• René Drappier s'est rendu à la commémoration du 70ème anniversaire de la "jonction" des armées de de Lattre et de Leclerc à Nod sur Seine.

    Il m'a envoyé un texte et des photos. J'y ai joint celles que Jean-Michel Mars  m'a données.

    Merci à tous les deux.

    Nod-sur-Seine : 70e anniversaire de la jonction des deux grandes et valeureuses armées Françaises, de Lattre et Leclerc.

    Cette cérémonie du souvenir commença par un magnifique office religieux emprunt d'une très grande émotion. A la sortie de l'église les deux prêtres saluaient les nombreux drapeaux qui entouraient nos valeureux libérateurs qui arboraient leurs multiples décorations récompensant leur héroïsme. Sur le lieu de la jonction, quelques véhicules d'époque nous ont fait revivre ce moment historique. Un important détachement militaire présentait les honneurs aux nombreuses personnalités civiles et militaire du département qui prirent tour à tour la parole. Retenons le discours de M. le Maire Dominique Bayen qui très ému remercia les hautes personnalités venues l'entourer au cours de cette cérémonie ainsi que les enfants des écoles jouant comme nous le faisions à leur âge à l'arrivée des libérateurs (c'était très mignon). Quel Souvenir !...

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"

    Le soixante dixième anniversaire de la "jonction de Nod sur Seine"


    1 commentaire
  •  "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

    Gilles Surirey, Dominique Masson et Hubert Brigand, ont inauguré la très belle exposition intitulée "Une autre vision de la guerre 14-18", présentée par le Souvenir Français, les Anciens Combattants et les Amis du Châtillonnais, salle des Bénédictines de l'Hôtel de Ville de Châtillon sur Seine

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

    Cette exposition nous montre une autre facette de la grande Guerre , une autre approche, par le biais de cartes postales, de livres aussi bien pour les adultes que pour les enfants de l'époque.

    Une façon un peu moins dramatique d'appréhender cette période du conflit de 1914-1918, un souffle d'air frais par rapport aux expos qui ne nous montrent que des armes ou des uniformes...

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

    Hubert Brigand a rappelé l'existence d'une plaquette recensant tous les événements qui ont eu lieu et auront lieu à Châtillon sur Seine pour commémorer le début du conflit.

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

    De nombreuses cartes postales nous ont été présentées,  évoquant la guerre. Leurs dessins présentaient le plus souvent des enfants pour que les messages guerriers passent mieux. : petits soldats, fillettes infirmières...

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

    Quelques "cartes-photographies", mettant en scène un bel enfant, sont étonnantes ! Ce petit garçon c'est André Bonnuit, le père de Monsieur Bonnuit qui fut maire d'Aignay le Duc !

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

    Poulbot fut bien sûr un grand dessinateur d'enfants pendant la guerre...

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

    Dans cette vitrine on nous présente des livres pour enfants...

    Mon père, en 1916, lisait un journal pour enfant, dont les exemplaires furent reliés en un gros ouvrage conservé pieusement. A mon tour, petite fille, je me suis bien amusée des déboires des "casques à pointe", ridiculisés à l'extrême !

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

    D'autres illustrations pour adultes sans doute...

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénedictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

    De nos jours on ne pourrait plus présenter pareille affiche !

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , souvenir d'une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

    Yves Lhôte a confié aux organisateurs une collection d'objets ayant appartenu à un de ses parents, Léonard Corteggiani, mort au combat le 4 octobre 1914.

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , souvenir d'une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , souvenir d'une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , souvenir d'une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

    Le portrait d'un valeureux soldat qui n'est autre que le père de Michel Massé !

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

    (Remerciements à Messieurs Pluyaut et Bonnuit, et à madame Belot pour leurs documents)

    L'exposition présentée au Château Marmont n'avait duré qu'une demi-journée. Dominique Masson a eu l'heureuse idée de la présenter de nouveau .

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     "Une autre vision de la guerre 1914-1918" , une exposition Salle des Bénédictines

     


    votre commentaire
  • Une exposition à voir à Jully, dans l'Yonne

     La ligne de chemin de fer reliant Nuits-sous-Ravières à Châtillon-sur-Seine, actuellement exploitée pour le fret, va avoir 150 ans puisqu’elle a été ouverte par le PLM le 26 septembre 1864.

    L'Association pour la Sauvegarde et l'Animation du Château de Jully a  organisé, pour marquer cet évènement, et à l’occasion des journées Européennes du Patrimoine, une exposition au château de Jully, commune située sur la ligne.

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    C'est Claude Garino (à gauche) qui a préparé cette superbe exposition, avec l'aide de ses amis.

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Nous avons pu consulter et admirer : :

    - un ensemble de panneaux sur l’histoire de la ligne depuis la genèse à nos jours : documents d’archives, cartes postales, photographies, plans…

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    - une présentation d’objets divers en rapport avec le chemin de fer

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    - De très belles reproductions de locomotives en Meccano :

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

     - un superbe réseau au 1/87 reproduisant une portion de la ligne avec circulation de trains, l'auteur en est Claude Garino ! Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

    Une très belle exposition sur les 150 ans de la voie ferrée de Ravières à Châtillon sur Seine, à eu lieu Jully, dans l'Yonne

     - un diaporama en continu : la ligne hier et aujourd’hui

    Un cahier, écrit par Claude Garino, a été édité à ce sujet :

    Une exposition à voir à Jully, dans l'Yonne

     


    1 commentaire
  • Le Ciné-Club de Châtillon sur Seine  a projeté jeudi 25 septembre, en co-réalisation avec Châtillon-Scènes, le film "Prisons de femmes".

    Ce film, de Roger Richebé, a été tourné en 1938 sur un scénario de Francis Carco, tiré d'un de ses livres.

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Non seulement ce film est très réussi, mais il nous permet de voir et d'entendre Francis Carco qui joue son propre personnage...

    Quelques photos volées sur l'écran :

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Francis Carco, scénariste et acteur au cinéma....

    Adieu Monsieur Carco, adieu M'sieur Francis, Châtillon sur Seine ne vous oubliera jamais plus..

    NB : la très belle exposition sur la vie de Francis Carco, réalisée par Châtillon-Scènes sera de nouveau visible, début octobre, au CSCL, dans le quartier... Carco !

    Je vous en reparlerai.


    1 commentaire
  •  Comme tous les ans, la Municipalité de Châtillon sur Seine a organisé une foire aux livres et aux vieux papiers, en voici quelques images.

