu le texte qu'il lui a envoyé et qu'il aurait dû dire lui-même :

    L’eau, source de vie est un sujet d’émerveillement intarissable. Pour mes élèves, il a été question d’un retour aux sources ou plus exactement d’un retour à la Source : explorer le monde aquatique et ses richesses à préserver, poser un regard attentif sur le patrimoine architectural qui les entoure ou encore se plonger dans les traces d’un passé qui a façonné leur quotidien.

    Au détour d’un méandre, ils ont fait la rencontre de personnages singuliers : la déesse Séquana, le gardien de la Source et surtout le sculpteur de la source, Eric de Laclos. Ce dernier a partagé l’espace d’une journée, ses contes, ses rêves et ses mains pour initier les enfants à la technique du bois gravé.

    Les bords et les ponts de Seine ont accueillis mes élèves à maintes reprises et se sont laissé observer sous le regard bienveillant de Séquana.

    Une fois encore, Mme Estrat nous a conviés au voyage, celui de la connaissance, de la curiosité, celui qui forme les esprits dès la jeunesse…

    Anne-Marie Blondon a expliqué le sens du travail des élèves qu'elle accueille, en dehors des heures de cours, dans l'atelier calligraphie du collège.

    Je m'y étais d'ailleurs rendue pour les voir travailler, cliquer sur ce lien :

    http://www.christaldesaintmarc.com/au-college-fontaine-des-ducs-des-eleves-s-inspirent-de-la-seine-qui-co-a125617866

     

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Jérémie Brigand, Président de la Communauté de communes du Pays Châtillonnais, et le Vice Président Eric Dudouet, après avoir félicité chaleureusement élèves et enseignants, ont remis un beau livre à chaque classe participante.

    Un livre pour l'atelier calligraphie du Collège fontaine des Ducs remis par Jérémie Brigand, Président de la Communauté de Communes...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    Un autre ouvrage pour les élèves du collège Saint Bernard, remis par Eric Dudouet, Vice-Président de la Communauté de Communes...

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    La classe de grande et moyenne section de Reynald Fry n'étant pas présente, Yolande Estrat est allée plus tard à l'école Maternelle Cailletet lui  porter sa récompense : un livre, des petites graines à semer ainsi qu'un goûter pour les enfants.

    Le Maire de Châtillon sur Seine, Hubert Brigand a été très surpris,  étonné et ravi par la beauté des réalisations exposées... Lui aussi a félicité toute cette jeunesse qui par ses créations, participe à la valorisation de notre pays Châtillonnais. Une idée lui est venue : pourquoi ne pas faire venir des classes des agglomérations parisiennes qui longent la Seine, Seine qu'ils ne regardent peut-être même pas, pour leur faire découvrir celle, si belle, qui coule chez nous !

    "Oeuvres en liberté, une superbe exposition de travaux d'élèves a été proposée par le festival de Châtillon-Scènes

    L'exposition a continué d'attirer beaucoup de visiteurs le dimanche et le lundi suivant, tant elle a été extraordinaire, elle a donc terminé en beauté le cycle "Au fil de l'onde, entrez en Seine" de l'association Châtillon-Seine.

    Rappel de toutes les manifestations  2016 de Châtillon-Scènes sur ce très riche sujet  "Au fil de l'onde, entrez en Seine" :

    http://www.christaldesaintmarc.com/saison-2016-2017-c28627950

     


    1 commentaire
  •  A l'ouverture de l'Assemblée Générale des Usagers de l'Hôpital, Jean-Lou Germain, Président, a  remercié les élus présents : Jérémie Brigand Président de la Communauté de Communes, Hubert Brigand Maire de Châtillon sur Seine  et Conseiller Départemental, les nombreux maires des villages du Châtillonnais, monsieur Paul  Gueneau président de l’Association des Acteurs de santé du Châtillonnais.

    Bernard Rouault, directeur du CH-HCO , était représenté par Pascale de Bernard.

    Quelques  personnes  se sont excusées : le docteur Sfeir chef du pôle de gérontologie, Marie-Aude Bailly ,responsable du site de Vitteaux, Messieurs Fonquernie et Frappart membres du CA de l’association.

    L’association a maintenant dix ans d’existence. Le nombre d’adhérents est toujours très élevé mais il se renouvelle peu, car chaque année les décès d’adhérents ne sont que peu compensés par de nouvelles adhésions. Le nombre d’adhérents en dehors du Châtillonnais est très limité, ce qui est dommage.

    L'Assemblée Générale des Usagers de l'offre de soins et du Centre hospitalier de la Haute Côte d'Or

    L’association continuera jour après jour à se battre en faveur du Centre Hospitalier.

    Le choix délibéré d’accompagner la transformation d’un établissement traditionnel en un hôpital moderne s’est révélé salutaire.

    Notre Centre Hospitalier dispose de 30 services, plus 3 à compétence, sur l’ensemble de la Haute Côte d’Or dont 2 mobiles, propose 48 spécialités ( sur 3 sites) en consultations externes et offre 1211 lits dont 583 en EHPAD.

    L’Assemblée Générale Extraordinaire a permis de changer le nom de l’Association, qui se nomme à présent « Association des Usagers de l’Offre de Soins et du Centre Hospitalier de la Haute  Côte d’Or »

    Ce changement a été approuvé à l’unanimité.

    L'Assemblée Générale des Usagers de l'offre de soins et du Centre hospitalier de la Haute Côte d'Or

    Compte-Rendu de l'Assemblée Générale des Usagers de l'offre de soins et du Centre hospitalier de la Haute Côte d'Or

    Rapport d'activités et Moral

    Le rapport d’activités et moral a été présenté par le Vice-président Roger Saget

     Le Vice-Président a eu une pensée pour les membres du CA et pour les adhérents que les affres de la maladie n'ont pas épargnés.

    L'implication de l'Association au sein du Centre Hospitalier de la Haute Côte d'Or est totale et ce, dans un excellent climat relationnel et d'écoute avec les personnels, les médecins et la direction de l'établissement.Elle a eu à coeur, également, d'entretenir un partenariat constructif avec les élus de la Communauté de Communes, le Pôle Médical et l'Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche Comté.

    Le Président a été nommé par le Préfet de Région au Conseil de Surveillance du centre Hospitalier pour cinq ans avec voix délibérative. Le Vice Président a été nommé par le Directeur de L'ARS pour trois ans à la Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge pour les cinq sites hospitaliers de Centre (Châtillon, Montbard, Saulieu, Vitteaux et Alise Sainte Reine)

    A part ces nominations tous deux participent également au Comité d'éthique de l'établissement, aux conseils de la vie sociale des sites et des cinq EHPAD, au Comité de lutte contre les infections nocosomiales (CLIN), à la commission d'activité libérale, au comité de liaison alimentation et nutrition (CLAN), au Comité de bien traitance en EHPAD.

    La loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016 a remplacé la CRUPC par une commission des usagers. Cette nouvelle commission renforce les droits des usagers. Un résumé se trouve dans le bulletin d'information N°16

    Groupement hospitalier de territoire

    Le Vice Président Saget est le représentant des usagers du Centre Hospitalier à la commission des usagers du groupement Hospitalier 21/52. Le groupement vise à rassembler tous les établissements publics de santé d'un territoire afin de construire une offre de soins graduée, organiser des parcours de soins, renforcer les coopérations et ce autour d'un établissement support, le CHU de Dijon. Il est imposé par la loi de santé de janvier 2016. Cette nouvelle entité va conduire à de nécessaires économies en complément de l'obligation de retour à un équilibre financier par les établissements. Le rôle des usagers au sein de la commission sera très important car ils devront veiller à ce que la population continue à avoir accès à des soins de qualité et de proximité.

    Concertation

    Comme les années précédentes, le Vice-Président et le Président ont une rencontre de travail au minimum une fois par mois. La consultation par mail ou par téléphone est la règle ainsi que des rencontres ou participation aux instances en binôme chaque fois que possible.

    Réunion du Conseil d'Administration

    Le Conseil d'Administration s'est réuni une fois par trimestre, aide précieuse du bureau, c'est un lieu d'échanges constructifs et animés. Le consensus est de rigueur pour toutes les décisions.

    Rencontre du Directeur du centre Hospitalier

    Président et Vice-Président rencontrent le Directeur du Centre Hospitalier une fois par trimestre pour faire un point sur leurs suggestions, le traitement des problèmes qui ont été signalés. Par exemple les prises de rendez-vous et l'accueil des usagers dans les secrétariats. C'est l'occasion d'accéder à une information actualisée. Ces rencontres sont l'occasion d'un dialogue cordial, constructif, efficace dans le respect des prérogatives de chacun.

    Contrat local de santé

    Au mois d'avril,l'Association a participé en tant que cosignataire à la signature du 2ème contrat local de santé du Pays Châtillonnais. Ce nouveau contrat fait la part belle à la problématique de la démographie médicale avec une priorisation de la recherche active de médecins généralistes. L'association participe au comité de programmation du contrat local de santé, au groupe de travail offre de soins en Pays Châtillonnais

    Rencontre de l'association des acteurs de santé du Pays Châtillonnais

    Cette association, forte d'environ 55 adhérents est constituée de professionnels de santé libéraux, elle pour but de renforcer l'accès aux soins et la prévention, favoriser l'installation de nouveaux professionnels de santé, améliorer le service rendu aux usagers.

    Son Président, monsieur Gueneau, pharmacien à Sainte Colombe sur Seine, invite l'association chaque année à l'AG qui a eu lieu cette année le 17 novembre.

    Audit de certification du Centre Hospitalier

    L'Association a été sollicitée pour participer aux réunions préparatoires. Le Vice-Président a été audité par la commission de contrôle en tant que représentant des usagers le 29 février 2016. La certification de l'établissement est renouvelable tous les 4 ans.

    Résultat excellent et remarquable pour le Centre Hospitalier qui a obtenu son renouvellement sans recommandations ni réserves.

    Bulletin d'information

    L'association a envoyé aux membres cette année deux bulletins d'information (N°15 et N°16) Dans un prochain bulletin sera actualisée la liste des services et consultations externes pour les cinq sites du Centre Hospitalier de la Haute côte d'Or. Voici l'adresse mail de l'association : usagerschhco@gmail.com

    Activités de représentation

    OCT, autrement dit Optical Cohérence Tomographie ou tomographie par cohérence optique.

    Le 22 mars l'Association était présente à l'inauguration de l'appareil mis en place dans le service d'ophtalmologie  du docteur Jarroch sur le site de Châtillon. Cet appareil permet de surveiller l'évolution des maladies oculaires et d'éviter les déplacements à Dijon pour les patients.

    Le CCAS de la ville de Châtillon sur Seine a financé l'achat à la hauteur de 30 000 euros. Compte-tenu du caractère indispensable de cet équipement pour les usagers, l'Association a financé le complément soit 2 000 euros. L'association a à coeur de soutenir et d'accompagner la modernisation de notre hôpital de proximité.

    Jardin de stimulation mémoire

    Le 19 octobre le Vice-Président  a représenté l'Association à l'inauguration du "Jardin de stimulation", réalisé dans l'enceinte du Val de Brenne à Montbard. Cette réalisation remarquable, unique en France dans sa conception, est un atout majeur pour les résidents et les patients atteints de la maladie d'Alzheimer. Elle va être mise à disposition de tous les établissements du Centre Hospitalier. Il reste à réaliser un accès aisé pour la circulation des personnes en fauteuil roulant.

    Assemblée Générale du Syndicat Intercommunal à vacation unique

    A l'invitation de son Président Gilles Seytre, l'association était présente, elle soutient tout particulièrement cet organisme particulièrement actif et efficace au service de la santé de la population

    Cérémonies des Voeux

    Comme chaque année le Président et le Vice-Président ont représenté les membres de l'Association aux cérémonies de voeux au personnel à Vitteaux et à Montbard. Lors de la prise de parole le Président a remercié au nom des membres les personnels soignants, techniques et administratifs pour leur professionnalisme.

    Le rapport moral et d'activités a été approuvé à l'unanimité.

    Compte-Rendu de l'Assemblée Générale des Usagers de l'offre de soins et du Centre hospitalier de la Haute Côte d'Or

    Le rapport financier 2015-2016 et le budget 2016-2017 a été présenté par Micheline Gabin Trésorière

    Les vérificateurs aux comptes Bernard Chauvot et Jacques Lombaert ont été remerciés pour leur travail.

    L’année écoulée l’Association a participé à la hauteur de 20000 euros à l’achat d’un appareil pour le service d’Ophtalmologie, elle se propose pour l’année à venir d’apporter son aide pour la somme de 500 euros à la réalisation du jardin de stimulation mémoire sur le site de Montbard.

     Le rapport financier a été approuvé à l’unanimité

    Renouvellement du conseil d’Administration.

    Le Conseil d’Administration de l’Association comporte actuellement 14 membres, mais conformément aux statuts, il peut en compter 18.

     7 membres étaient renouvelables :

    Roger Saget, Micheline Gabin, Lucien Frappart, Paule Jacquinot, Etienne Klein, René Paquot et Valérie Pastoret.

    Ils sont tous réélus à l’unanimité.

    Une candidate s’est fait connaître : Mireille Seytre.

    Elle est élue à l’unanimité.

    Jean-Lou Germain a repris la parole  pour parler des dossiers qui retiendront en cette année 2016-2017, particulièrement l'attention de l'Association :

    -Mise en place du GHT 21-52 : elle veillera à ce que notre Centre Hospitalier sorte renforcé de cette réorganisation.

    -Suivi de maintenance et de rénovation permanente de l'ensemble des services des services des différents sites.

    -Suivi des projets de réorganisation des services techniques : cuisine centrale, blanchisserie et magasins en particulier.

    -Implication et suivi du nouveau contrat local de santé dont l'Association est cosignataire

    -Enfin comme de coutume, l'Association s'efforcera de faire remonter au jour le jour les réclamations et suggestions

    Compte-Rendu de l'Assemblée Générale des Usagers de l'offre de soins et du Centre hospitalier de la Haute Côte d'Or

    Hubert Brigand, Maire de Châtillon sur Seine s'est félicité que l'hôpital de Châtillon sur Seine ait gardé ses Urgences, on peut y accéder 24heures sur 24, ce qui est rassurant pour la population Châtillonnaise. Un appareil nécessaire au service d'ophtalmologie a été acquis , avec l'aide de l'association des usagers de l'hôpital, ce qui permet au docteur Jarroch de donner plus de consultations et d'éviter de se rendre à dijon.

    Il a évoqué une collaboration hospitalière entre la Haute Marne et la Haute Côte d'Or qui correspondrait à ses souhaits, et à ceux des usagers.

    Compte-Rendu de l'Assemblée Générale des Usagers de l'offre de soins et du Centre hospitalier de la Haute Côte d'Or

    La conférence qui a suivi a beaucoup intéressé les membres de l'Association, elle s'intitulait

    "L'accompagnement en fin de vie et les directives anticipées".

    Cette conférence a été présentée pa rle docteur Pascale Michel et par Brigitte Ragot infirmière spécialiste, toutes deux animatrices de l'Equipe Mobile de Soins Palliatifs de la Haute Côte d'Or.

    Cette conférence a eu pour but d'informer le public sur les différentes lois qui régissent l'accompagnement de la fin de la vie et les soins palliatifs (circulaire Laroque, lois de 1999 et 2002, loi Léonetti de 2005, loi Léonetti-Claeys de 2016 )

    Les intervenantes ont fortement incité toutes les personnes présentes à consigner par écrit quels sont leurs souhaits de fin de vie, refuser par exemple l'acharnement thérapeutique, l'euthanasie, mais au contraire demander les soins palliatifs. Il faut faire cette déclaration lorsque l'on est en forme, ou plus tard devant témoins. Elle évite bien des souffrances, des traitements du chimiothérapie inutiles et onéreux, des batailles juridiques (cas Vincent Lambert).

    Pour en savoir plus sur la mission de l'équipe mobile de soins palliatifs de Haute Côte d'Or, cliquer sur ce lien :

    « EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS DE LA HAUTE CÔTE D.docx »

    Compte-Rendu de l'Assemblée Générale des Usagers de l'offre de soins et du Centre hospitalier de la Haute Côte d'Or

    Jean-Lou Germain a remercié les deux intervenantes, mais aussi les membres du CA , la trésorière et la secrétaire de l'Association, tous ceux qui oeuvrent pour que l'ensemble de l'offre de soins dans le Nord Côte d'Or, réponde pleinement à l'attente et aux besoins des usagers

    Adhérez, faites adhérer à l'Association des Usagers de l'Offre de Soins et du Centre Hospitalier de Haute Côte d'Or, a conclu le Président, et à l'année prochaine si vous le voulez bien.


    1 commentaire
  •  Durant le mois de novembre, les "micro-crèches" châtillonnaises ont ouvert leurs portes au public.

    J'ai eu le plaisir d'aller visiter celle de Recey sur Ource, invitée par Jérémie Brigand, Président de la Communauté de Communes.

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    La compétence des centres  Relais Petite Enfance, nous a expliqué  Jérémie  Brigand, est exercée par la Communauté de Communes, mais elle a délégué la gestion des centres à la fédération Léo Lagrange.

    La Communauté de Communes du Pays Châtillonnais a investi dans les trois  micro-crèches  Châtillonnaises (Recey sur Ource, Baigneux les Juifs, Sainte Colombe sur Seine ) et le pôle Petite Enfance à Châtillon sur Seine, 400 000 euros.

    A noter que le Conseil Départemental , la CAF et la MSA participent également financièrement à ces structures.

    Dans le Pays Châtillonnais, plus de 200 familles utilisent ces micro-crèches qui représentent un plus pour les communes où elles ont été créées. En effet des couples avec de jeunes enfants n'hésitent pas à s'y installer sachant qu'il y a une crèche et également, pour plus tard,  une école...

    Vingt cinq emplois ont été ainsi créés dans le Châtillonnais.

    A Recey sur Ource, cinq salariés travaillent à la micro-crèche : la directrice Laure Marie , 3 animatrices et une personne pour l'entretien des locaux, 10 enfants peuvent y être accueillis.

    Le maire de Recey sur Ource, deux membres de la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais, son Président Jérémie Brigand, Laure Marie, directrice de "L'Ile aux enfants" (en bleu),  Christelle Terrillon, coordinatrice du pôle Petite Enfance à la Communauté de Communes, et deux animatrices, lors des portes ouvertes du mercredi 16 novembre.

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    Et maintenant quelques images de cette ravissante et accueillante micro-crèche "L'Ile aux enfants" de Recey sur Ource .

    le "Parc" où les bébés peuvent s'ébattre en toute sécurité...

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    Le lieu de restauration :

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    La tisanerie où l'on réchauffe  les repas livrés en liaison froide par une entreprise qui dessert les trois micro-crèches Châtillonnaises et le pôle Petite enfance de Châtillon sur Seine :

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    La salle de toilette, de soins, de changes...

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    La salle de repos...

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    Ce lit accueille actuellement un bébé de deux mois et demi !

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    Le miroir indispensable...

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    Beaucoup de jeux éducatifs, tout ce qu'il faut pour des travaux manuels sont rangés dans ces meubles fonctionnels...

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    "L'Ile aux enfants", la Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    et les casiers où les enfants rangent leurs petites affaires lors de leur arrivée ...

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

    A noter que l'Ile aux enfants se trouve dans l'ancienne maison natale du Père Lacordaire !

    La Micro-Crèche de Recey sur Ource a ouvert ses portes !

     


    1 commentaire
  •  Dominique Masson m'envoie un très bel article qu'il a écrit au retour de son voyage à Stuttgart. Merci à lui pour sa contribution au blog !

    Courage civique et nazisme

     Tel était le thème préparé cette année par les professeurs du lycée Hölderlin de Stuttgart pour les 22 élèves des classes de première et de terminale du lycée Désiré Nisard de Châtillon, encadrés par madame Bongard, professeur d’allemand et monsieur Denivelle, professeur d’histoire-géographie, ainsi que par monsieur Masson, lors de leur séjour, du 26 au 30 septembre.

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    L’expression « courage civil » (courage des individus d’avoir leur propre opinion) et «courage civique » (courage en tant que citoyen de l’état), en usage depuis le XIXe siècle,  a des origines françaises, mais cette notion existait déjà à l’époque grecque.                                                             

    Le chancelier Bismarck  unit en 1847  les deux concepts dans un mot : « Zivilcourage », tout en reconnaissant que c’était une vertu rare en Allemagne.                                                                   Faire preuve de courage civique, c’est avoir le courage de s’interposer dans un contexte non guerrier. Le citoyen courageux s’expose délibérément à un danger dés lors qu’il s’agit de préserver des relations pacifiques au sein de la société. Attentif, il intervient quand quelqu’un est traité injustement sans se soucier s’il doit prendre certains risques pour rétablir la situation. Par exemple, en présence de deux personnes qui se disputent, il ne détournera pas les yeux. A l’opposé, le citoyen sans courage, lui, détourne les yeux, ne prend pas position, n’intervient pas et ne vient pas en aide. Certes, il échappe momentanément à un certain danger, mais, en fait, il encourage indirectement ces forces au sein de la société qui finiront par troubler sa propre tranquillité.

    A la « Maison de l’histoire », élèves français et allemands  ont cherché ensemble des exemples de courage civique et ont joué de petites scènes  montrant une non-intervention de la part des passants.

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (Scène dans une salle du musée Haus der Geschiste)

    Une visite a été ensuite organisée au Killesberg, colline de Stuttgart où  de grands bâtiments servirent au troisième Reich à parquer les juifs, qui étaient ensuite dirigés vers la gare nord de Stuttgart pour être déportés.

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

     (Stèle érigée au Killesberg)

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (détail de la stèle)

     

    (L'ancienne gare du Nord)

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (Un des panneaux de la gare du Nord montrant les juifs en attente de départ)

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (Monument de la gare indiquant les noms de déportés juifs st tziganes, ainsi que leur destination )

    L’association « Lernort Gedenkstätte » est chargée de montrer comment, au travers de deux stèles érigées là, la ville  de Stuttgart a pris lentement en compte le génocide juif. Les habitants à l’époque qui voyaient passer les files de juifs partant vers la gare ne sont pas intervenus. Cette association,  composée de dix membres, bénévoles, est patronnée par la ville de Stuttgart, qui met en œuvre un programme afin d’établir un lien entre passé, présent et avenir, afin que les jeunes connaissent l’histoire et soient formés à la démocratie active.

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (Quelques membres de l'association Lernort Gedenkstätte qui nous ont guidés)

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (L'un des panneaux du chemin de mémoire établi dans la ville de Leonberg)

     Ensuite eut lieu la visite du camp de concentration de Leonberg, à 17 km de Stuttgart.

     Au printemps 1944, un camp annexe au camp  du Struthof-Natzweiler fut installé à Leonberg (le camp du Struthof avait sous sa responsabilité 60 camps annexes). Dans les baraques étaient enfermés des détenus de 24 pays européens, avant tout de la Pologne, de l’URSS, de la France, de la Hongrie, des Balkans et de l’Allemagne. Les déportés durent aménager deux  tunnels autoroutiers pour abriter l’usine Messerschmitt d’Augsbourg endommagée par les bombardements de 1943/1944.

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

     (Maquette montrant une partie du camp et les tunnels)

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (Le tunnel aujourd'hui transformé en musée)

    A l’intérieur de ces tunnels seront fabriqués des ailes d’avions à réaction Me-262 (un seul de ces tunnels existe encore aujourd’hui).

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (Panneau du chemin de mémoire montrant la production des ailes de Messerschmitt)

    Peu de jours avant l’arrivée des français, le 11 mars 1945, 248 déportés sont transférés vers Bergen-Belsen et près de 2 000 autres déportés partent à pied vers Allach, annexe de Dachau. Au total, le camp vit passer environ 2500 déportés ; il y aura environ 400 décès. A l‘époque, beaucoup d’habitants de Leonberg essayérent d’ignorer l’existence du camp et détournaient leur regard quand ils croisaient les détenus marchant dans les rues. Seulement peu d’entre eux aidérent les prisonniers, risquant à leur tour de lourdes peines.                                                                           Ce n’est qu’en 1999 qu’une association fut créée, afin de préserver le tunnel, établir le contact avec les anciens détenus encore vivants et faire connaître cet épisode de l’histoire allemande aux plus jeunes.

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (Monument du souvenir, érigé devant l'entrée du tunnel)

    En 2013, la conservatrice du Musée d’Histoire allemande de Berlin soulignait que « le nom d’Hitler exerce un charisme négatif.  L’empereur Guillaume II et Bismarck  n’attirent pas autant de monde. C’est un fait. Mais cet intérêt a aussi trait au Sonderweg, au chemin particulier des allemands qui n’ont pas été capables de se libérer par eux-mêmes du Führer et n’ont donc aucun motif de fierté. Ils cherchent encore et toujours à comprendre comment cela a été possible et s’interrogent sur le courage civique qui a fait défaut à leurs aïeux ».

    Ces échanges annuels entre jeunes allemands et jeunes français servent à leur faire mieux comprendre ce qu’est la démocratie active.

    Les élèves du Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine se sont rendus à Stuttgart étudier le thème "Courage civique et nazisme"

    (Elèves allemands et français après leur travail sur le nazisme aux Archives Fédérales de Ludwigsburg)

    (D.Masson)


    votre commentaire
  •  Le lac de Marcenay, le plus grand lac de Côte d'Or, a été vidangé le lundi 14 novembre et les jours suivants.

    Jean-Pierre Gurga a assisté à cette vidange spectaculaire, il m'adresse aujourd'hui ses magnifiques photos des différentes espèces de poissons pêchées.

    Voici tout d'abord le bassin de la pêcherie :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    Un brochet de deux ans :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    Des silures de taille respectable :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    En voici un de 2, 06 mètres, pesant plus de 50kgs  ! :

    Les poissons du lac de Marcenay, capturés lors de la vidange du lac, de bien belles photos de Jean-Pierre Gurga...

    La table de tri :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    Un amour Blanc :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    Une carpe miroir :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    Un autre amour blanc :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    De gauche à droite : des carpes communes, des tanches, un silure :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    Une énorme tanche :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    Une carpe commune :

    La vidange du lac de Marcenay , vue par Jean-Pierre Gurga...

    Les photos sont bien entendu cliquables pour mieux les admirer !

    Merci Jean-Pierre pour vos superbes photos qui vont ravir les lecteurs du blog .


    votre commentaire
  • Jean-Pierre Gurga m'envoie un bien beau texte accompagné de superbes photos. A l'instar de l'aigrette dégustant son brochet, régalez vous avec ses photos cliquables.

     Etang de Marcenay, jeudi 20 octobre, 16h43

    Cela fait près d’une heure et demie que je suis installé à la tête de l’étang, en bordure de la roselière, dans l’espoir de faire quelques photos d’oiseaux dont le nombre cette année est très important. Il y a des grèbes huppés, des foulques, des cygnes, des cormorans et plusieurs espèces de canards. Sans oublier les hérons cendrés et les gracieuses aigrettes au plumage blanc, toujours plus nombreuses.

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    Depuis plus de  trois semaines l’une d’elles, solitaire, a élu domicile à une bonne centaines de mètres de là, à proximité d’une vieille barque coulée depuis bien longtemps et mise à jour en raison du niveau très bas de l’étang. Régulièrement, entre périodes de repos et de toilette, elle vient pêcher en face de moi, au milieu des canards et des cormorans en activité permanente. Une belle aubaine pour elle. Avançant à pas lents, souvent immobile,elle attend au milieu de ce remue-ménage qu’un poisson dérangé passe à sa portée pour s’en saisir d’une rapidité incroyable.

    Je fais quelques photos sans grand intérêt, en attendant mieux, quand l’arrivée impromptue d’un promeneur et la conversation qui s’ensuit, font fuir l’aigrette apeurée, qui rejoint aussitôt son aire de repos. J’invite le promeneur qui ne m’a pas reconnu à cause de mon accoutrement, à me rejoindre, et, le hasard faisant bien les choses, il se trouve que nous nous connaissons bien. C’est l’occasion de parler de l’étang, de son avenir, de ses poissons, de ses oiseaux, l’occasion de se remémorer de lointains souvenirs de pêche et de parler d’amis communs, perdus de vue depuis de nombreuses années.

    Au bout d’un certain temps, et contre toute attente, l’aigrette, qui  est loin d’ignorer notre présence, mais qui juge notre comportement suffisamment rassurant, revient pêcher au milieu des autres oiseaux  toujours aussi nombreux et actifs.

    L’ambiance est chaleureuse, nous discutons à voix basse afin de ne pas les effrayer, tout en continuant d’apprécier le spectacle. Le temps passe, et j’envisage déjà de quitter l’étang, quand soudain, le changement d’attitude de l’aigrette m’interpelle. La tête penchée sur le côté,le cou à ras de l’eau, elle reste figée pendant de longues secondes. Sentant que quelque chose se prépare, je la cadre aussitôt dans le viseur et bien m’en a pris. Quelques secondes plus tard le cou se détend et un coup de bec foudroyant fend l’eau dans une gerbe d’éclaboussures.

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    L'aigrette et le brochet", un bien beau texte de Jean-Pierre Gurga, illustré par ses magnifiques photographies...

    Les photos s’enchaînent les unes derrière les autres. Une scène mémorable que je rêve de photographier depuis bien longtemps, sans trop oser y croire, se déroule sous mes yeux. Elle dure en tout et pour tout trente six secondes, trente six secondes d’immense plaisir mêlé à la fois d’incertitude quant à la réussite des images.

    A mon grand étonnement, l’aigrette, non rassasiée et toujours aussi impassible, continue de pêcher comme si rien ne s’était passé. Quant à moi, je n’ai qu’une hâte: rentrer décharger la carte mémoire sur l’ordinateur afin de visualiser les photos.

    Le lendemain,alors que l’eau a encore baissé, l’aigrette est de retour sur son poste de pêche et continue d’avaler les poissons à cadence régulière. Pas de photos ce jour-là. Pas de regrets non plus, les poissons avalés étant beaucoup plus petits que la veille, et l’aigrette s’étant trop éloignée de la roselière pour espérer des images acceptables…

    Un autre jour peut-être…


    8 commentaires
  • "Goûtez gourmand !"

    Un spectacle en tous points délicieux, pour le corps et l'esprit, a été offert par la Bibliothèque Municipale, aux élèves de CM1 et CM2 des écoles Marmont et Saint-Bernard le matin, et Cailletet et Carco l'après-midi.

    Karine, bibliothécaire a présenté le spectacle devant un auditoire très attentif !

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Charlotte et Honoré, gourmands et gourmets, ont animé ce goûter plein de saveurs intellectuelles et gustatives, et en même temps, mine de rien, ils ont éduqué les enfants sur ce qui est bon pour leur santé, et ce qui ne l'est pas !

    Un spectacle très riche que les professeurs des écoles ont dû exploiter avec les enfants au retour dans les classes.

    Charlotte et Honoré (prénoms bien choisis ) ont réalisé une "soupe au caillou"..qui s'est révélée bien plus riche que prévu ! Le caillou, accompagné de légumes, oeufs, lait, beurre est là pour rendre la soupe très fine en sautant pendant le bouillonnement et en écrasant les légumes ...il fallait y penser !

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Puis les deux gourmands ont évoqué les goûters d'autrefois, comme ceux...de Marcel Pagnol (avé l'assent !) ah les délicieuses tartines de nos grands-mères, bien plus saines que celles d'aujourd'hui...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Pour faire de la pâtisserie, il faut suivre exactement les recettes...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Honoré n'est pas content, car Charlotte est gourmande ...de charcuteries  !

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Mais comme il pense que la gourmandise ce n'est pas uniquement le plaisir de goûter des mets sucrés, il lui offre pâté en croûte, jambons et autres délices...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Aimez vous les glaces ? celles qu'on déguste au bord de la mer...vanille, pistache, chocolat...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

     Tout est il bon pour la santé dans ce que nous achetons dans le commerce ? Charlotte et Honoré ont montré comment lire les étiquettes des produits, comment se méfier de certaines boissons gazeuses que les enfants aiment...et qui font surtout roter (fous rires dans la salle !)

    Ce produit est-il un bonbon ou un bonbec ?

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Pendant tout le spectacle, Honoré a surveillé son gaufrier...hum... quelle  délicieuse odeur chatouillait les narines...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Charlotte, quant à elle, réalisait une maison  en pâtisserie...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Que c'est bon ce que nous avons réalisé !

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Une idée : pourrions nous régaler nos spectateurs ?

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Mais pour cela il faut mettre une nappe sur la  table et revêtir des tabliers...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Voilà c'est prêt !

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Quel plaisir de goûter de si bonnes pâtisseries...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Ce spectacle a été composé de recettes, de poèmes, de chansons, Honoré a dévoilé leur origine...

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Les enfants ont d'ailleurs reconnu bien des textes.

    "Goûtez gourmand !"une délicieuse après-midi pour les élèves des Cours moyens 1 et 2 des écoles Cailletet et Carco de Châtillon sur Seine...

    Ce fut une superbe après-midi pour les enfants qui ont été ravis (Ceux du matin l'ont été tous autant), le spectacle ludique, joyeux, gourmand et... éducatif, a été magnifique de bout en bout...

    Bravo aux comédiens et merci à la bibliothèque d'avoir offert aux enfants un spectacle de cette qualité.


    votre commentaire
  • Cette photo donne une idée de la cohabitation pacifique entre les différentes espèces séjournant sur l'étang. La nourriture y étant très importante, les conflits sont pratiquement inexistants, sauf, assez fréquemment, pour les cormorans entre eux.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Contrairement aux canards, le plumage des cormorans n'est pas enduit de graisse, ce qui les oblige, après leurs parties de pêche de déroulant sous la surface, à "ventiler" et rester de longs moments les ailes écartées, afin de pouvoir se sécher.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Le niveau d'eau baissant, le poisson se rapproche petit à petit de la digue, faisant le bonheur des pêcheurs.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Partout où subsistent des flaques avec des poissons et invertébrés piégés, les aigrettes et autres oiseaux s'en donnent à coeur joie.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Pas de bagarres entre les aigrettes. De temps à autre, elles se toisent, le cou tendu, le bec pointé en l'air, le plumage hérissé, en guise d'intimidation, mais cela ne va jamais plus loin.

    Il en va tout autrement des cormorans en action de pêche. Tant que le poisson est petit et vite avalé, pas de problème. Mais lorsque l'un d'entre eux attrape un poisson beaucoup plus gros, les autres se jettent sur lui sans ménagement pour essayer de le lui ravir.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Trois jeunes cygnes de l'année reconnaissables à la couleur de leur plumage.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Alors que la surface de l'eau est calme, tout à coup, par moments elle semble crépiter. Une vague se forme, avançant à grande vitesse avec un bruit caractéristique que tous les pêcheurs connaissent. Un banc de gardons affolés par une chasse de brochets en cours, tente d'échapper aux prédateurs. Les poissons giclent de toute part, l'eau semble bouillonner.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

     (Les photos de Jean-Pierre Gurga sont cliquables pour mieux les admirer)


    3 commentaires
  • Adieu et hommage à Jacques Noël...

    Yolande Estrat, Présidente de Châtillon Scènes a rendu un bel hommage à Jacques Noël lors de l'achat par le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, d'une sculpture lui ayant appartenu.

    Jacques Noël un passionné de musique liturgique, ancien administrateur culturel (DRAC, Assecarm de Bourgogne, musique danse) avait fondé avec l'abbé Marc Robin le chœur grégorien de Dijon : les Ambrosiniens.

     Investi dans le monde associatif,  Jacques Noël était vice-président du centre d'études musicales bourguignonnes, membre du conseil d'administration de l'association départementale des Amis des carillons, des orgues de Bourgogne, membre des Associations etc…etc…etc.

    Aujourd'hui sur l'invitation de Monsieur Fries, président de l'association des Amis du Musée du Pays Châtillonnais que je remercie, c'est de Jacques Noël natif du Châtillonnais, appelé à Châtillon-sur-Seine : "le Jacquy Noël" dont j'aimerais vous parler. 

    Nous avons fait sa connaissance Noël et moi en 1989, à cette époque jeune présidente de l'association culturelle Châtillon-Scènes, je fus étonnée de rencontrer un monsieur aussi affable, au service de l'autre, aimant la vie, au caractère jovial, un saint Martin contemporain, un cœur gros comme ça!

    Afin de pouvoir le découvrir, je vais vous narrer quelques-unes de ses actions . Titulaire de l'orgue de Molesme, il entreprit par un biais administratif, de faire redonner ses lettres de noblesse à l'instrument, tout comme les vitraux de l'église Sainte-Croix qui devenaient les vitraux dessinés par Bertrand Vivin, réalisés par Pierre-Alain Parrot maître dans l'art du vitrail résidant à Aiserey, vitraux contemporains mettant en exergue l'ordre cistercien et ses fondateurs :

    Robert de Molesme, Albéric, Etienne Harding et Bruno.

     Jacques Noël lors de la réfection de l'orgue de Molesme :

    Adieu et hommage à Jacques Noël...

    Je continuerai en vous parlant des deux orgues de Châtillon-sur-Seine. Il n'hésita pas à monter les dossiers adéquats afin que Monsieur Éric Brothier, Ingénieur des Arts et Métiers, technicien conseil pour le ministère de la culture, puisse venir dresser un état sanitaire des orgues des églises de la ville : le principe d'une intervention d'entretien à caractère limité, certes, devenait indispensable.

    Je pense que de nombreux châtillonnais pourraient donner, à leur tour, quelques témoignages concernant les actions de Jacques Noël en faveur du patrimoine et en particulier du patrimoine châtillonnais.

    Je vais maintenant donner la parole à quelques-uns de ses amis que j'ai pu contacter en octobre 2017 afin d'honorer sa mémoire.

    Sylvain Quoirin, chef de chœur :

    "C'était un ami me dit-il qui a accompagné l'ensemble vocal de Saint Florentin que j'avais créé, c'est grâce à lui que j'ai pu diriger des œuvres avec orchestre, je me souviens d'un mémorable concert avec " Vesprodella BeataVirgine" de Monteverdi, les parties grégoriennes étaient chantées par le chœur des "Ambrosiniens", donner un concert en 2018 pour honorer sa mémoire quelle belle démarche à réaliser ".

    Un autre ami de Jacques Noël, Sylvain Pluyaut organiste, sa ville natale

    Châtillon-sur-Seine :

    " Oui, je jouerai  en mémoire de Jacques  les " Versets de magnificat  du Vè ton de Bénigne Balbastre ! L'histoire de cette œuvre est la suivante et concerne directement Jacques :

    Il avait acheté, il y a 40 ans, à Châtillon-sur-Seine dans une vente, un vieux manuscrit de l'organiste Bénigne Balbastre, organiste de la cathédrale de Dijon, puis de l'église Saint Roch à Paris.

    On ne sait pas comment ce manuscrit est arrivé à Châtillon.

    Jacques a conservé sans l'exploiter ce manuscrit dans sa caverne d'Ali Baba à Dijon, 30 ans durant ,alors qu'il contenait un corpus de pièces inédites originales et chatoyantes du compositeur.

    Finalement, le manuscrit a été édité nationalement il ya 3 ans environ et j'en ai redonné une audition partielle en 2015 à Semur-en-Auxois, avec le chœur des Ambrosiniens : Ce fut le dernier grand concert auquel Jacques a participé ".

    Rappelons que Jacques, sur l'invitation de Monsieur le curé,  le père Houdart, devait présenter ce manuscrit à Châtillon-sur-Seine en 2017.    

    Enfin je vous livre ces quelques lignes écrites par François Tainturier, chef de chœur de l'Ensemble  " Laostic Bourgogne "

    "Quelle belle idée d'honorer la mémoire de notre ami commun, ce cher  Jacques Noël, figure emblématique de la musique et du châtillonnais.

    Chanter près de lui, chanter pour et probablement avec lui fut un bonheur, un honneur.

     Comment oublier, également, l'hommage recueilli autour de la tombe où désormais habite Jacques : il se repose de ses travaux mais ses œuvres le suivent !

    Ce concert à Vix, en fut la preuve.

    1er  juillet 2018.

    Certes, je crois que nous n'oublierons pas la grande écharpe rouge voguant sur le vêtement et ce visage jovial surmonté de lunettes en équilibre sur le front.

    Deux photos de Jacques retrouvées dans les photos de la famille Cuzin :

    Adieu et hommage à Jacques Noël...

    Adieu et hommage à Jacques Noël...

      
        

      


    1 commentaire
  •  René Drappier m'envoie quelques photos de la Seine en automne, merci à lui ...

        Pendant les travaux du SICEC :

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    Après :

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques belles photos de René Drappier

    Quand finira-t-on mon lit ?

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques belles photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques belles photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier.

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier

    La Seine à Châtillon , quelques photos de René Drappier


    2 commentaires
  • Les adhérents de la SAHC se sont impliqués "à fond" dans l'organisation du colloque sur "Vix et les tombes princières" qui s'est déroulé dernièrement à Châtillon sur Seine : ils ont préparé tout le matériel (badges, vidéoprojecteur, signalétique en ville, achat de boissons, viennoiseries, café, verres, boissons, commandes des repas chez le traiteur etc..), ils ont retenu les cars, accueilli les congressistes, les ont conduits salle Luc Schréder, puis à Vix et au Musée, ils ont été présents pour les pauses des matins et du soir en servant boissons et viennoiseries etc...Pour les remercier, le Président Bruno Chaume et  le secrétaire Jacky Stréer ont organisé un amical pot dans les locaux de la SAHC.

    Ces locaux, fournis aimablement par la Municipalité, se trouvent au second étage de la Maison Philandrier. On y accède par le fameux escalier de pierre de la tour...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    Un petit coup d'oeil aux richesses que contiennent ces locaux : une bibliothèque extrêmement importante sur les tombes princières européennes...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    Mais aussi tous les bulletins que la SAHC reçoit d'associations amies

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    Avant l'arrivée du Président Bruno Chaume, Jacky Stréer a remercié tous les bénévoles, car sans eux, il aurait été difficile de réussir parfaitement le colloque... Il a dit la satisfaction des congressistes qui ont été très heureux de l'accueil des Châtillonnais, puis il a demandé si quelque chose avait cloché...non tout s'est bien passé ont dit les adhérents qui ont participé.

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    A l'arrivée du Président toutes les personnes présentes ont partagé le pot de l'amitié en espérant être encore là au prochain colloque....dans environ vingt-cinq ans tout de même !

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires