• René Drappier a suivi la rénovation des rues Buffon et Hutinel, vieilles de près de 45 ans, qui ont revêtu à présent un bel habit noir.

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...

    Plusieurs rues de la ville de Châtillon sur Seine ont été rénovées...


    votre commentaire
  • Lancement de la saison 2020-2021 au Théâtre Gaston Bernard

    Après six mois de fermeture, les retrouvailles approchent ! 
     
    Le Théâtre Gaston Bernard vous invite à découvrir sa nouvelle programmation lors de deux soirées d'ouverture festives inédites rythmées par une scène musicale 100 % Vintage animée par la Compagnie des Gens.
    Deux soirées pour plus de places et de confort.
    Durée : 1h30 - Gratuit - Places limitées
    Réservation et masque obligatoires : 03 80 91 39 51.
     

     RÉOUVERTURE DE LA BILLETTERIE

    Mardi 22, jeudi 24 et vendredi 25 septembre de 14h30 à 18h30
    Mercredi 23 septembre de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30

     A votre écoute 

    Permanences téléphoniques 
     
    Mardi, mercredi, jeudi et vendredi 
    de 9h à 12h et de 14h à 18h30

     
     
    Retrouvez notre actualité sur notre page FB et l'info pratique sur notre site
    http://www.facebook.com/TheatreGastonBernard/ http://www.facebook.com/TheatreGastonBernard/
    http://theatregastonbernard.fr/ http://theatregastonbernard.fr/

     
    Abonnez-vous et bénéficier de réductions jusqu’à 50% ! 

    Renseignements et réservations : 03 80 91 39 51 et resa.tgb@wanadoo.fr  

     

    Situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles
     
    Afin de nous retrouver dans les meilleures conditions restes vigilants et bienveillants. Merci de respecter les nouvelles mesures d’accueil* :
    • le port du masque est obligatoire dès le franchissement des portes du théâtre et pendant toute la durée des représentations
    • du gel hydroalcoolique est à votre disposition 
    • les mesures de distanciation physique sont en vigueur dans l’enceinte du théâtre   
    • un sens de circulation est balisé
    • les places sont non numérotées
    • le public sera placé en salle
    *Ces mesures liées à la COVID-19 peuvent évoluer en fonction des directives gouvernementales.

    votre commentaire
  • Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Catherine Miraton, la directrice du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine, a réuni toutes les personnes qui sont en charge de la jeunesse (enseignants des écoles, des collèges, des lycées, personnes en charge de la petite enfance , bibliothécaires, membres de la MJC etc...) pour présenter le programme théâtral  de la saison qui est destiné à cette période de la vie

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Catherine Miraton a souhaité la bienvenue à tous en rappelant qu'à une situation exceptionnelle  correspondront des mesures exceptionnelles pour la saison 2020-2021 :

    Port du masque obligatoire, sens de circulation à respecter, gel hydroalcoolique à disposition, nombre de places limité et des sièges distanciés (1/2jauge)

    Elle a présenté les personnes qui la secondent :Audrey Bagrowski qui est à l'accueil, Gilles Millet à la technique, et un nouveau venu, Jocelyn Roybier, qui effectue un service civique au sein du TGB.

    Audrey a précisé les jours et les horaires où les spectateurs pourront venir réserver leurs places.(à voir en fin d'article  *)

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    La Directrice du TGB a ensuite présenté le projet du théâtre : la diffusion des spectacles, l'action culturelle  du CLEA (Contrat Local d'Education Artistique et Culturelle) et le soutien à la création.

    Les chiffres clés du CLEA : près de 5 000 enfants et jeunes de la crèche au lycée sont touchés.

    Dix principes fédèrent les acteurs et les partenaires autour du parcours de l'élève de la petite enfance au lycée.

    Ces dix principes sont contenus dans la charte pour l'éducation artistique et culturelle.

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    L'organisation du parcours de l'éducation artistique et culturelle (EAC)  prévoit des parcours qui s'articulent autour du projet de diffusion et de création (représentations et résidences) de la saison jeune public 2020-2021.

    Onze spectacles (33 représentations) et deux résidences de création sont au programme.

    Les parcours EAC comportent

    -Des représentations scolaires pour chaque niveau, ouvertes à l'intergénérationnel

    -Des bords de scène à l'issue de chaque représentation

    -Des dossiers pédagogiques sur demande

    -Des actions EAC en lien avec les spectacles et les résidences de création.

    Voici les propositions jeune public de la saison 2020-2021  (les résumés des spectacles sont à lire sur la brochure indiquée en bas d'article)

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Mais il existe aussi dans la programmation générale du TGB, des spectacles qui peuvent être vus par les enfants, en "hors saison", accompagnés par leurs parents, leurs  grands-parents....