    L'Association des Amis de la Charme :

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La bibliothèque pour Tous

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    Des particuliers

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    Le Lion's club

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La distraction des malades

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    Les Amis du Châtillonnais

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    Gilles Surirey

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    D'autres particuliers

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine

    La foire aux vieux papiers 2014 à Châtillon sur Seine


    votre commentaire
  •  Pierre Carteret, le Président du festival Pierres Vivantes a présenté le spectacle "Carco, l'ami des maudits" interprété par Corine Thézier, Robert Bensimon, Claude Bornerie, Michel Serex avec la participation de France-Accordéon.

    C'est le poète Francis Carco qui a été évoqué, un poète épris de Châtillon sur Seine au point de lui consacrer un livre entier.

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Un poète doublé d'un homme libre. Et c'est en poète que Michel Serex a guidé le travail de recherche et d'écriture de ses "deux compagnons plume en main ".

    N'était-il pas le mieux placé, lui qui a écrit :

    J'ai pensé en ces nuits, tendu vers les étoiles

    A cet ailleurs inouï, impalpable et secret

    Océan de légende où l'esprit comme voile

    Se penche au gré des vents, puis soudain disparait

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Levons les yeux et admirons Saint Vorles...

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    L'évocation de Francis Carco et de son œuvre a été ponctuée par la musique des chansons de Francis Carco, interprétée magnifiquement par France-Accordéon... Le public était d'ailleurs invité à accompagner les accordéons en chantant.

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Des extraits de livres de Francis furent lus par Robert Bensimon...

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    par Corine Thézier...

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    par Claude Bornerie...

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Michel Serex évoqua l'enfance de Francis Carco, particulièrement les sévices que lui fit subir son père...

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Corine apparut ensuite, sous les traits de Katherine Mansfield, un des amours de Francis... A la gare, et dans le train, lors du voyage où elle allait le retrouver, elle nous conta ses peurs, mais aussi ses émerveillements devant le paysage qui défilait devant ses yeux.

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Une lettre lui avait indiqué l'itinéraire à suivre...

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Katherine Mansfield était au bras de son son mari John Middelton Murry, lorsqu'elle rencontra celui qui allait devenir son amant, Francis Carco...

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Les accordéons incitèrent les spectateurs à danser

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Les jeunes accordéonistes et leur professeur furent très applaudies, toutes reçurent une rose en remerciement de leur si belle interprétation.

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Madame Estrat, Présidente de Châtillon-Scènes fut aussi très applaudie pour le travail immense qu'elle a accompli...Cet hommage à Francis Carco fut une parfaite réussite !

    "Carco l'ami des maudits" une création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Félicitons l'Association Châtillon-Scènes qui nous a présenté un hommage extraordinaire à Francis Carco...

    En particulier nous pouvons dire merci à Yolande et Noël Estrat, Monique Marmorat et Judith Baudinet...sans oublier tous les autres membres de l'Association qui ont aussi œuvré pour que ce Festival soit un grand succès.

    "Carco l'ami des maudits" une magnifique création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

    Je suis sûre que M'sieur Francis aurait été heureux qu'on lui rende ainsi hommage dans sa chère ville de Châtillon sur Seine, d'ailleurs son regard nous l'a fait comprendre tout au long des trois journées...

    "Carco l'ami des maudits" une magnifique création du Festival Pierres Vivantes, en compagnie de France-Accordéon

     

     

    votre commentaire
  •  Une surprise nous attendait, lorsque nous sommes entrés à pas de loup,  dans la salle des Conférences de l'Hôtel de Ville de Châtillon sur Seine, samedi 20 septembre à 20heures30...

    Trois métronomes rompaient le silence...et près d'une table de café, deux consommateurs lisaient le journal...

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Un troisième personnage est apparu, nous avons compris que c'était...Francis Carco !

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Puis ce fut une belle jeune femme qui se matérialisa devant nous : Fernande, l'héroïne du roman de Carco "Jésus la Caille".

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Fernande, la première femme du proxénète Jésus la Caille, le quittera pour Pépé la Vache. Quand la Caille sortira de prison il tuera Pépé et Fernande s'accusera du meurtre...

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Le pianiste du bar (l'excellent Fabrice Coccitto) fera tout pour distraire Fernande...

    Il interprétera pour elle de bien belles musiques :

    Claude Debussy : brouillards, Poissons d'or.

    Kurt Weill : la balade du souteneur, de l'Opéra de quat'sous

    Alberto E Ginastera : danse argentine n°2

    Maurice Ravel :Sonatine

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Un jeune poète est apparu, un de ceux dont Carco fut fou ... Rimbaud ? Mallarmé ? Baudelaire ? Villon ?, tous étaient ses modèles.

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Fabrice Coccitto interpréta ensuite, et chanta magnifiquement, des chansons de Francis Carco.

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Bonjour Paris", "Le bar du dernier verre", "Chanson tendre", "Cette chanson d'amour" et enfin, pour moi, la plus belle : "Le doux caboulot" que me chantait ma grand-mère et que j'ai toujours eu dans la tête sans savoir, qu'un jour, j'habiterais dans la ville d'enfance de Francis Carco !...

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Carco écrivit un roman bouleversant intitulé "L'homme traqué",un homme qui a commis un crime et que la police viendra immanquablement "cueillir" pour l'emmener en prison...

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Quelques passages de livres de M'sieur Francis ont été lus par Claude Bornerie...

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    et par Fabrice Coccitto  :"A voix basse"...ce n'est pas vraiment pour lui !

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Robert Bensimon,Claude Bornerie, Baudouin Sama....

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Corine Thézier et Fabrice Coccitto furent très applaudis...

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Pierre Carteret, Président du "festival Pierres Vivantes", vint nous présenter, à la fin de ce spectacle musical, un premier cahier  "il se fit Passe-Murailles". On peut y retrouver les spectacles donnés par la troupe depuis sa création, en 1994.

    "Mais oui, mais oui, le temps revient...soirée de poèmes, de chansons, de musique autour de Francis Carco

    Pour illustrer une conférence de Michel Lagrange sur Francis Carco, j'avais réalisé quelques diaporamas, avec l'interprétation par de grands artistes (Fréhel, Edith Piaf ...), de bien belles chansons de l'écrivain.

    Les photos de Francis Carco m'avaient été très aimablement données par Gilles Freyssinet. (voir ce qu'il m'écrit dans le chapitre "Livre d'Or")

    Je les remets ici , cliquer sur la flèche en bas à gauche de la photo pour écouter la chanson:

    Chanson tendre :

    L'orgue des amoureux:

    Il pleut :

    Le doux caboulot :

     


    1 commentaire
  • Lorsque nous sommes entrés salle des Conférences, après le vernissage de vendredi soir, pour écouter la  conférence "J'ai idée que nous parlons la même langue", nous avons été subjugués par les très beaux portraits de Colette et de Francis Carco qui ornaient le mur.

    Tous deux nous regardaient de façon tellement vivante, c'était très étonnant...

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Michel Serex est le Vice-Président du "Festival Pierres Vivantes" une troupe de théâtre que nous avons déjà pu apprécier à de nombreuses reprises, avec l'Association Châtillon-Scènes.

    http://www.christaldesaintmarc.com/le-festival-pierres-vivantes-et-chatillon-scenes-c18722195

    Il a lancé la conférence qui a été présentée par Gilles Freyssinet, spécialiste de Francis Carco et par Frédéric Maget, Président de l'Association des Amis de Colette.

    Cette conférence a été animée par Corine Thézier, à qui son métier de comédienne a permis d'être, un temps, Colette elle-même.

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Cette évocation fut le dialogue d'une amitié, celle de deux marginaux qui refusèrent d'être les dupes d'une société corsetée : Carco-Colette...

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Gilles Freyssinet a lu le texte de Carco, narrant sa rencontre avec "Madame Colette" (il l'a toujours appelée ainsi), tiré de son livre "Colette, mon amie"....

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Frédéric Maget a évoqué cette attirance (toute platonique !) entre les deux écrivains, qui se produisit après la sortie du livre de Francis Carco "Jésus la Caille", en 1917.

    J'ai une grrrande amie : Colette. Elle vient dîner à Montmartre avecles copains. Quelle femme ! Et comme tout ce qu'elle écrit est moi-même jusqu'à la moindre petite herbe qui croît et jusqu'au soleil. Voilà. Je suis heureux de m'entendre si profondément avec elle. Vieux, comme je voudrais écrire comme elle et tout pénétrer d'une âme avide et étonnée...

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Colette a fait revivre devant nous sa mère, Sido, qu'elle n'a pu évoquer dans un ouvrage, que dix ans après sa mort...Elle n'a pas assisté aux obsèques de sa mère qui lui avait interdit de porter son deuil.

    Colette aime ce qu'écrit Carco sur la pluie, les bistrots, le monde interlope de Paris, les "castors" qu'elle rencontre près du Palais Royal...

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Frédéric Maget a évoqué la vie de Colette, qui après avoir épousé Willy et en avoir divorcé, a mené une vie marginale en jouant quelques pièces osées, et en ayant une maîtresse (Missy) . Elle a ensuite convolé avec de Henry de Jouvenel et devint alors baronne...

    Elle acheta une propriété en Bretagne, Roz Ven, où elle invita Carco et sa première épouse.

    Elle séduisit son beau-fils Bertrand de Jouvenel, cet amour lui inspirera d'ailleurs un très beau livre :"le blé en herbe".

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Robert Bensimon  lut quelques extraits de "Jésus la Caille", l'histoire  d’un proxénète homosexuel qui séduit une femme, Fernande. Celle ci s'accusera du meurtre de Pépé la Vache par la Caille.

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Clarisse Freyssinet incarna  Hélène Picard, secrétaire de Colette, qui se consuma d'amour pour Francis Carco. Mais celui-ci ne répondit jamais à ses avances.

    La mort d'Hélène Picard renforça encore l'amitié entre Carco et Colette.

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    En 1937 Francis Carco entra à l'Académie Goncourt, Colette le suivra en 1945, elle en devint Présidente en 1949.

    Colette décédera en 1954,  laissant Francis Carco inconsolable. Il écrira sur son amitié avec Colette un très bel ouvrage "Colette mon amie", une amitié de 37 années, de 1917 à 1954.

    Quatre ans plus tard, en 1958, c'est lui qui partira, vaincu par la maladie de Parkinson.

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Les auditeurs ont beaucoup apprécié cette conférence passionnante qui dévoila la si longue amitié entre les deux écrivains.

    Quelques questions furent posées aux conférenciers qui y répondirent fort aimablement.

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    Claude Bornerie fit le rapprochement de l'amitié qui unit Carco et Colette, avec celle qui exista entre George Sand et Gustave Flaubert...

    "J'ai idée que nous parlons la même langue", une conférence passionnante sur l'amitié entre Francis Carco et Colette

    A consulter, le site des Amis de Colette :

    http://www.centre-colette.fr/societe.php

     Le site de la maison de Colette à Saint Sauveur en Puisaye:

    http://www.musee-colette.com/index.php?id=75


    2 commentaires
  •  Un atelier d'écriture animé par Danielle Berthaud  "une passion : l'œuvre de Carco"

    A l'initiative de Yolande Estrat, Présidente de Châtillon Scènes, un atelier d'écriture a eu lieu samedi après-midi 20 septembre sur le thème "une passion: l'œuvre de Carco"

    Un atelier d'écriture animé par Danielle Berthaud  "une passion : l'œuvre de Carco"

    " Des mots à propos de Francis Carco....."

    L'animatrice Danielle Berthaud s'est présentée, et elle a demandé à chacune d'en faire autant.

    Puis elle a annoncé le plan à suivre.

    -Travailler sur des Acrostiches:

    Décliner pour chaque lettre du nom et du prénom des adjectifs qui     caractérisent F.Carco; Faire de même pour son propre nom et noter les adjectifs communs.                                        

    -Sur les images:

    prendre au hasard une des 3 images et dire ce qu'elle vous évoque de Francis Carco ou pourquoi elle vous fait rêver.   20mn+20mn

    -Le Dialogue ou courrier:

    Imaginer une rencontre entre F.Carco et Kiki de Montparnasse qui évoquent leurs souvenirs de Châtillon

    Ou : Ecrire un courrier à F. Carco pour lui vanter l'intérêt de revenir habiter à Châtillon.                                                      

    - Utiliser des mots d'argot… :

    A partir de 20 mots d'argot utilisés dans les textes de F. Carco, en choisir 3 pour soi; en donner 2 à chaque voisin immédiat, puis rédiger un texte employant ces 7 mots dont la "traduction" sera donnée après écriture.                                                                 

    A la fin de l'atelier d'écriture, chacun a pu dire son ressenti.                                                 

    Un atelier d'écriture animé par Danielle Berthaud  "une passion : l'œuvre de Carco"

    Un atelier d'écriture animé par Danielle Berthaud  "une passion : l'œuvre de Carco"

    Les stagiaires se sont mises au travail.

    Un atelier d'écriture animé par Danielle Berthaud  "une passion : l'œuvre de Carco"

    Un atelier d'écriture animé par Danielle Berthaud  "une passion : l'œuvre de Carco"

    Un atelier d'écriture animé par Danielle Berthaud  "une passion : l'œuvre de Carco"

    Marie a livré son ressenti :

    Il s'est créé une empathie spontanée, dans le respect des unes et des autres, une même envie d'être ensemble autour de ce qui nous était proposé : parler, penser, se souvenir, imaginer Carco, sa vie, son écriture, ses amis ...

    Le groupe était à la fois « chacune et l'ensemble », du coeur, de l'esprit, de la vie, des idées, de l'humour, de la fantaisie, de la pensée et de l'expression libres. Dire, écrire, en toute liberté. Une note pleine et entière de démocratie, notre humanité. Écouter. S'exprimer. Créer et mettre en commun nos créations, chacune attentive, aux autres et à soi.

    Chacune découvrant Francis Carco qui, par la grâce d'un moment, abordait à nos rives. Avec lui, et pour lui, nous dérivions, nous voguions, nous allions où il nous menait, nous le menions où il nous plaisait d'accoster et de l'escorter. Qui menait qui ? Nous allions en nonchalance, en abondance, dans une présence mi-joyeuse, mi-studieuse, flânant, rêvant, musant, recueillant des brindilles de mots réels, imaginaires, inventés et inventifs, festifs.

     Le temps est passé, nous ne l'avons pas compté ni mesuré. Un temps rythmé par l'écriture et la lecture de nos écrits, par les différentes voix.

     Un atelier d'écriture vivant, pensant, existant, joyeux, prenant plaisir à jouer le jeu, passionné.

     Les textes réalisés ont tous été très intéressants, pleins d'humour, d'imagination....Un atelier d'écriture animé par Danielle Berthaud  "une passion : l'œuvre de Carco" Certaines "écrivaines" m'ont permis de reproduire le leur, merci à elles.

    De Perla :

    L’EQUIPE, le dernier livre de Francis CARCO vient de paraître…..

     Un brave garçon, que rien ne prédestinait au funeste destin qui allait être le sien, se voit entraîné, malgré lui, et par amour, dans une effroyable escalade à la violence. Son comparse, grisé par l’argent, usera de sa cupidité pour l’impliquer dans une succession de mauvais coups bien « juteux » qui mèneront le pauvre innocent à l’échafaud.

                C’est sanguinolent du début à la fin. Un livre d’actualité, à lire absolument dans un contexte social perturbé….Le livre de demain !

                                                                                                                 

    Aubert - Miroton –Ecrire – Pilon - Entraver

    Nom de …Zeus ! Ce matin, en attendant mon RER sur le quai de la nouvelle station « Aubert », j’étais folle de rage! Le livre que je venais d’écrire allait passer au pilon pour avoir entravé la moralité ! C’est vrai que je n’y allais pas avec le dos de la cuillère…mais enfin, il s’était moqué de moi, ne m’avait pas protégée, ne m’avait pas épousée et m’avait séduite…..uniquement pour mon bœuf mironton !

                                                                                    De Judith :

    « L’argot du milieu » de Francis Carco marque les sorties de cette rentrée littéraire !

    Dans ce nouvel ouvrage de Francis Carco ( à ne pas confondre avec l’ergot des milles yeux ou l’escargot des lieux), nous est livré les clefs d’un décryptage linguistique hors du commun – au sens

    propre comme au figuré-. En effet, la langue du « milieu » s’apparente à celle de l’Empire du Milieu et du Mandarin, en ce qu’elle constitue un casse-tête pour les non-initiés. Ancien membre des Apaches, Francis Carco baragouine avec talent un micro dictionnaire de la langue de la rue et du milieu de la bouche. Un ouvrage gourmand pour gueules cassées et gueules de bois. A lire absolument.

    Une lecture recommandée par le Docteur Jean Lacassagne... (recopier entièrement l’en-tête de la couverture)

                                                                                                     Châtillon-dur-Seine : Avec Aubert on a passé l’après-midi en terrasse. Titi parisienne et Chatouilleux en scène, on voulait faire les marieurs. J’vois passer un quintet de jeunes tiges pas encore sorties des boutons. «  Requinquez-nous Tavernier ! » gueula l’Aubert une fois les dames assises. « J’la vois bien avec le père Quiquet la M’zelle Violette ! ». Outrée la petite fleur s’en alla, emportant avec elle le reste du bouquet. On est restés entre vieilles branches, accoudés au zinc, à refouler du goulot en fumant une dernière tige.

    KIKI et FRANCIS sont dans un bateau (…) Paris / Châtillon

    FRANCIS : Kiki !

    KIKI : Carco !!! Viens qu’on caquette un coup avant de s’quitter ! Kézako ?! Tu t’rappelles du chat ?…

    FRANCIS : Quoi ?!?... Lequel : le Chat Noir ou le Châtillon ?

    KIKI : Bhaaaa, c’est toujours la même Histoire, des histoires de murs et des histoires de gris.

    FRANCIS : Ha non, plutôt de murmures post-griserie, ma Kiki.

    KIKI : Comment Francis !... J’étais si grise qu’il ne m’en reste qu’un trou noir ?!

    FRANCIS : Derrière les murs, Kiki. Dedans le gris des villes ou celui des champs. Toi, petit rat du ballet Montmartrois. Moi à petits pas, sur le papier des forêts d’autrefois.

    KIKI : Oui Francis, cela me revient… Un peu en java… Un peu comme un flash-photographie d’une autre vie…

    (Puis sa Kiki l’a quitté, ‘ l’a joué deux franc six, très fin de partie. Et ils sont morts.)

    De Marie :

    Lettre à Francis Carco

    Francis, François, mon ami en poésie et fantaisie, que te dire pour te donner l’envie de revenir parmi nous, quittant le Paradis où tu te prélasses en écrivant des vers piqués de romantisme, brisés par les éclats d’argent de ton rire.

    Ici, à Châtillon, nous t’avons honoré d’un quartier qui porte ton nom. Et certains nous disent : « Mais qui est donc ce Carco et comment l’écrivez-vous ? ».

    Regarde, n’est-il pas joli ce quartier, à toi dédié, avec ses fleurs qui mélangent dans un cri de l’âme leurs vives couleurs odorantes, avec ses réverbères dressés, piquant le ciel à la pointe de l’épée, et qui, au soir embaumé, allument dans l’air adouci des étoiles nouvelles ?

    Viens donc à nous, François, Francis, revêtu de tes mots, romans et poèmes, contes et nouvelles, viens t’en croiser avec les bavards voisins que nous sommes quelques escarmouches d’idées, souvenirs ou créations, espace des rêves et des douleurs, du quotidien, des projets, ce qui nous tombe sur la tête et ce que nous lançons comme un jongleur ses balles de couleur.

    Penses-tu aimer le XXI ième siècle, nos bravoures et nos bravades, nos défaites et nos joies, nos pertes de sens et de repères et ces cailloux que nous semons, nos flèches de lumière, nos cœurs, nos esprits et nos âmes, veux-tu de nos retrouvailles ?

    Regarde comme la ville est belle et comme le soir est doux.

    Brumes (d'après une affiche)

     Brumes. Brouillards. Le coeur attend. Aimer. Être aimée. Ne pas l'être. Attente de l'amour absolu, celui qui ne peut être, celui qui dévaste le coeur, l'esprit, la vie. Amour déçu. Amour trahi. Espéré. Inespéré. Désespéré.

     Une vie pour aimer. Un instant si bref.

    Amour pour la vie. S'il ne l'est pas, parfois jusqu'à en mourir, d'y avoir cru.

     Alors qu'amour, s'il ne puise pas au coeur de la joie, contrarie le mot lui-même et le sens et l'ardeur et les rêves que l'on fait depuis l'aube jusqu'au crépuscule de l'âge.

     Sur de l'argot, mais sans jouer le jeu : invention mise à portée de soi

     Texte naïf

     Quelle chance, je rêvais de sortir ma théière noire, en forme de lampe d'Aladin.

    L'atelier s'ouvre à moi, pour une écriture improvisée. Ma théière y a sa place par le jeu des 5 mots. Hasard ou coïncidence ? Je ne vais pas geindre mais bien sauter de joie ; mon saut de joie étant purement intérieur. Et voilà, 3 mots de placer.

     Mais que dire de bloum, mot sympathique au demeurant. Onomatopée ? Bloum, bloum, bloum, j'ai le bloum de toi, yeah ! Bon, voilà pour bloum, mais que dire d'engrener, si ce n'est que voilà un verbe (ok, c'est tout faux, laissez, voulez-vous, mon imagination aller à sa guise). J'engrène, tu engrènes, engrenez-vous ? Voulez-vous engrenez avec moi ? Je n'ose penser à ce que ce mot signifie, et le petit bloum, mais enfin à jouer avec vous, oser se peut, et prendre un risque, j'ose, et vous ?

     PS : Sans considération pour le sens que lui donne l'argot, la « théière » sera toujours pour moi cette chose délicieuse dans laquelle nous préparons la saveur du thé (jasmin, rose, lavande, vanille, orange, noir, vert, blanc, rouge, argenté), un instant de délice dans lequel se rejoignent toux ceux qui, de par le monde, font monter jusqu'à leur bouche la gorgée qui se boit et se pense, se ressent, éprouve nos sensations, et nous fait émettre de douces vibrations, tel le chat son ronronnement extatique.

     De Danielle  :

    " L'Homme Traqué"

    Je suis un homme traqué car depuis que j'habite à Châtillon sur Seine, une redoutable ogresse (bottes rouges-chapeau rouge-soutien-gorge noir) me pourchasse.
    Elle me croit riche et pourvu d'une intelligence hors-norme.
    Elle me croit fort.
    Elle me voit beau mais là, c'est vrai , je suis beau.
    j'ai peur de la rencontrer, j'ai peur qu'elle me regarde. Et si  elle me demandait  mon avis ou un renseignement? je me mettrai à rougir, à bafouiller!
    Pourquoi suis-je aussi timide?
    Est-ce la faute de ma mère qui ne m'a pas assez aimé, trop aimé?
    Que faut-il faire?
    Alors, j'ai l'idée d'aller demander  conseil au boucher;  il a l'air de s'y connaître et sait tailler dans le vif.
    Il me  somme  d'attaquer , d'aller de l'avant!!
    Je bois un large verre de marc de Bourgogne et me précipite. Elle sort dès que je passe devant sa maison.
    Bien que profondémént dérouté par sa tenue d'aujourd'hui (bottes vertes-chapeau jaune-soutien -gorge écossais), je me  rue vers elle  et l'embrasse sur la bouche en lui criant:" je suis d'accord!".
    Elle a l'air surprise , se recule,  et me dit:" Auriez-vous trouvé mon exemplaire  de Carco que j'ai laissé sur un banc dans le parc de la mairie? Je n'osais pas vous le demander mais vous êtes arrivé juste quand je partais."
    Je bafouille, je lui dis :" Carco, qui est  ce Carco? un nouvel auteur châtillonnais?" et je m'enfuis, honteux.
    Pour me venger de son  conseil délirant, je me précipite chez le boucher, lui mord la joue droite de façon si cruelle qu'il perd définitivement tout pouvoir de séduction.
    Mais à partir d'aujourd'hui,  je ne suis plus un homme traqué!

    De Danielle :

    lettre à Francis Carco :

    Profondément perturbée par le départ de mon ami Francis à Paris, je me décide à lui écrire cette lettre:

    "Bonjour Francis,

    Depuis que tu es parti, Châtillon est bien sombre. Il pleut tous les jours. La bibliothèque municipale est fermée.

    Les bars ne servent plus que d'infâmes petits cafés noirâtres quasiment impropres à la consommation!

    Les journaux paraissent uniquement le vendredi , vaporisés par le rédacteur avec un parfum hareng saur.

    les pompes funèbres fonctionnent à plein régime et dans les églises, on n'entonne plus que le De Profundis.

    Ta faconde et ta gouaille nous manquent!

    Châtillon pourrait en mourir!

    Reviens, Francis! reviens!"

    Deux jours plus tard, un petit télégraphiste sonne à ma porte:

    " Prépare mon lit - je reviens pour toujours-Châtillon ne peut pas être une ville sombre!"

     C'est pourquoi , vous voyez aujourd'hui banderoles et lampions en folie à travers les rues de la ville:

    Carco revient. Carco nous aime!

     De Danielle :

     A partir de 5 mots pris au hasard dans les écrits de Francis Carco:

     Moi, pilon sur un arbre perché, j' essaye de renauder un fromage. Je voudrais bien que ça me rapporte du caire et ne pas me faire poisser pour ça.

    Une vieille branche vient me tenir jactance:" si tu pousses la gueulante aussi bath que t'es nippé, t'es le roi..."

    Mais moi qui ne suis en fait que la jambe de bois d'un corsaire , je ne pense pas que l'on puisse être chipé pour moi!

    Alors j'y réponds : "fais plutôt gaffe aux mectons qui t'auront pas à la bonne".

    Et, heureux pignouf qui comme Ulysse, je repars dans mon home, le coulant nommé Epoisses serré dans mes bras. 

    De Marie-Odile

    Texte inspiré par la couverture du roman de Francis Carco, L’Homme traqué, éditions Le Livre de Poche, 1987.

    L’homme traqué s’efforce de ne pas le paraître, s’efforce de se fondre parmi les flâneurs. Si son allure, son pas, ses gestes venaient à trahir l’angoisse qui l’oppresse, c’en serait fait de lui. Il attirerait l’attention, et la bonhomie affichée par les badauds qui l’entourent, tels un rempart, céderait alors la place à l’hostilité qui frappe ceux qui sortent du rang. Surtout ne pas se faire remarquer, ne pas laisser deviner le chaos qui l’habite et, blotti au sein de la foule, échapper aux poursuivants qu’il imagine à ses trousses.

     Lettre adressée par Francis Carco à Kiki de Montparnasse pour essayer de la convaincre de venir le rejoindre à Châtillon sur Seine

    Ma chère Kiki,

    « A-t-on jamais vu fleuve retourner à sa source ? Tu t’imagines peut-être en retournant là-bas pouvoir suspendre le cours du temps et le remonter jusqu’à l’enfance ?! ». Telle fut ta réaction quand je t’appris mon intention de « vivre le reste de mon âge » à Châtillon. Quoi qu’il m’en coûte, je dois reconnaître que tu avais raison… Lorsque j’arpente les rues et les quartiers en quête de quelque vestige de la ville de nos jeunes années, je ne fais que me heurter à ce qui l’a remplacé. Notre Châtillon, Kiki, n’est plus… Un douloureux constat qui me pousse paradoxalement à te demander de me rejoindre. Non pas, je te rassure, pour que ton désarroi s’unissant au mien, nous cultivions ensemble « le goût du malheur ». Si j’espère parvenir à te convaincre, toi la reine de Montmartre, d’échanger le clinquant de ta cour contre les trois fleurs de lys de Châtillon, c’est bien au contraire pour m’aider à ramener à la vie notre ville depuis trop longtemps endormie sur les rives de la Seine.

                            


    1 commentaire
  • Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Ce "Festival Francis Carco" a été imaginé par l'Association Châtillon-Scènes, en hommage à l'écrivain qui passa ses années d'adolescence dans notre ville.

    Pour lancer le festival, les membres de l'Association ont préparé une belle exposition, illustrée de documents mis en valeur par la photographe Judith Baudinet : la naissance de Francis Carco à Nouméa, les endroits qu'il fréquenta durant sa jeunesse à Châtillon sur Seine, sa découverte de Paris, la guerre de 14-18, ses amis, les femmes qu'il fréquenta, ses romans, ses poèmes, ses chansons....

    Francis nous attendait dans la salle des Conférences de l'Hôtel de Ville...

    Son regard magnétique nous a suivis durant tout le festival, il était là, parmi nous !

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    La photo de son amie Colette l'accompagnait : Francis Carco et Colette ont été très amis toute leur vie. Une conférence  a d'ailleurs a été consacrée à cette amitié durant le festival.

    Aujourd'hui je vous montrerai le vernissage de l'exposition où ont été présentés les documents sur la vie de cet écrivain hors du commun.

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Hubert Brigand a ouvert le Festival Francis Carco en se réjouissant que pareille manifestation ait été organisée à Châtillon sur Seine. Il a complimenté l'Association Châtillon-Scènes, représentée par sa Présidente Yolande Estrat, pour avoir eu l'idée de ce magnifique hommage en l'honneur du grand écrivain qui a vécu dans notre ville.

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Yolande Estrat a ensuite commenté les différents panneaux, réalisés avec des documents offerts par des Châtillonnais, documents mis en valeur par Judith Baudinet.

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Monique Marmorat, que des liens familiaux rattachent à la Nouvelle Calédonie, s'est mise en relation avec des personnalités de l'île. Ils lui ont fourni de nombreux documents sur le bagne de Nouméa, ville natale de Francis Carco où son père était Inspecteur des Domaines de l'État. Des souvenirs s'attachent encore là-bas, à la famille de l'écrivain(rue, maison)

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Le père de Francis Carco fut nommé ensuite en France, à Châtillon sur Seine, toujours en tant que conservateur des hypothèques. Toute la famille le suivit, elle habitait rue des Avocats.

    Le père de Francis (qui s'appelait encore alors François Carcopino-Tusoli) était violent envers son fils aîné. Confronté à cette violence et aux souvenirs affreux du bagne de Nouméa, Francis se réfugia dans l'écriture de poèmes.

    Un de ses très beaux livres, qui parut en 1939, intitulé "mémoires d'une autre vie", nous le montre à Châtillon sur Seine avec ses amis, ses amours enfantines..

    Un livre à posséder par tout châtillonnais qui aime sa ville !

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Après Châtillon sur Seine, nouvelle affectation pour le père de famille : Villefranche sur Rouergue. Francis se dévergonda énormément...et finit par partir à  Paris, pour mener une vie de bohême....

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco aimait les femmes, les femmes des bas quartiers, qu'il décrit très bien dans ses romans, mais aussi celles des quartiers "rupins"..

    Il eut une aventure amoureuse avec Katherine Mansfield, et une amitié indéfectible avec Colette.

    Il se maria deux fois.

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco, atteint de la maladie de Parkinson, s'éteignit à Paris en 1958, près de la Seine qu'il aimait tant...la Seine qu'il avait découverte à Châtillon sur Seine !

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Utrillo fut un ami de Francis Carco. Ce peintre réalisa plusieurs toiles représentant notre église Saint Vorles. Michel Serex en a découvert plusieurs, il nous a fait part de ses belles trouvailles.

    J'ai évoqué ses recherches ici , je viens d'y ajouter des infos importantes : l'original du tableau de Marie-Françoise est actuellement en vente au...Japon !

    A lire ici :

    http://www.christaldesaintmarc.com/utrillo-et-saint-vorles-la-saga-continue-a112550978

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Le vernissage de l'exposition était ponctué par de magnifiques interventions de France-Accordéon, orchestre dirigé par Elisabeth Studer.

    Les jeunes accordéonnistes et leur directrice ont ravi les spectateurs, c'était magique !!

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Certains se sont même mis à danser....

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    D'autres  documents étaient exposés, sur des étagères et dans des vitrines.

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Bernadette Michel qui fait partie du Ciné-Club de Châtillon sur Seine, a convié les spectateurs à venir assister au Select à la projection d'un film dont le scénario est de Francis Carco et dans lequel il joue !! Ce film est présenté en collaboration avec Châtillon-Scènes.

    Donc,  allons tous au Select jeudi 25 septembre 2014, à 20heures 30, Francis sera parmi nous !

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Châtillon-Scènes remercie infiniment tous ceux et celles qui ont permis la réalisation de ce merveilleux festival Francis Carco .

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    Au cours de ce vernissage j'ai eu le plaisir de rencontrer un grand photographe, Côte d'Orien et Parisien, David Bordes, qui aime beaucoup Francis Carco. Il n'a pu assister au festival car il travaillait, les deux journées du Patrimoine au château de Bussy Rabutin, en photographiant les visiteurs dans sa caravane transformée en château !

    Francis Carco a été évoqué à Châtillon sur Seine, au cours d'un magnifique festival...

    http://www.davidbordes.com/accueil_home.html

    Demain et les jours suivants, je publierai la suite du Festival: conférence Carco-Colette, atelier d'écriture, musique, théâtre...


    3 commentaires
  • "Les vendanges ont eu lieu cette année...par un temps de juillet !" m'a dit malicieusement Ghislain Brigand... En effet le soleil et la chaleur ont été bien présents  lors des premiers coups de sécateurs, dans les vignes du domaine Brigand de Massingy.

    On voit ici les vendangeurs au lieu dit "le clos de l'Abbaye".

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Le raisin vendangé  c'est du pinot noir....

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    et du Chardonnay...

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Gilbert Brigand supervise la vendange avec sa belle-fille Karine. Il me confie que certains pieds ont gelé au printemps, mais cette année pas de grêle ni de tornade, heureusement.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    La vendange se fait dans la bonne humeur !

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les raisins sont cueillis manuellement pour rentrer des grappes entières.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendangeurs remplissent leur seau et vont le vider dans des caisses qui sont percées pour préserver l'intégrité des fruits, en évitant l'oxydation.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les caisses sont descendues avec un brancard...

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Puis elles sont chargées sur la remorque du tracteur. Celui-ci les emporte  ensuite au pressoir.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Il fait si chaud qu'une pause boisson est nécessaire !

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Un peu d'eau sur la tête , ça rafraîchit !

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Karine surveille la cueillette, indique aux vendangeurs les rangs où couper les raisins.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Je suis ensuite descendue voir la pressée. Elle se terminait, le moût  coulait encore sur la maie. Il était aspiré et envoyé dans une cuve en hauteur.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Deux pressoirs sont utilisés.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Le pressage est terminé, il faut enlever le jus restant sur la maie...

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    et la nettoyer à fond...

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    ainsi que le sol de la vinée...

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Il faut maintenant vider le pressoir de ses "marcs", composés des rafles, peaux et pépins.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Ces "marcs" ne seront pas jetés mais vendus à des transformateurs qui en tireront de l'alcool.

    Le domaine Brigand ne distille plus depuis longtemps.

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Ghislain mesure la température du moût, 21 degrés !

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges 2014 au Domaine Brigand de Massingy

    Les vendanges vont se poursuivre encore quelques jours, elles seront sans doute terminées lorsque paraîtra cet article.

    A présent le travail le plus délicat va commencer : la transformation du moût en vins tranquilles, puis plus tard en crémants.

    Pour en savoir plus, consultez le site du domaine Brigand :

     http://www.domainebrigand.com/

    Ghislain et Karine ont réalisé un superbe jardin voué à la vigne, le "Jardin d'Ampelopsis", je vous le montrerai prochainement.


    2 commentaires
  • Il y a quelques années, Jenry Camus avait publié un article sur notre journal local "le Châtillonnais", où il évoquait une peinture d'Utrillo représentant Saint Vorles...

    Or pour illustrer l'article, Jenry avait reproduit une toile qui est différente de celles découvertes par Michel Serex et de celle de Marie Françoise Dody (qui est une reproduction réservée il doit y en avoir que 15, un tampon certifie cette reproduction  )

    http://www.christaldesaintmarc.com/utrillo-et-saint-vorles-a112474846

    en effet il n'y a aucun personnage visible sur cette peinture....

    Cette peinture, me dit d'ailleurs Dominique Masson, a été reproduite autrefois par l'Office du Tourisme de Châtillon sur Seine, présidé à l'époque par monsieur Caron et vendue aux visiteurs. (voir plus bas, ce n'est finalement qu'une lithographie)

    Voici l' article de Jenry Camus (où il évoque le marchand d'Art Coquiot qui pourrait-être aussi celui qui envoya une carte postale à Utrillo) :

    Utrillo et Saint Vorles, la saga continue....

    Il y a donc TROIS peintures d'Utrillo représentant notre belle église !!

    Donc trois envois de cartes postales à Utrillo.... par qui ?? Kiki de Montparnasse? Francis Carco ? Gustave Coquiot ? Auguste Renoir ? pourquoi pas Camille Pissaro marié à une habitante de Grancey sur Ource ? le mystère reste complet.

    Michel Serex m'a confié qu'il va faire des recherches pour retrouver les deux peintures originales qu'il a découvertes ce week-end du Patrimoine 2014, plus celle de Marie-Françoise Dody.

    Celle utilisée à l'Office du Tourisme de Châtillon sur Seine n'est qu'une lithographie .Elle fait partie d'une production d'images religieuses à partir d'une édition  "Biblicalpaintings.org". (D'ailleurs je trouvais bien  que la taille du clocher était disproportionnée par rapport à ceux peints par Utrillo)

    Eh bien, Michel Serex a retrouvé l'original du tableau de Marie-Françoise !!

    Il est actuellement en vente au...Japon ! Son prix a l'air assez élevé...

     

    Utrillo et Saint Vorles, la saga continue....

    Rappel de qui était Gustave Coquiot :

    http://www.christaldesaintmarc.com/le-village-de-puits-a47830382


    2 commentaires
  • Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Pour la troisième année consécutive, l'Association "Demain en main" , sous l'égide des producteurs de la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FDSEA21) et des Jeunes Agriculteurs (JA21) a organisé des fermes ouvertes "Nos fermes ont la cote !".

    Dans le Châtillonnais, cette année, nous pouvions visiter la ferme du  G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits, une ferme où l'on pratique la production céréalière et l'élevage de bovins de très grande qualité.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa , 16 route de Nesle à Puits, canton de Laignes, est composé de trois associés : Denis Chauve, le père, Nicolas et Arnaud Chauve les fils. Un salarié travaille avec eux depuis plus de trente ans.

    C'est Nicolas qui nous a, tout d'abord, présenté l'exploitation céréalière qui est typique du Châtillonnais : de la culture de blé, d'orge et de colza sur 300 hectares, et 100 hectares d'herbage.

    On voit ici les superbes machines agricoles du G.A.E.C., modernes et parfaitement entretenues.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Ces cultures et ces herbages sont nécessaires à l'activité principale du G.A.E.C. qui est l'élevage de bovins de race "Blonde d'Aquitaine"

    Arnaud a présenté au public intéressé, venu nombreux, cette race, remarquable par sa taille : il s'agit de la plus grosse vache allaitante avec un rendement de viande et une qualité bouchère très intéressants. En effet le rendement de poids-carcasse est lourd.

    De plus les femelles vêlent très facilement.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Quelques vaches avec leurs veaux étaient présents dans la stabulation, les autres étaient au pré dans l'Auxois. Il faut savoir que le G.A.E.C. de l'Epicéa possède 85 mères blondes d'Aquitaine, toutes inscrites à l'U.P.R.A. de la race.

    En hiver, de novembre à mars toutes les bêtes, deux cents au total, sont présentes dans la stabulation.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Vingt à vingt-cinq génisses sont utilisées pour le renouvellement, les autres sont vendues à d'autres élevages, le reste allant en boucherie. Elles sont abattues à Venarey les Laumes chez Bigard.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Quant aux mâles que l'on appelle "broutards", ils sont vendus à l'âge de six à huit mois , au poids d'environ quatre-cents kilos, surtout en Belgique et en Hollande, mais aussi en Italie.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa possède cinq taureaux, mais le plus beau d'entre eux, c'est Gaulois que l'on voit ici.

    Gaulois est une star, il a été primé au Concours National de Biarritz en 2014, il a reçu le second prix mâle .

    Il va partir au concours inter-régional de Lunéville et est présélectionné pour le salon de l'Agriculture  qui se tiendra à Paris en 2015.

    Ses propriétaires sont confiants dans ses futurs résultats, ils ont raison, c'est une bête magnifique qui pèse 1250 kilos, une tonne 250 !!!

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Voyez son arrière-train, cette particularité transmise à ses descendants, donnera sûrement une viande exceptionnelle !

    La Blonde d'Aquitaine donne une viande toute en force et en finesse.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    En attendant que les 200 bêtes reviennent, les éleveurs ont entreposé leur foin et leur paille dans la deuxième stabulation.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Que mangent les animaux ?? En priorité du foin .

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    On y ajoute un mélange de blé, d'orge en farine, de la luzerne et de la pulpe de betteraves déshydratées et un aliment complémentaire.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le tout est mélangé dans cette machine que nous présente Nicolas.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Ce beau blé régalera les bêtes cet hiver...

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Quelques génisses sevrées , mais pas encore capables d'aller au pré à 40 kms de Puits, sont ensemble dans cette étable.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Je tiens à dire que cette exploitation agricole nous a impressionnés par sa tenue exceptionnelle, les soins donnés aux bêtes, la propreté extrême, et l'entretien méticuleux de son matériel.

    Nicolas et Arnaud Chauve sont passionnés par leur métier et ils savent communiquer cette passion ! Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Arnaud est d'ailleurs Président des Jeunes Agriculteurs des cantons de Châtillon sur Seine-Laignes-Montigny sur Aube, il a été une des chevilles ouvrières de la fête de l'Agriculture sur les terrains de  la Barotte en 2013.

    Arnaud Chauve et Victor Matrat de Prusly ont présenté le bilan de cette fête et l'évolution de l'agriculture en Côte d'Or, lors d'une Assemblée Générale du Crédit Agricole, voici le lien :

     http://www.christaldesaintmarc.com/retour-sur-la-fete-de-l-agriculture-2013-par-deux-jeunes-agriculteurs--a106633220

    Quelques poules et moutons complètent l'exploitation, mais seulement pour la consommation familiale.

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

    Le G.A.E.C. de l'Epicéa à Puits: Denis, Nicolas et Arnaud Chauve, éleveurs de blondes d'Aquitaine et céréaliers

     


    votre commentaire
  •  UTRILLO et ST VORLES

    En 2009, Marie-Françoise Dody m'avait signalé être en possession d'un tableau (peut-être une copie ?? mais peut-être un vrai ??) de l'église Saint Vorles peinte par Utrillo.

    Voici le lien de l'article :

    http://www.christaldesaintmarc.com/saint-vorles-vue-par-utrillo-a503856

     Or ces jours-ci j'ai reçu un mail de Michel Serex, me parlant de deux toiles d'Utrillo représentant notre belle église.

    Voici ce qu'il me dit :

    Durant des années , plusieurs châtillonnais dont je fais partie, ont tenté de trouver une œuvre d' UTRILLO représentant ST VORLES. En vain.

    Mes recherches et celles de mes amis quant au dossier Francis CARCO , dont nous évoquerons la vie, lors des prochaines journées du Patrimoine (en septembre), m'ont conduit à creuser un peu plus le sujet.

    La rencontre avec un passionné du quartier MONTMARTRE à Paris aux connaissances infinies, et de surcroît châtillonnais d'adoption, fut décisive, je pus voir deux reproductions lesquelles pouvaient évoquer ST VORLES, sans pour autant être authentifiées .

    La piste était bonne, j'en avertissais la Conservatrice du Musée du Châtillonnais, la quête commençait.

    Assez rapidement la localisation d'une première œuvre, dont la représentation pouvait correspondre à ST VORLES, fut déterminante .

    Utrillo et Saint Vorles

    C'est ainsi que «  L'Eglise de Châtillon sur Seine »est apparue dans une vente aux enchères en 2003, dans la succession de Mme ALBOUY-MOORE,sous le marteau de Me LIBERT, commissaire priseur, et authentifiée par lettre de la femme d'Utrillo, comme une œuvre de 1942.

    Nous ne connaissons pas l'acquéreur.

    Mais la mythologie châtillonnaise faisait état d'un second tableau,.

    Parfois la chance est de notre côté.

    Je savais que cette toile avait été présentée dans une revue de la Compagnie Générale Transatlantique .

    En « voguant » sur le net,je suis tombé sur un site où « L'Eglise de Châtillon sur Seine sous la neige »était mentionnée et même reproduite. Elle fut vendue deux fois en 1961 et 1989 chez Sotheby à Londres.

    Utrillo et Saint Vorles

    Ainsi UTRILLO avait peint deux toiles,de deux époques différentes -dont la trace est patente mais qui s'arrête au seuil des collectionneurs privés. Qui sait si , un jour, nous pourrons admirer ces deux œuvres ? Pour le moment présent ,les châtillonnais intéressés pourront voir deux clichés photographiques lors de l'exposition présentée par Châtillon-Scènes les 19, 20, 21 septembre.

    Il nous reste maintenant à déterminer comment ce peintre rencontra CHÂTILLON sur SEINE,lui qui ne quitta pratiquement jamais la BUTTE MONTMARTRE.

    (Michel SEREX)

     Je remets ci-dessous la photo de l'exemplaire possédé par Marie-Françoise Dody. Michel Serex m'informe que c'est une reproduction numérotée, par photographie, datée et localisée, il sera intéressant pour lui de chercher l'œuvre originale.

    Utrillo et Saint Vorles

    La signature vue de près :

    Utrillo et Saint Vorles


    1 commentaire