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    Le cycle des parcours de l'EAC est matérialisé par ce joli dessin :

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

    A retenir :

    Contrat EAC : 03 80 9137 26 et eac.tgb@gmail.com

    Réservations, secrétariat, billetterie : 03 80 91 39 51 et resa.tgb@wanadoo.fr

    Les informations récapitulatives pour le personnel éducatif seront envoyées par mail, ainsi que les fiches de vœux  et les dossiers pédagogiques.

    Les représentations scolaires sont toutes au tarif unique de 4 € (gratuit pour les accompagnants)

    La brochure est disponible ici :

    https://drive.google.com/file/d/1rjOHzcxE7ywIzCgThMpph5F9sRaT4vjX/view

    Catherine Miraton a demandé à la fin de la présentation du programme jeune public aux participants s'ils avaient  des questions à poser, certains l'ont fait sur des points précis.

    Présentation des spectacles destinés au Jeune Public, au Théâtre Gaston Bernard, pour la saison 2020-2021

     * Accueil billetterie pour les réservations de la saison 2020-2021 :

    -Mardi 22, jeudi 24 et vendredi 25 septembre de 14h30 à 18h30

    -Mercredi 23 septembre de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30

    -Permanences téléphoniques du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h (03 80 91 39 51)

     


    votre commentaire
  • Sous nos yeux", une exposition à découvrir 

    dès mardi 15 septembre, jusqu'au 15 octobre. 
    Venez découvrir les belles illustrations 

    des plantes de notre région Châtillonnaise 

    réalisées par Lucie de l'Atelier La Mallette.


    Entrée libre aux horaires d'ouverture habituels.


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  • Si vous avez une idée ou un projet, la Fabrique à Entreprendre organise une tournée des entrepreneurs en Haute Côte d'Or.

    La Fabrique à entreprendre fera une halte

    C'est gratuit et sans rendez-vous.
     

    votre commentaire
  •  Dimanche 13 septembre, avait lieu à Châtillon la cérémonie de la libération de la ville de l'occupant allemand.

    76 ans déjà ! et il n'y a plus qu'un petit nombre d'habitants qui s'en souviennent.

    C'est donc dans un climat de grande sagesse que ces cérémonies se sont déroulées.

    Pour clore ce moment de souvenirs avait lieu la remise de la Légion d'Honneur à M Jean PERRIER bien connu de tous les châtillonnais qui lui aussi a participé à l'âge de 20 ans à la libération de la France et c'est grâce à ce genre d'hommes qu'aujourd'hui  nous pouvons vivre libres.

    Merci M. PERRIER ! Toute la population châtillonnaise, avec respect,  vous adresse leurs vives félicitations pour cette récompense nationale bien méritée.

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine

    René Drappier a assisté aux cérémonies de commémoration de la Libération à Châtillon sur Seine


    votre commentaire
  • Le Forum des Associations aura lieu le 13 septembre 2020 sur le site de la Douix

    Pour la deuxième année, le Forum des Associations, organisé par la ville de Châtillon sur Seine et l'Office Municipal des Sports de la Ville , s'est tenu sur le site de la Douix.

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    A l'entrée du Forum, il ne fallait pas oublier d'utiliser du gel hydro-alcoolique et porter autant que possible un masque.

    La Douix, malheureusement, était bien basse, vivement la pluie...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Plus de vingt associations étaient présentes....

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Voici les stands des associations :

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le don du sang :

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Des démonstrations ont eu lieu sur tatami...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    La Compagnie des Gens a réjoui les spectateurs avec ses chansons  de toutes provenance : Ouest américain, Grande Bretagne, France...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Je ne connais plus personne en Harley Davidson !!

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    France-Accordéon a démontré que ses élèves devenaient de plus en plus talentueux, au piano comme à l'accordéon...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Jouer du piano à six mains ce n'est pas banal !

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

    Le Forum des Associations 2020 sur le site de la Douix a remporté un très grand succès...

     


    2 commentaires
  • Les Journées du Patrimoine au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

    Entrée gratuite au musée Trésor de Vix !

    De la collection d'oiseaux naturalisés du 19e siècle à la période Napoléonienne en passant par le Trésor de Vix et la vie quotidienne gallo-romaine, visitez librement et gratuitement l'ensemble des collections du musée, samedi 19 et dimanche 20 septembre, à l’occasion des Journées du Patrimoine.

    L'histoire du Châtillonnais se dévoile...

    Lieu incontournable sur la route des Celtes avec sa pièce maîtresse, le célèbre cratère en bronze de Vix (6esiècle av. J.-C.), aux dimensions et contenances exceptionnelles (1,64 m de hauteur, 1 100 l ), les Journées du Patrimoine seront l’occasion de s’émouvoir devant un témoignage de l'Antiquité encore inégalé à ce jour. Mais pas seulement ! Le musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix réserve à ses visiteurs d’autres trésors comme les oiseaux qui peuplaient le Châtillonnais au 19è siècle, les ex-voto des sanctuaires gallo-romains, ces statuettes présentant les membres malades et les remerciements de guérison aux divinités ; les nombreux objets de la vie quotidienne et de l’artisanat de l'agglomération gallo-romaine de Vertault ; la statuaire de l'époque antique et médiévale ; les bois gravés, rare témoignage de l'art populaire du 17e siècle. Enfin, la collection du maréchal Marmont plongera les visiteurs dans l'intimité d'un proche de Napoléon 1er

    .« Fouille du monument funéraire de la Dame de Vix 2019 - 2020 »

    Cette exposition temporaire propose une immersion dans le monde de la Dame de Vix à l'époque des résidences princières il y a 2500 ans mais aussi de se familiariser avec la prospection archéologique. Sont présentés les notes et des objets issus des fouilles de Jean Lagorgette (1881-1942), pionnier des recherches sur le site de Vix et inventeur du site, des pièces techniques du montage du vase de Vix, des documents d’archives inédits ainsi que le squelette de la Dame de Vix. L’exposition met en lumière les méthodes de l’archéologie contemporaine appliquées à la fouille de 2019 et permet également de revenir sur ce chantier à travers des photos et des vidéos.  

    Informations pratiques:

    Entrée gratuite  samedi 19 et dimanche 20 septembre de 10h à 17h30

    Renseignements au 03 80 91 24 67

    ou accueil@musee-chatillonnais.fr


    votre commentaire
  •  Voici encore de magnifiques photos de Jean-Pierre Gurga, pendant ce début d'été 2020 qui fut si riche en fruits de toutes sortes....

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

    "Fraises, fleurs et cerises", de très beaux clichés de Jean-Pierre Gurga

     


    4 commentaires
  • En 2010, René Drappier avait visité Bourgogne-Fonderie, qui à cette époque fonctionnait encore :

    http://www.christaldesaintmarc.com/une-visite-a-la-fonderie-de-chatillon-sur-seine-a1109529

    Hélas, plus tard, la société Bourgogne-Fonderie (autrefois Bidez-Haller) a fermé ses portes.

    L'emplacement de l'usine a été acheté par la Municipalité de Châtillon sur Seine, et les bâtiments viennent d'être démantelés.

    René Drappier a photographié les étapes de la démolition, merci à lui pour ses photos.

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier

    Le démantèlement de la fonderie de Châtillon sur Seine, vu par René Drappier


    3 commentaires
  • Jean Ponsignon va présenter les trois livres qu'il a écrits à la galerie des Z'un possible à Chamesson


    votre commentaire
  • Dominique Masson, Historien du Châtillonnais, m'envoie un nouveau très intéressant notule sur une sainte Côte d'Orienne, presque oubliée, Catherine Labouré originaire de Fain les Moutiers, mais qui vécut un certain temps à Châtillon, avant de rejoindre le couvent de la rue du Bac à Paris. C'est là qu'elle eut des apparitions de la Vierge Marie.

    Merci à Dominique Masson pour cette étude passionnante.

    Notule d’histoire

    La médaille miraculeuse et Catherine Labouré

     Au début de 1832, l’abbé Aladel, prêtre lazariste et confesseur d’une religieuse de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul, reçoit l’autorisation par l’archevêque de Paris de faire diffuser une médaille représentant la Vierge, qu’une religieuse de cet ordre dit avoir vue, suite à une vision.

    A l’avers, au centre, se trouve la Vierge,représentée en pied, les bras légèrement détachés du corps et les mains ouvertes, d’où partent des rayons de lumière symbolisant les grâces obtenues par son intercession ; Marie écrase sous ses pieds un serpent ; autour, on trouve l’inscription : « O Marie, conçue sans péché, qui avons recours à vous, priez pour nous » ; la date, en bas, de 1830,  est l’année des trois apparitions successives de la Vierge à la religieuse.

    Au revers se trouve, au centre, la lettre M, pour Marie, qui entrelace une barre horizontale qui soutient le pied de la Croix ; au-dessous se trouvent deux cœurs, l’un encerclé d’une couronne d’épines, qui est le cœur de Jésus, et l’autre est transpercé par une épée, représentant la douleur d’une mère voyant son enfant mourir ; et, autour, sont disposées douze étoiles, symbolisant les douze tribus d’Israël et les douze apôtres.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

     Mais, à partir du 26 mars 1832, le choléra déferle sur Paris. Au total, il y aura plus de 20 000 morts.

    Fin mai, l’épidémie semblant reculer, l’abbé Aladel prend contact avec un bijoutier et lui passe commande de la médaille.

    Les 1500 premiers exemplaires sont livrés le 30 juin. La médaille va être d’abord distribuée par les sœurs de la Charité, dans la région parisienne, lors de la reprise du choléra.

    C’est alors que se produisent des miracles et des guérisons de personnes qui ont porté la médaille.

    Dès février 1834, la médaille est couramment qualifiée de « miraculeuse ». En fait, il ne semble pas y avoir corrélation entre la médaille et le choléra, mais, en 1839, 10 millions d’exemplaires de la médaille ont été distribués dans le monde entier (et un milliard en 1876).

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Par contre, la médaille a permis un renouveau de ferveur et de vocations ; alors qu’il n’y avait, en 1830, que 71 entrées au séminaire de la rue du Bac, à Paris, pour les jeunes sœurs de la Charité,il y en a 686 en1854.                                                                                                                        L’abbé Aladel est obligé de faire paraître une « notice historique sur l’origine et les effets de la nouvelle Médaille frappée en l’honneur de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge et généralement connue sous le nom de Médaille Miraculeuse ».  

    Cette notice expliquait les origines de la médaille, mais en restant assez vague : Depuis peu, Sœur M… nous a fait part d’une circonstance que nous avions omise en racontant les trois visions.

    C’est que ces grâces, figures dans les rayons, découlaient avec plus d’abondance sur une partie du globe qui se trouvait aux pieds de Marie ; et cette partie privilégiée, c’était la France ». La notice, imprimée à 10 000 exemplaires en août 1834, fut épuisée en moins de deux mois.

    L’imagerie populaire, entre autre celle d’Epinal va s’emparer de ce fait. On frappe aussi ultérieurement des médailles, associant au revers un saint local, comme saint Vorles.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Devant la ferveur envers la médaille et le nombre croissant de miracles, l’archevêque de Paris ouvre un Procès ; médaille et miracles seront examinés selon les méthodes d’investigation de Rome.

    Mais le principal témoin, la sœur qui a eu ces visions, refuse de témoigner devant le tribunal.

    C’est aussi dans ce sens que la médaille est « miraculeuse », car on ne sait d’où elle vient.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

     Cependant, comme la Vierge avait demandé à la visionnaire de rassembler une confrérie d’enfants de Marie, ce fut chose faite en 1837, avec la création des Enfants de Marie, rassemblant des adolescentes du milieu populaire pour former une élite de piété.

    La Vierge s’était aussi présentée à la visionnaire comme « conçue sans péché ». Dans l’Eglise catholique, plusieurs voix se font entendre pour demander au pape la formulation du dogme de l’Immaculée Conception.

    Après l’avis de théologiens, de cardinaux et des évêques, le pape Pie IX, le 8 décembre 1854, proclame solennellement ce dogme.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Le nom de la sœur qui avait eu ces révélations n’était toujours pas connu mais, si le secret avait été peu à peu éventé par les religieuses de l’Ordre et connu de quelques personnes importantes, comme la maréchale Mac-Mahon, rien ne transpire auprès du grand public.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Ce n’est qu’après sa mort, survenue le 31 décembre 1876, que le secret est révélé à tous et que des miracles se produisent.

    Contrairement à l’usage d’enterrer les religieuses au cimetière, le corps de la sœur est mis dans un caveau à Reuilly, là où elle avait passé l’essentiel de sa vie.La fête liturgique de la manifestation de la Médaille miraculeuse sera célébrée le 27 novembre 1894.

    La sœur voyante sera déclarée « vénérable » le 11 décembre 1907, lorsque sa cause en béatification fut introduite ; elle sera béatifiée par Pie XI le 28 mai 1933.

    Son corps, exhumé le 21 mars et retrouvé intact, dans un « parfait état de conservation », avait été transporté le 22 mai au 140, rue du Bac, à la « maison-mère ».

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Le 11 juin, le même pape approuvait le culte de Marie, reine du monde (Vierge au globe).

    Catherine Labouré fut canonisée le 27 juillet 1947 par Pie XII.

     Car cette sœur, Catherine Labouré, a été appelée la « Sainte du Silence », selon l’expression du pape Jean XXIII.

    Elle est née le 2 mai 1806, dans la ferme de ses parents, à Fain-les-Moutiers, mais perd très tôt sa mère.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    La petite Catherine, surnommée « Zoé », va assez vite se transformer en fermière et seconder son père, tandis que sa sœur ainée, Marie-Louise, part chez les Filles de la Charité, à Langres.

    Chaque fois qu’elle le peut, Catherine se rend à l’église pour prier.

    Une nuit, elle a un songe : un vieux prêtre lui apparaît, qui célèbre la messe et, se retournant, lui fait signe d’approcher, mais Catherine a peur.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Catherine approche de ses 18 ans, mais elle n’est pas allée à l’école et ne sait signer.

    Une cousine, Jeanne (ou Jeannie) Gontard, qui tient un pensionnat à Châtillon (31 pensionnaires en 1841), au 7 rue Saint-Vorles, propose alors de la prendre.

    Comme sa petite sœur, Marie-Antoinette, dite « Tonine », est assez solide pour assumer la maison, son père consent à la voir partir.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

     Quand elle le peut, elle se rend à l’église proche de Saint-Nicolas, où elle rencontre le vieux curé, l’abbé Gailhac, qui lui dit que le prêtre vu en songe pourrait être Saint-Vincent.

    Elle va se rendre aussi chez les Filles de la Charité et là, elle est toute surprise de reconnaître parfaitement, dans une peinture qui y est accrochée, le portrait de ce vieux prêtre qui lui était apparu en songe : les sœurs lui apprennent que c’est effectivement le portrait de Saint-Vincent-de-Paul[i].

     [i]Selon l’abbé Laurentin, il y avait un portrait authentique de Saint-Vincent conservé par les sœurs de Moutiers, attribué à François de Tours, à 2,5 km. de Fain, mais il se trouvait à l’époque dans une salle de communauté réservée aux Sœurs et Catherine ne l’a pas vue lors de ses visites.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Saint Vincent de Paul (1626-1660) était un prêtre français qui, devant la misère spirituelle et corporelle des plus démunis, va fonder, d’abord, en 1625, la Congrégation de la Mission, qui prendra plus tard le nom de Lazaristes, vouée à l’évangélisation des pauvres des campagnes, et, en 1633, avec l’aide de sainte Jeanne de Chantal, les Filles de la Charité, aussi appelées « sœurs de Saint-Vincent-de-Paul » ou « sœurs grises », vouées au service des malades et au service corporel et spirituel des pauvres.

    A Châtillon, l’abbé Pierre Guyotte avait fondé un hôpital, en 1666, et des filles du Vénérable Bénigne Joly vinrent de Dijon s’occuper des malades, en 1704. Pour les pauvres, des dames de charité faisaient des quêtes et se chargeaient elles-mêmes d’en faire la distribution.

    L’une d’elle, veuve et sans enfant, Marie-Joseph de Sainte-Colombe, eut le projet de fonder un établissement des Sœurs de la Charité.

    Son projet fut approuvé par lettres patentes du roi en juin 1787.

    Ayant pu acheter une petite maison « à l’extrémité de la Haute-Juiverie, à l’endroit où la rue se coude brusquement pour tomber dans la rue de l’Isle », trois sœurs « grises » arrivèrent l’année suivante, ayant un traitement de 300 livres chacune.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

     Malheureusement, à la Révolution, les sœurs furent chassées et leur maison vendue le 16 fructidor, an II.

    Cependant, il y avait toujours plus de demande de secours de la part des pauvres.

    Le 22 pluviôse, an XI, le conseil municipal avait sollicité la remise en activité de l’établissement des sœurs de la Charité.

    Grâce à l’insistance du bureau de Bienfaisance, au soutien à Paris du comte de Chastenay et de sa fille, Victorine, et à l’argent de madame de Gissey, veuve d’Alexandre Jouard de Gissey, qui permit de racheter l’ancienne maison des sœurs, trois nouvelles sœurs arrivèrent, le 12 octobre 1804

    [i].En 1828, la sœur Joséphine Cany devint supérieure. Elle avait en particulier, pour la seconder, la sœur Victoire Séjolle, arrivée en 1827.

     [i] Née Viesse, elle décède le 16 mai 1813

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

     Si Catherine a appris à écrire chez sa cousine, elle est mal à l’aise au milieu des jeunes filles de la bourgeoisie locale.

    Elle préfère rentrer chez elle, à Fain, mais elle est résolue à devenir religieuse et s’oppose violemment à son père vieillissant.

    Après un court séjour à Paris, chez l’un de ses frères, elle retourne à Châtillon, au pensionnat, où il y a des changements ; en effet, son frère Hubert a épousé sa cousine et Jeanne est devenue sa belle-sœur.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Catherine fréquente de plus en plus les Filles de la Charité et sympathise avec la sœur Victoire Séjolle, laquelle insiste auprès de sa supérieure, sœur Cany, afin de la recevoir dans la communauté.

    Mais il y a le problème de la dot ; son frère et sa belle-sœur vont y pourvoir, le père de Catherine s’y refusant.

    Au début de janvier 1830, sœur Cany (Anne-Joséphine, qui décèdera le 31 août 1872) envoie son avis favorable à la Maison-Mère, où le conseil des Filles de la Charité l’adopte en ces termes, à la date du 14 janvier : Ma Sœur Cany propose Mademoiselle Labouré, sœur de celle qui est Supérieure à Castelsarrasin.

    Elle a 23 ans, et convient très bien pour notre état ; une bonne dévotion, un bon caractère, un fort tempérament, l’amour du travail, et fort gaie.

    Elle communie régulièrement tous les huit jours. Sa famille est intacte, pour les mœurs et la probité, mais peu fortunée : on presse beaucoup pour la recevoir. 

                                                                               Le 22 janvier, la réponse arrive, et elle est favorable.

    Sœur Séjolle se fait une joie de la former aux prières et à la vie de communauté[i].

    Elle l’initie à la « marmite des pauvres malades » ; deux fois par semaine, le dimanche et le jeudi, vers une heure de l’après-midi, les sœurs donnaient une portion de bouillon aux pauvres de Châtillon qu’ils emportaient ensuite chez eux, et qui était aussi distribuée aux malades.                                                                                                                                 A la mi-mai, l’épreuve du postulat est terminée pour Catherine. Elle empile son trousseau dans une malle : 4 paires de draps mi- usés ; 12 serviettes mi- usées ; de la toile pour chemises et 11faites ; 5 robes (4 d’indienne et 1 de soie violette) ; 4 jupes (dont 1 indienne) ; 4 schals ; 1 fond blanc de laine à passe et 3 de laine noire (dont 1 bien mauvais) ; 13 fichus de soie violette ; 1 morceau de coton ; 30 serre-tête ; 11 mouchoirs de poche ; 3 paires de poches (ce qui tenait lieu de sac à main) ; 3 paires de bas ; 1 corset ; 1 robe noire ; plus la dot offert par son frère et sa belle-sœur, soit 693 francs.

     [i] Quand la sœur Séjolle apprendra, plus tard, qu’une sœur avait été favorisée des apparitions de la Vierge, elle pensera tout de suite que c’était Catherine.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

     C’est à Châtillon que Catherine va prendre la diligence pour Paris, accompagnée de sœur Hinaut, arrivée en 1811 comme supérieure, mais qui avait laissé sa place en 1828 à sœur Joséphine Cany et retournait à la Maison-Mère (elle y décèdera le 21 octobre 1838).                                                           

    Les deux sœurs arrivèrent ainsi, le 21 avril 1830, rue du Bac, car c’est là qu’en 1813, les Filles de la Charité avaient installé leur « maison-mère » et elles y avaient construit leur chapelle, consacrée en 1815.

    Catherine arrive juste avant le transfert des reliques de Saint-Vincent-de-Paul de Notre-Dame à Saint-Lazare, le 25 avril.

    C’est  alors que, revenant de prier devant ces reliques, le cœur de Saint-Vincent lui apparût, trois jours de suite ; puis, à la messe, elle voit l’hostie qui devient transparente comme un voile.

    Et la nuit du 18 juillet, un « enfant » la réveille et l’emmène à la chapelle où  la Vierge lui apparaît.

    Cette apparition se reproduira deux autres fois, en novembre et décembre 1830, la Vierge lui faisant des prédictions et lui ordonnant de faire frapper une médaille[i]. Elle aura encore la vision d’une Croix en 1848.

                                                                                                                    Le 30 janvier 1831, le séminaire s’achève et Catherine prend l’habit.

    Son confesseur, l’abbé Aladel, reçut ses confidences, mais mit du temps à croire Catherine.

    Le 5 février, Catherine est affectée à l’hospice d’Enghien. Fondé en 1819 par la duchesse de Bourbon, en souvenir du duc d’Enghien, il fut transféré à Reuilly en 1829, en y ajoutant la charge de soigner 50 vieux serviteurs de la famille d’Orléans.

     [i] La première apparition eut lieu dans la nuit du 18 au 19 juillet 1830 ; la deuxième, ce fut le 27 novembre ; et la dernière, en décembre. Toutes ont eu lieu à la chapelle de la rue du Bac.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

     Là, jusqu’à sa mort, elle ne cessera de s’occuper à servir les pauvres et les vieillards et de veiller sur la basse-cour, se montrant toujours humble.

    Elle fit trois relations écrites sur les Apparitions de la Sainte Vierge, mais non datées, la première probablement en 1841 et la dernière probablement en 1876.

    Elle décède peu après, le 31 décembre 1876.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    Après la disparition de leur établissement lors des bombardements de Châtillon en juin 1940, les Sœurs de la Charité purent s’installer dans une propriété entre l’allée des Boulangers et la rue Ernest Humblot.

    Peu de choses purent être sauvées de l’établissement bombardé ; l’ancienne grille  fut installée devant la cour de la bibliothèque municipale.

    Egalement, une petite statuette représentant la Vierge tenant l’Enfant Jésus, que Catherine dut voir à Châtillon, fut retrouvée intacte.

    Lors de leur départ de Châtillon en 1999, les Sœurs de la Charité portèrent la statue à Fain-les-Moutiers.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson

    En 1950, le Conseil de l’Europe se mit en tête d’avoir un symbole pour le représenter.

    Après avoir refusé plusieurs projets, la commission chargée de cette mission retint celui d’un fonctionnaire du Conseil, Arsène Heitz.

    Il avait conçu un drapeau bleu sur lequel se détachent douze étoiles, pointes hautes, formant un cercle.

    Les membres du Conseil apprécièrent le ciel sans nuage et la symbolique des douze étoiles, rappelant la perfection, la plénitude et l’unité.

    Plus tard, Arsène Heitz raconta que, ce qui l’avait inspiré, c’était la médaille miraculeuse qu’il portait autour du cou.

    Quant au Conseil de l’Europe, il signa le texte portant l’adoption du drapeau le 8 décembre 1955, le jour de la fête de l’Immaculée Conception.

    "La médaille miraculeuse et Catherine Labouré", un notule d'Histoire de Dominique Masson(Dominique Masson)

     Remerciements à M. Michel Massé et aux sœurs de la Charité de Fain-les-Moutiers

    Bibliographie :

    -Frérot (abbé) : la maison de Charité de Châtillon-sur-Seine, 1788-1888 ; Châtillon-sur-Seine, Pichat, 1888-Laurentin René (abbé) : Vie authentique de Catherine Labouré ; Paris, 1981       -La médaille miraculeuse ; Abbeville ; 1930

     

     


    votre commentaire
  • Lorsque Dominique Masson m'a envoyé sa si intéressante étude sur "la médaille miraculeuse et Catherine Labouré"...

     http://www.christaldesaintmarc.com/la-medaille-miraculeuse-et-catherine-laboure-un-notule-d-histoire-de-d-a201765674

    ...je me suis souvenue que ma mère avait une grande dévotion pour cette médaille miraculeuse de la rue du Bac.

    En effet ma grand-mère lui fit porter, depuis sa petite enfance,  cette médaille de métal blanc, attachée avec une petite épingle de nourrice à l'intérieur de ses sous-vêtements...

    Mais quand elle est entrée dans le monde professionnel, et qu'elle a gagné sa vie, ma mère s'est procuré la médaille de la rue du Bac, mais en or cette fois...

    Elle l'a portée toute sa vie, comme un bijou, la voici telle que je la possède encore :

    La médaille miraculeuse de la rue du Bac....

    La médaille miraculeuse de la rue du Bac....

    La médaille miraculeuse de la rue du Bac....

    Cette médaille l'a assurément protégée, puisqu'elle a quitté ce monde à presque 100 ans...

    Mais j'ai un grand regret, c'est de ne pas l'avoir emmenée à Fain les Moutiers lorsqu'elle vivait avec nous à Châtillon,  pour découvrir le lieu où sa sainte préférée avait passé son enfance, ça lui aurait certainement fait un grand plaisir....

     


    votre commentaire
  • René Drappier s'est rendu aux cérémonies en l'honneur des Tirailleurs Sénégalais morts au champ d'Honneur pendant la dernière guerre.

    Tout d'abord au cimetière Saint-Thibault à Châtillon sur Seine :

    Un hommage a été rendu aux Tirailleurs Sénégalais à Châtillon sur Seine et à Coulmier le Sec

    Un hommage a été rendu aux Tirailleurs Sénégalais à Châtillon sur Seine et à Coulmier le Sec

    Un hommage a été rendu aux Tirailleurs Sénégalais à Châtillon sur Seine et à Coulmier le Sec

    Puis à Coulmier le Sec :

    Un hommage a été rendu aux Tirailleurs Sénégalais à Châtillon sur Seine et à Coulmier le Sec


    1 commentaire
  • Les pétulantes actrices de "La boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Une cinquantaine d'enfants, leurs parents et leurs grands parents ont répondu à l'invitation de la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine pour assister à une "lecture-spectacle" proposée par le Théâtre en Bulles.

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Sarah Kennel-Thiriot, la Bibliothécaire a présenté le spectacle, mais a aussi évoqué les manifestations que proposera la Bibliothèque Municipale en cette année 2020-2021.

    Une dernière visite du fonds anciens et des cachots aura lieu lors des journées du Patrimoine...il faudra en profiter car ce sera la dernière fois  En effet la construction de la médiathèque avance à grands pas et l'accès à l'ancien et superbe "auditoire Royal"  ne sera plus possible...

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Les deux joyeuses comédiennes-lectrices, Chantal et Anouk, de la Compagnie Théâtre en Bulles, ont ensuite entraîné le jeune (et moins jeune) public dans des histoires drolatiques, mais aussi pleines d'empathie pour les personnages évoqués ...

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    "Coincé" nous montre le devenir d'objets et même d'animaux lancés en l'air dans un arbre par un enfant facétieux....

    Un petit garçon veut récupérer son cerf-volant coincé dans un arbre. Le cerf-volant est récalcitrant mais le petit garçon est très persévérant, et surtout, il est doué d'une imagination phénoménale, exubérante...et joyeusement délirante.

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Une autre lecture  nous raconte une semaine dans la vie d'un chat qui ne se gêne pas pour attraper des oiseaux, des souris et même un lapin..

    Bravo à Chantal qui a su si bien se mettre dans la peau d'un chat !

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    L'existence du petit Tom n'est pas de tout repos, il est perdu à l'école, il n'arrive pas à lire, tout va de travers...Heureusement on découvrira qu'il est dyslexique et ses éducateurs pourront l'aider, il deviendra un adulte qui réussira dans la vie !

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....
    Anatole traîne toujours avec lui une casserole, elle lui est tombée dessus un jour, on ne sait pas très bien pourquoi. Cette casserole se coince partout, elle l'empêche d'avancer et de nouer des amitiés...heureusement il arrivera à s'en débarrasser et pourra progresser dans la vie...

    Les images du livre étaient montrées aux spectateurs pendant la lecture.

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Lulu se trouve moche ....
    Cette histoire fait comprendre comment on souffre des reproches,
    des moqueries et du rejet des autres.
    Mais elle montre que si on s'accepte comme on est, on trouve des idées pour s'arranger.
    Et puis l'imagination, le travail, le sens de l'humour et de l'amitié construisent la confiance en soi aussi bien que la beauté !

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Une petite fille veut lire à son père le compliment qu'elle a écrit pour la fête de sa maman...mais ce dernier ne pense qu'à corriger son poème en changeant les rimes...un message d'amour a-t-il besoin de rimes ?

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Avant de quitter les spectateurs, Anouk a dansé sur l'air d' "il était un petit homme, pirouette cacahuète"  pour la plus grande joie de tous et toutes !

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Beaucoup d'applaudissement pour ce duo dynamique  qui, mine de rien avec ses lectures très bien choisies, a fait passer de bien jolies leçons de tolérance, d'amitié et de vivre ensemble à tous les enfants présents.

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....+

    Les pétulantes actrices d' "A chacun sa boulette" ont bien amusé les jeunes et les moins jeunes spectateurs, dans la cour de la Bibliothèque Municipale....

    Un goûter, offert et servi par les bibliothécaires, a suivi la lecture-spectacle pour le plus grand plaisir des enfants présents.

    (Je signale que les livres lus par les comédiennes du Théâtre en Bulles sont disponibles pour les enfants dans la section jeunesse de la Bibliothèque Municipale )


    votre commentaire
  • J'ai publié plusieurs fois sur le blog, des vidéos de Stand ByMe qui nous font connaître notre ville et des villages Châtillonnais.

    Mais Stand ByMe ne fait pas que des vidéos à bord de son bolide, il fait aussi, lorsqu'il est à pied, des photos, et quelles photos !

    Celle-ci, que je trouve superbe, est intrigante...D'où  et comment peut-elle avoir été prise ?

    Eh bien, nous dit son auteur, depuis le haut de l'avenue Joffre tout simplement, avec un télé-objectif bien sûr... Pas par avion, ni drone comme je l'avais tout d'abord cru, bravo l'artiste !

    Stand byMe, par ses superbes photos, magnifie notre ville !

    Le petit passage qui relie la rue Maréchal de Lattre et la rue Maréchal Leclerc magnifié par le photographe, quelle belle lumière !

    Stand byMe, par ses superbes photos, magnifie notre ville !

    La vue sublime de Saint-Vorles sous un ciel annonçant l'orage, avec une lumière dorée particulière, en descendant la rue Docteur Robert, on ne s'en lasse pas.....

    Stand byMe, par ses superbes photos, magnifie notre ville !

    La rue du Bourg la nuit...

    Stand ByMe, avec ses superbes photos, magnifie notre ville !

    Le lavoir mélancolique de la Douix et ses feuilles mortes...

    Stand byMe, par ses superbes photos, magnifie notre ville !

    Et la merveille des merveilles, notre Douix...si belle lorsque l'eau est abondante (ce qui n'est pas le cas en cette fin d'août 2020)

    Stand byMe, par ses superbes photos, magnifie notre ville !

    Pour finir...aucun rapport avec Châtillon, mais Stand ByMe lève aussi son appareil en direction  du ciel et  de la lune !!

    Voici son premier quartier ...

    Stand byMe, par ses superbes photos, magnifie notre ville !

     Stand byMe, par ses superbes photos, magnifie notre ville !

     


    4 commentaires

  • Après ces périodes perturbées par la pandémie le Ciné Club Châtillon 2000 va reprendre son activité en respectant bien sûr les mesures préconisées

    Le 17 septembre 2020  aura lieu dans la salle du Sélect l'Assemblée Générale  de Châtillon 2000 de 20h à 20h30


    Cette AG sera suivie de la projection  du  dernier film de la saison précédente  qui n'avait pas eu lieu suite au confinement

    Dans le cycle " Musique au cœur"   le film  russe de 2018 LETO réalisé par Kirill SEREBRENNIKOV avec Roman Bilyy, Irina Starshenbaum

    Leningrad. Un été du début des années 80. En amont de la Perestroïka, les disques de Lou Reed et de David Bowie s'échangent en contrebande, et une scène rock émerge. Mike et sa femme la belle Natacha rencontrent le jeune Viktor Tsoï. Entourés d’une nouvelle génération de musiciens, ils vont changer le cours du rock’n’roll en Union Soviétique.
    Entre recherches formalistes et captation lyrique d'un bref moment d'euphorie, "Leto" réussit à inventer une image inédite de l'URSS : joyeuse, avenante, mais lucide.

    Un éloge de la force. Celle de l’élan libertaire, celle de l’amour, celle de la musique.

    Séance gratuite
     Il est possible d'assister à cette projection  à 20h30 sans être participant à l'AG

    La secrétaire
    B.MICHEL

    Voici l'excellent  programme des projections pour 2020-2021 (agrandissez le texte en cliquant sur le carré en haut à droite)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires